Petit guide des librairies

Dans les pavés, des pages

Jessica Orchard
Shakespeare & company

Fanzines introuvables, ouvrages rares, sélection soignée, gérants passionnés, ambiance feutrée, chaotique ou libertaire... Quand on aime les livres, trouver une bonne librairie, c'est un peu comme mettre la main sur un trésor caché. Pourtant, la ville de Paris possède encore, malgré l'uniformisation culturelle et la concurrence numérique, de très belles adresses, encore bien vivantes et parfois mythiques. Qu'elles soient défricheuses de nouveaux talents, spécialisées en bandes dessinées, en art ou encore en littérature pour enfants, voici une liste non exhaustive des librairies phares de la capitale, celles qui ont gardé une âme, un truc en plus.

Le podium

Shopping

Le Monte-en-l'air

En face de l'église Notre-Dame-de-la-Croix, le Monte-en-l'air trône sur une petite place cernée d’arbres et de bancs. Les rayons délicieusement chaotiques de cette librairie éclectique débordent de livres en tous genres. Lire la suite

En savoir plus
Shopping

La Hune

La Hune est un grand classique de l'histoire du quartier de Saint-Germain-des-Prés : des artistes comme André Breton et Max Ernst venaient découvrir les ouvrages de la librairie, entre deux verres de vins au Café de Flore ou au Deux Magots. Lire la suite

En savoir plus
Shopping

Gibert Joseph

Tous les étudiants parisiens connaissent cette enseigne, située au numéro 30 du boulevard Saint-Michel dans le Quartier latin. Lire la suite

En savoir plus

Carnet d'adresses

Shopping

L'Eau et les rêves

Que donne l’association d’un marin et d’une éditrice ? Une péniche-librairie, bien sûr. Tirant son nom d’un essai de Gaston Bachelard publié en 1942, L’Eau et les rêves a retrouvé en septembre 2014 son port d’attache du quai de l’Oise, après une première ouverture en avril et quelques mois de navigation forcée (la demande croissante d’emplacements le long du canal n’aidant pas). La curieuse échoppe bénéficie depuis d’une situation plus stable et d’horaires fixes, qui devraient lui permettre d’enfin se faire un nom – et peut-être même quelques vagues. Après un déjeuner aux Bancs Publics, on se laisse happer par cette large coque où encre et ancre font si bon ménage, jusque dans les rayonnages : ici, on trouve principalement des ouvrages relatifs à la navigation, à la mer et au voyage, pour tous les âges (l’espace enfants bien étoffé). Et pour tous les tarifs, puisqu’on trouve même sur le pont quelques bacs d’occasion rappelant ceux des bouquinistes des quais de Seine. Qu’on ait le pied marin ou non, on se sent rapidement à l’aise au cœur de ce navire, entouré de bateaux en bouteille, marines et gouvernail (pour la très belle déco) et pirates, aventuriers, mousses ou créatures marines (pour quelques-uns des thèmes abordés). Si le lieu attirera avant tout les curieux et autres loups de mer bien informés, la librairie propose quelques tables de nouveautés généralistes (romans, essais) qui pourraient à l’avenir aider à combler un « vide de papier » sur cette rive du bassin de la

En savoir plus
Shopping

Le 29

Librairie photographique en couleurs et en noir et blanc, repaire des photographes, graphistes et autres connaisseurs d’images sur papier glacé, le 29 propose tout un éventail de livres : monographies, essais, ouvrages techniques, catalogues d’expositions, écrits sur l’histoire de la photo… Un beau lieu où flâner sur fond de musique jazz et où trouver vos futures idées de cadeaux.  Créée en 2013, la boutique était à ses débuts très portée sur la photo contemporaine et conceptuelle. Petit à petit, elle s’est démocratisée et adaptée à la population du quartier. Aujourd’hui le 29 offre un choix intéressant d’ouvrages d’art et d’éveil pour enfants. Aux côtés de magazines spécialisés et d’ouvrages dédiés aux grands de la photographie (Brassaï, Depardon ou encore William Klein), on retrouve des publications plus généralistes : photojournalisme, clichés de road trips et prises de vue de street art bien sûr. Kaléidoscopes, petits carnets et cartes postales participent également de la diversité des rayons.  Chaque semaine, une séance de signatures est organisée au gré des parutions et des coups de cœur des gérants. A noter : le 29 offre également ses murs à toutes sortes d’expositions, en mettant chaque mois en avant les travaux d’un photographe différent. Petit avantage du lieu, le labo de tirages numériques Self Color se trouve juste à l’étage ! Un espace en libre-service à louer sur de la courte durée, avec du matériel professionnel – stations de retouche, scanners, etc. Le 29, c

En savoir plus
Shopping

Shakespeare & Company

Bienvenue dans le lieu de prédilection des passionnés d'écriture et d’écrivains en tous genres. Depuis 1951, Shakespeare & Company est un lieu de rencontre et d'échange incontournable pour les amoureux de littérature. Quand George Whitman, propriétaire des lieux, collectionnait les livres en langue anglaise qu'il prêtait de temps en temps à ses amis, il ne se doutait pas que sa passion ferait de Shakespeare & Company la meilleure librairie parisienne pour lecteurs anglophones. Et pourtant, voilà plus de cinquante ans que Whitman est à la tête de cette boutique atypique qu’il aime à décrire comme « une utopie socialiste se faisant passer pour une librairie ». La styliste Olympia Le-Tan y trouve également de l'inspiration pour ses minaudières, des boîtes en forme de livres faites main. Abonnez-vous à la newsletter pour être au courant des lectures, ateliers d'écriture et événements divers qui s’y déroulent.

