Petit guide des librairies

Dans les pavés, des pages

© Céline Astorg

Fanzines introuvables, ouvrages rares, sélection soignée, gérants passionnés, ambiance feutrée, chaotique ou libertaire... Quand on aime les livres, trouver une bonne librairie, c'est un peu comme mettre la main sur un trésor caché. Pourtant, la ville de Paris possède encore, malgré l'uniformisation culturelle et la concurrence numérique, de très belles adresses, encore bien vivantes et parfois mythiques. Qu'elles soient défricheuses de nouveaux talents, spécialisées en bandes dessinées, en art ou encore en littérature pour enfants, voici une liste non exhaustive des librairies phares de la capitale, celles qui ont gardé une âme, un truc en plus.

Le podium

Shopping

Le Monte-en-l'air

En face de l'église Notre-Dame-de-la-Croix, le Monte-en-l'air trône sur une petite place cernée d’arbres et de bancs. Les rayons délicieusement chaotiques de cette librairie éclectique débordent de livres en tous genres. Lire la suite

En savoir plus
Shopping

Gibert Joseph

Tous les étudiants parisiens connaissent cette enseigne, située au numéro 30 du boulevard Saint-Michel dans le Quartier latin.

Les utilisateurs disent
  • 5 sur 5 étoiles
En savoir plus
Shopping

Philippe le Libraire

Chaque fois qu'on y passe, la rue des Vinaigriers semble un peu plus proprette, agrémentée de nouvelles petites boutiques mignonnes où l'on mange bio, où l'on « coworke » sur des grandes tables aux lignes suédoises, où l'on peint sa devanture en rose pour vendre des gâteaux colorés faits par des jeunes filles polies. Heureusement, au milieu de ce décor trop feutré pour être honnête, il y a Philippe le Libraire - déjà, voici un mec qui ne s'est pas cassé la tête pour trouver le nom de son magasin. Une vitrine qui déborde, des petits mots régulièrement écrits sur la porte et un espace bordélique comme une chambre d'ado (où l'on ne voit même plus le blanc des murs tant ils sont recouverts de posters et d'images en tous genres) caractérisent l'échoppe qui a ouvert en 2007 alors que Philippe, au chômage, s'inquiétait de voir ce quartier totalement délaissé par le neuvième art. Rapidement, la librairie a su trouver son ton et s'imposer parmi les plus ardents défenseurs d'une bande dessinée moderne et audacieuse – demandez à Misma, Icinori, Vincent Pianina ou Antony Huchette. Héritier de l'esprit Hara Kiri-Charlie Hebdo ou de Robert Crumb, Philippe organise son magasin comme le passionné qu'il est, n'hésitant pas à sortir du champ de la bande dessinée pour s'intéresser aussi à l'édition jeunesse, à la littérature, aux sciences humaines ou même à la musique. Le genre d'endroit dans lequel on aime aller et surtout retourner, régulièrement, pour se faire surprendre.

En savoir plus
Shopping

Shakespeare & Company

Bienvenue dans le lieu de prédilection des passionnés d'écriture et d’écrivains en tous genres. Depuis 1951, Shakespeare & Company est un lieu de rencontre et d'échange incontournable pour les amoureux de littérature. Quand George Whitman, propriétaire des lieux, collectionnait les livres en langue anglaise qu'il prêtait de temps en temps à ses amis, il ne se doutait pas que sa passion ferait de Shakespeare & Company la meilleure librairie parisienne pour lecteurs anglophones. Et pourtant, voilà plus de cinquante ans que Whitman est à la tête de cette boutique atypique qu’il aime à décrire comme « une utopie socialiste se faisant passer pour une librairie ». La styliste Olympia Le-Tan y trouve également de l'inspiration pour ses minaudières, des boîtes en forme de livres faites main. Abonnez-vous à la newsletter pour être au courant des lectures, ateliers d'écriture et événements divers qui s’y déroulent.