En savoir plus
Shopping

Violette & co

Voici une librairie pas tout à fait comme les autres. Installée sur plus de 80m2, Violette and Co ne vend pas des livres pour le seul plaisir de la lecture, mais dans un but militant. Sur ses étalages, point de romans à l’eau de rose ni d’essai distraitement misogyne, mais des textes qui mettent en valeur les femmes et l’homosexualité. Féministe donc ? Absolument, mais surtout sociétale. On y trouve dès lors des essais sur le viol (‘Viol(s) comme arme de guerre’ de Vanessa Fargnoli), sur l’homophobie (‘Lettre à une amie hétéro : propos sur l'homophobie ordinaire’ de Paula Dumont) sur l’adoption, la religion, les relations homme-femme ou encore la déportation. De quoi affoler sérieusement quelques synapses. Mais rassurez-vous, les rayons ne débordent pas de lectures idéologiques, on y trouve aussi des polars, de la poésie, de la BD et un très bel espace jeunesse. Des rencontres littéraires, des lectures, des débats ainsi que des expositions viennent également dérider le lieu. L’occasion de partager dans la bonne humeur expériences et savoirs : une adresse comme on les aime.

En savoir plus
Shopping

Le Coupe-Papier

« Les librairies théâtrales à Paris, ça se compte sur les doigts d’une main amputée » lance amèrement le maître des lieux. La librairie du Coupe-Papier est l’une de ces survivantes-là. Dans la petite rue de l'Odéon, en face de l'illustre théâtre du même nom, cette spécialiste des arts de la scène est un repaire d’étudiants et apprentis comédiens qui occupent les bancs des cours Simon, Florent, etc., et des conservatoires d’arrondissements, ainsi qu'un lieu de pèlerinage pour les professionnels. Résistant encore et toujours à la baisse de fréquentation générale des librairies, elle recèle un charme désuet au doux parfum d’encre, de papier et de poussière. Quelque 14 000 références, un fonds de vieilles éditions qui sommeillent sur les étagères supérieures, des rayons de pièces de théâtre remarquablement bien fournis – qu’il s’agisse de classique ou de contemporain –, des livrets d’opéra... Ajoutez à cela de nombreux essais sur le spectacle vivant (formation de l’acteur, metteurs en scène, danse, scénographie...), des magazines et revues théâtrales (L’Avant-Scène, Mouvement, Théâtre Public, La Scène...), des DVDs et même de jolies cartes postales, et le décor est complet.  Le vendeur pourra au premier abord vous sembler peu loquace, mais ne vous fiez pas aux apparences : si vous cherchez quelque chose, ce passionné érudit n'a guère besoin de souffleur pour vous conseiller sur son répertoire.

En savoir plus

La Belle Hortense

Si vous cherchez un endroit au calme pour fuir l’agitation du Marais, la Belle Hortense est un refuge rêvé. Dans ce petit bar à la devanture bleue avenante, pas de musique assourdissante mais un fond sonore discret qui accompagne votre lecture (de bon goût) et un verre de vin (de bon cru). Un concept qui allie plaisir de lire et joie de déguster du bon vin et attire les épicuriens du quartier, des intellectuels des profs et des étudiants. La salle du fond assez intimiste est idéale pour se plonger dans un thriller palpitant ou pour écouter les lectures et rencontres littéraires organisées ici. Le jolie zinc est taillé pour refaire le monde et philisopher avec ses voisins. Derrière le comptoir un joyeux bordel de bouteilles, quelques bocaux d’épicerie fine et des livres bien sûr. Dans la grande librairie murale, une sélection de livres est mise en avant vous aider à faire votre choix parmi les nouveautés, plutôt des raretés, des éditions indépendantes de poésie et de philisophie ou des collections classiques comme la Nouvelle Revue Française de Gallimard que des blockbusters France Loisirs, on s'en doute. La carte des vins est vaste, assez onéreuse au verre, mais intéressante au pichet ou à la bouteille. On peut contenter son palais avec un bourgogne blanc Mâcon Solutré, on un rouge Morgon Flache Somay, mais aussi de grands crus classés (Saint-Emilion, Margaux…). Tous les terroirs sont représentés, et si vous hésitez une ardoise résume les suggestions du moment et les vins du mois. Sachez que le soir les verres sont majorés de 50 centimes après 22h. Vous serez étonnés par la carte de plats, mais où donc la cuisine peut-elle se trouver ? De l’autre côté de la rue : le patron de la Belle Hortense est aussi celui de La Chaise au plafond (mais aussi de l’Etoile Manquante, du Petit Fer à Cheval et des Philosophes), juste en face. Une fois la commande passée, un serveur limonadier arrive jusqu’à la librairie pour vous servir. La tatin de tomate est un délice, et dans l'ensemble la cuisine est excellente et assez onéreuse mais nous sommes au cœur du Marais. Un plat du jour à 12 euros et un menu à 24 euros sauront contenter tous les portefeuilles. On regrette néanmoins que l'endroit assez étriqué soit blindé après 21h et que la serveuse soit seule pour servir et conseiller les clients intéressés par les livres.