En savoir plus

Carnet d'adresses

Shopping

L'Eau et les rêves

Que donne l’association d’un marin et d’une éditrice ? Une péniche-librairie, bien sûr. Tirant son nom d’un essai de Gaston Bachelard publié en 1942, L’Eau et les rêves a retrouvé en septembre 2014 son port d’attache du quai de l’Oise, après une première ouverture en avril et quelques mois de navigation forcée (la demande croissante d’emplacements le long du canal n’aidant pas). La curieuse échoppe bénéficie depuis d’une situation plus stable et d’horaires fixes, qui devraient lui permettre d’enfin se faire un nom – et peut-être même quelques vagues. Après un déjeuner aux Bancs Publics, on se laisse happer par cette large coque où encre et ancre font si bon ménage, jusque dans les rayonnages : ici, on trouve principalement des ouvrages relatifs à la navigation, à la mer et au voyage, pour tous les âges (l’espace enfants bien étoffé). Et pour tous les tarifs, puisqu’on trouve même sur le pont quelques bacs d’occasion rappelant ceux des bouquinistes des quais de Seine. Qu’on ait le pied marin ou non, on se sent rapidement à l’aise au cœur de ce navire, entouré de bateaux en bouteille, marines et gouvernail (pour la très belle déco) et pirates, aventuriers, mousses ou créatures marines (pour quelques-uns des thèmes abordés). Si le lieu attirera avant tout les curieux et autres loups de mer bien informés, la librairie propose quelques tables de nouveautés généralistes (romans, essais) qui pourraient à l’avenir aider à combler un « vide de papier » sur cette rive du bassin de la

En savoir plus
Shopping

Le 29

Librairie photographique en couleurs et en noir et blanc, repaire des photographes, graphistes et autres connaisseurs d’images sur papier glacé, le 29 propose tout un éventail de livres : monographies, essais, ouvrages techniques, catalogues d’expositions, écrits sur l’histoire de la photo… Un beau lieu où flâner sur fond de musique jazz et où trouver vos futures idées de cadeaux.  Créée en 2013, la boutique était à ses débuts très portée sur la photo contemporaine et conceptuelle. Petit à petit, elle s’est démocratisée et adaptée à la population du quartier. Aujourd’hui le 29 offre un choix intéressant d’ouvrages d’art et d’éveil pour enfants. Aux côtés de magazines spécialisés et d’ouvrages dédiés aux grands de la photographie (Brassaï, Depardon ou encore William Klein), on retrouve des publications plus généralistes : photojournalisme, clichés de road trips et prises de vue de street art bien sûr. Kaléidoscopes, petits carnets et cartes postales participent également de la diversité des rayons.  Chaque semaine, une séance de signatures est organisée au gré des parutions et des coups de cœur des gérants. A noter : le 29 offre également ses murs à toutes sortes d’expositions, en mettant chaque mois en avant les travaux d’un photographe différent. Petit avantage du lieu, le labo de tirages numériques Self Color se trouve juste à l’étage ! Un espace en libre-service à louer sur de la courte durée, avec du matériel professionnel – stations de retouche, scanners, etc. Le 29, c

En savoir plus
Shopping

Violette & co

Voici une librairie pas tout à fait comme les autres. Installée sur plus de 80m2, Violette and Co ne vend pas des livres pour le seul plaisir de la lecture, mais dans un but militant. Sur ses étalages, point de romans à l’eau de rose ni d’essai distraitement misogyne, mais des textes qui mettent en valeur les femmes et l’homosexualité. Féministe donc ? Absolument, mais surtout sociétale. On y trouve dès lors des essais sur le viol (‘Viol(s) comme arme de guerre’ de Vanessa Fargnoli), sur l’homophobie (‘Lettre à une amie hétéro : propos sur l'homophobie ordinaire’ de Paula Dumont) sur l’adoption, la religion, les relations homme-femme ou encore la déportation. De quoi affoler sérieusement quelques synapses. Mais rassurez-vous, les rayons ne débordent pas de lectures idéologiques, on y trouve aussi des polars, de la poésie, de la BD et un très bel espace jeunesse. Des rencontres littéraires, des lectures, des débats ainsi que des expositions viennent également dérider le lieu. L’occasion de partager dans la bonne humeur expériences et savoirs : une adresse comme on les aime.

En savoir plus

La Rubrique à Bulles

Avec sa typo « gotlibienne » en clin d'œil à la fameuse 'Rubrique-à-brac', la librairie rouge du boulevard Richard Lenoir, à deux pas d'Oberkampf, s'est vite imposée comme l'un des grands lieux de la bande dessinée de la capitale. Il faut dire qu'elle a su, habilement, concilier tous les aspects du neuvième art : des blockbusters aux romans graphiques en passant par les mangas ou les comics américains, la RAB sait satisfaire tous les publics, toutes les générations. D'autant que les libraires, compétents et curieux, s'avèrent de bon conseil, et sont ravis, à côté de l'énième Lucky Luke ou du nouvel épisode d'Astérix, de vous aiguiller vers le travail de Brecht Evens, Grégoire Carlé, Joe Sacco ou Guerse & Pichelin. Bref, une adresse qui prouve que l'on peut faire dans le grand public tout en restant intelligent et ouvert - en témoignent les nombreuses séances de dédicaces organisées par la Rubrique à Bulles, très éclectiques.

En savoir plus
Shopping

Café-librairie Michèle Firk

A quelques pas des affiches et slogans anarchistes qui hurlent sur les grilles de la rue Debergue, on pousse une porte, taillée dans le flanc de la Parole Errante. Autour du samovar qui trône sur le comptoir, une conversation frémit tranquillement ; on reçoit de plein fouet ses effluves corrosifs. « Radical », « salon du livre », « flashball », « salon du livre », « gauche radicale », « salon du livre »… Libraires et habitués parlent à voix basse et veillent au grain, perpétuant l’esprit d’un lieu qui semble avoir été fossilisé dans une autre époque. Une sorte d’erreur spatio-temporelle aux faux airs de repaire clandestin, vestige d’une Montreuil longtemps insurgée, et qui conserve encore dans ses veines quelques gouttes de sang rouge vif. Au plafond, des slogans sur une corde à linge : La police tue,Que se vayan todos, Rémi, Zyed, Bouna, on n’oublie pas. Au sol, des tapis de grand-mère piétinés par des chaises et des fauteuils râpés, où l’on se verrait bien bouquiner toute l’après-midi, en humant les idées qui mijotent alentour et en pensant aux complots des 'Possédés' de Dostoïevski.Et puis, serrés sur les tables et le long des murs, des livres, des revues, des pamphlets qui ont des choses à dire ; à peu près tout sauf cinquante-nuances-de-toutes-ces-choses-qu’on-ne-s’est-pas-dites-sept-ans-après. Essais anarchistes, communistes, féministes, historiques. Textes à la gloire du peuple, du Paris ouvrier, des minorités. Petits éditeurs indépendants, comme l’Echappée, Libertalia

En savoir plus
Shopping

LO/A (Library of Arts)

C’est au cœur du haut Marais où fleurissent galeries d’art, bonnes tables et concept stores que la librairie LO/A a récemment ouvert ses portes sous l’impulsion de Jeanne Holsteyn et Maxime Dubois. Passionné d’images, de sous-cultures, d’art visuel et de musique, le jeune couple partage ses découvertes tout en proposant un nouveau lieu d’expression pour les artistes. Entre librairie d’art et lieu d’exposition, LO/A ou Library of Arts s'adresse aussi bien aux professionnels de l’art qu’aux simples curieux. Conçu en collaboration avec les collectifs de designers Le Creative Sweatshop et Bien des Choses, cet espace hybride est pensé pour offrir aux visiteurs une nouvelle expérience de shopping alliant rencontre artistique, création, lecture et écoute. Le concept du bookstore LO/A est de rythmer sa sélection par une thématique renouvelée tous les trois mois. La librairie nous invite ainsi à la découverte d’un pays, d’une ville, d’un courant artistique ou d’une époque à travers un choix méticuleux d’ouvrages neufs et anciens, de photographies, de design, de mode, d’architecture mais aussi d’une sélection de films, de vinyles et d'une playlist. L’offre proposée évolue chaque semaine, selon les arrivages et découvertes des deux fondateurs dont la curiosité n’est jamais assouvie. D’ailleurs, ces derniers se font toujours un plaisir d'échanger autour d’une tasse de thé ou de vous guider d’une étagère à l'autre pour partager leurs coups de cœur. En parallèle, la librairie propose une