En savoir plus
Shopping

Artazart

Sur les bords du Canal Saint-Martin, les jolies boutiques et les galeries pointues sont légion. Pas étonnant donc, que l’on y trouve, quasiment les pieds dans l’eau, une librairie spécialisée dans l’art. Des beaux livres de photographie, de design, de graphisme, de cinéma soigneusement rangés dans un vaste espace (n’hésitez pas à aller jusqu’au fond du magasin) qui répond tant aux exigences des amateurs que des professionnels. Artazart propose, en plus de livres, des Polaroids et des appareils photo Lomo ainsi que tout un marchandising autour de l’art. La librairie, décidément très polyvalente, fait également office de galerie et organise de nombreuses rencontres avec des artistes. A conseiller aux portefeuilles bien garnis et aux réels connaisseurs. Pour les autres, l’endroit vaut quand même le coup d’œil.

En savoir plus
Shopping

Libellule et coccinelle

"Libellule et coccinelle" n’est pas une librairie jeunesse comme les autres. Certes, vous y dénicherez de quoi faire lire vos bambins, de quoi les distraire et les instruire, mais vous y trouverez surtout un espace convivial, rythmé par des ateliers aussi ludiques pour les enfants que pratiques pour les parents (et vice versa). « Nous voulions avant tout créer un lieu de rencontre. Le livre est un support de cet échange… » explique Sylvie, l’une des trois mamans à l’origine du concept. Après deux ans dans un petit 35m2, la joyeuse bande a finalement déménagé livres, coussins et crayons de couleur dans un espace plus large, au 2 rue Turgot. Même recette que rue Gérando, mais cette fois-ci dans 75m2 : éveil musical, « cours » de la langue anglaise, goûter d’anniversaire et bientôt initiation aux jeux d’échec. De quoi occuper intelligemment son temps libre.

En savoir plus
Shopping

Librairie Parallèles

Comme son nom ne l’indique pas, la librairie Parallèles est peut-être plus connue pour ses bacs gorgés de CDs et vinyles en fond de magasin que pour ses rayonnages de livres, au demeurant forts intéressants (n’hésitez pas à feuilleter les beaux-livres sur la musique ou les nombreux fanzines au passage). Tandis que la plupart d’entre nous vont à la Fnac pour trouver les dernières nouveautés à des prix exorbitants, certains préfèrent passer chez Parallèles. Et pour cause : on y trouve souvent des albums neufs et emballés à moins de la moitié du prix. A dominante rock, le stock bouge régulièrement en raison des nombreux habitués repartant avec une pile de CDs, ou de types passés revendre ou échanger une partie de leur collection. Même si l’on peut regretter le manque de choix en musiques électroniques ou expérimentales, Parallèles demeure un très bon généraliste, qui défend l’idée d’une culture accessible à tous les budgets. Le bon plan de la capitale pour les accros aux skeuds.

En savoir plus

I love my blender

Il y a de grandes chances que derrière un tel nom se cache un ancien pubard. Mais ce à quoi on ne s’attend pas, c’est de trouver là-bas un tas de porte-clés fantaisie aux côtés de mugs Penguin Classics et d’une sélection pointue de romans. Et pourtant, ‘I Love My Blender’, niché aux abords du Marais, est un joyeux bric-à-brac regroupant les différentes trouvailles de Christophe Persouyre : jeux de société, jouets, peintures à l’huile avant-gardistes, cartes postales et autres babioles improbables, jouant du coude pour un peu d’espace dans l’enceinte étroite de ce petit magasin. Clairement pittoresque. Toutefois c’est surtout pour les livres que les connaisseurs parcourent les lieux : des romans pour la plupart, de Tolstoï à Zadie Smith, disponibles en version originales ou traduits en français. Confortablement installé dans son fauteuil, le maître de ce royaume kitchissime à souhait observe le ballet des clients, prêt à renseigner à tout instant.

En savoir plus
Afficher plus

Commentaires

1 comments
anne lefebvre
anne lefebvre

très belle sélection mais très classique et attendue... dommage que ne soient pas proposé des libraires de quartier, qui sont souvent de grands résistants face aux grandes enseignes/site internet. Dans mon quartier, on ne peut qu'admirer l'investissement et le courage des propriétaires de la Sardine à lire et L' usage du monde (75017)