En savoir plus
Shopping

Le Coupe-Papier

« Les librairies théâtrales à Paris, ça se compte sur les doigts d’une main amputée » lance amèrement le maître des lieux. La librairie du Coupe-Papier est l’une de ces survivantes-là. Dans la petite rue de l'Odéon, en face de l'illustre théâtre du même nom, cette spécialiste des arts de la scène est un repaire d’étudiants et apprentis comédiens qui occupent les bancs des cours Simon, Florent, etc., et des conservatoires d’arrondissements, ainsi qu'un lieu de pèlerinage pour les professionnels. Résistant encore et toujours à la baisse de fréquentation générale des librairies, elle recèle un charme désuet au doux parfum d’encre, de papier et de poussière. Quelque 14 000 références, un fonds de vieilles éditions qui sommeillent sur les étagères supérieures, des rayons de pièces de théâtre remarquablement bien fournis – qu’il s’agisse de classique ou de contemporain –, des livrets d’opéra... Ajoutez à cela de nombreux essais sur le spectacle vivant (formation de l’acteur, metteurs en scène, danse, scénographie...), des magazines et revues théâtrales (L’Avant-Scène, Mouvement, Théâtre Public, La Scène...), des DVDs et même de jolies cartes postales, et le décor est complet.  Le vendeur pourra au premier abord vous sembler peu loquace, mais ne vous fiez pas aux apparences : si vous cherchez quelque chose, ce passionné érudit n'a guère besoin de souffleur pour vous conseiller sur son répertoire.

En savoir plus
Shopping

La Musardine

Perversion, libertinage, audace, sont autant de mots coquins sur lesquels vous risquez de tomber en vous hasardant dans les rayonnages de La Musardine. La librairie érotique de Paris ose tout, avec frivolité et sans état d’âme. Si ‘Fifty Shades of Grey’ a récemment mis en lumière un genre littéraire jusqu’alors jugé tabou ou ringard (Barbara Cartland en tête), La Musardine sévit elle depuis 1996 dans l’univers de l’érotisme épanoui. Rien que les titres du top des ventes suffisent à dérider, si ce n’est à mettre d’humeur grivoise : ‘La Femme du notaire’, ‘Le Renifleur’, ‘Isabelle, la dodue’, ‘Chantages, tome 2’... Leur sélection pourrait bien être à elle seule responsable de la fonte des glaciers. BD, livres, DVD, photographies... L’enseigne sensuelle, pas très fidèle en matière de supports, organise à l’envi dédicaces, projections et autres soirées thématiques ouvrant la possibilité à des rencontres autour d’un buffet, et qui sait ? Peut-être bien plus si affinités...

En savoir plus

La Belle Hortense

Si vous cherchez un endroit au calme pour fuir l’agitation du Marais, la Belle Hortense est un refuge rêvé. Dans ce petit bar à la devanture bleue avenante, pas de musique assourdissante mais un fond sonore discret qui accompagne votre lecture (de bon goût) et un verre de vin (de bon cru). Un concept qui allie plaisir de lire et joie de déguster du bon vin et attire les épicuriens du quartier, des intellectuels des profs et des étudiants. La salle du fond assez intimiste est idéale pour se plonger dans un thriller palpitant ou pour écouter les lectures et rencontres littéraires organisées ici. Le jolie zinc est taillé pour refaire le monde et philisopher avec ses voisins. Derrière le comptoir un joyeux bordel de bouteilles, quelques bocaux d’épicerie fine et des livres bien sûr. Dans la grande librairie murale, une sélection de livres est mise en avant vous aider à faire votre choix parmi les nouveautés, plutôt des raretés, des éditions indépendantes de poésie et de philisophie ou des collections classiques comme la Nouvelle Revue Française de Gallimard que des blockbusters France Loisirs, on s'en doute. La carte des vins est vaste, assez onéreuse au verre, mais intéressante au pichet ou à la bouteille. On peut contenter son palais avec un bourgogne blanc Mâcon Solutré, on un rouge Morgon Flache Somay, mais aussi de grands crus classés (Saint-Emilion, Margaux…). Tous les terroirs sont représentés, et si vous hésitez une ardoise résume les suggestions du moment et les vins du mois. Sachez que le soir les verres sont majorés de 50 centimes après 22h. Vous serez étonnés par la carte de plats, mais où donc la cuisine peut-elle se trouver ? De l’autre côté de la rue : le patron de la Belle Hortense est aussi celui de La Chaise au plafond (mais aussi de l’Etoile Manquante, du Petit Fer à Cheval et des Philosophes), juste en face. Une fois la commande passée, un serveur limonadier arrive jusqu’à la librairie pour vous servir. La tatin de tomate est un délice, et dans l'ensemble la cuisine est excellente et assez onéreuse mais nous sommes au cœur du Marais. Un plat du jour à 12 euros et un menu à 24 euros sauront contenter tous les portefeuilles. On regrette néanmoins que l'endroit assez étriqué soit blindé après 21h et que la serveuse soit seule pour servir et conseiller les clients intéressés par les livres.

Les utilisateurs disent
  • 5 sur 5 étoiles
En savoir plus
Shopping

Artazart

Sur les bords du Canal Saint-Martin, les jolies boutiques et les galeries pointues sont légion. Pas étonnant donc, que l’on y trouve, quasiment les pieds dans l’eau, une librairie spécialisée dans l’art. Des beaux livres de photographie, de design, de graphisme, de cinéma soigneusement rangés dans un vaste espace (n’hésitez pas à aller jusqu’au fond du magasin) qui répond tant aux exigences des amateurs que des professionnels. Artazart propose, en plus de livres, des Polaroids et des appareils photo Lomo ainsi que tout un marchandising autour de l’art. La librairie, décidément très polyvalente, fait également office de galerie et organise de nombreuses rencontres avec des artistes. A conseiller aux portefeuilles bien garnis et aux réels connaisseurs. Pour les autres, l’endroit vaut quand même le coup d’œil.

En savoir plus
Afficher plus

Continuer avec...

Shopping

Nos librairies de bande dessinée préférées

Cette petite sélection non exhaustive tend à cerner les adresses en phase avec la BD d'aujourd'hui. Plus que les librairies classiques, on trouvera ici des lieux vivants, souvent mi-librairies mi-galeries, qui défendent la jeune création et qui sont tenus par des personnalités marquantes qui savent incarner leur vision d'une bande dessinée dynamique et audacieuse.

En savoir plus
Shopping

5 livres de poche pour l'été

Vous n'osez pas l'avouer, mais vous avez peur de l'été. Pourquoi ? Parce que vous vous imaginez déjà, sur la plage, à chercher désespérément une prise pour recharger votre ordinateur portable. Parce que vous paniquez à l'idée de ne pas avoir le Wifi dans votre tente de camping et d'être dans l'incapacité de vous connecter pour regarder un nouvel épisode de 'Game of True Detective'. Parce que vous avez déjà des sueurs froides en pensant griller votre tablette à cause de ce put*** de sable. Bref, parce que dans le fond, vous êtes pathologiquement accro à la technologie. Alors pour vous, on a pensé à un truc impérissable, inusable, qui marchera en toutes circonstances : le livre. Et même mieux, encore moins cher : le livre de poche. Voici donc notre sélection de cinq romans trop bien, garantis sans prix Goncourt, nuances de gris et noms ronflants, à ne pas rater cet été. 

En savoir plus

Commentaires

2 comments
Jean-Marc K
Jean-Marc K

A surtout éviter 'La griffe noire" à Saint Maur des Fossés là où sévit Gilbert Collard présentateur éphémère du vendredi sur la 5 dans le magazine de la santé.

Je n'ai de cesse de leur envoyer email sur email pour leur signaler que Congés Payés qui est un roman noir et que ce n'est pas "un répertoire de 163 légumes différents, de 85 espèces de champignons, de 35 sortes de racines et tubercules ainsi que de 64 espèces de fruits, de noix et de graines provenant de la province du Bandundu. La détermination de leur composition et leur analyse permettent d'apprécier leur valeur nutritive. Ce livre montre combien les diverses plantes de cette région peuvent subvenir aux besoins des populations".
En fait ils paraissent avoir un avis sur tout, mais lisent seulement ce qu'on leur fait lire. Ils ne contrôlent rien... ne lisent rien pas même les messages qu'on leur envoie ! 

anne lefebvre
anne lefebvre

très belle sélection mais très classique et attendue... dommage que ne soient pas proposé des libraires de quartier, qui sont souvent de grands résistants face aux grandes enseignes/site internet. Dans mon quartier, on ne peut qu'admirer l'investissement et le courage des propriétaires de la Sardine à lire et L' usage du monde (75017)