Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right 18 façons (plus ou moins hardcore) de finir un after à Paris
Actualités / Vivre en Ville

18 façons (plus ou moins hardcore) de finir un after à Paris

Gueule de bois
© DR

C’est déjà arrivé à n’importe quel parisien (ou presque). Vous savez cette soirée interminable à laquelle vous auriez dû couper court avant qu’il ne soit trop tard. Mais rien ne pouvait vous barrer le chemin vers la gloire, car l’appel de l’after était trop fort. Vous n’avez pas résisté, vous vous y êtes risqués et vous avez fait absolument n’importe quoi et fini n’importe comment. Que ça soit à cause d’un taux d’alcoolémie à faire exploser un éthylotest ou simplement par amour du beau geste, nombre d’entre nous ont un jour terminé une soirée pourtant si bien commencée dans un égout, dans le métro ou sur un banc. Pour tous les rois de l’after, voici 18 façons  plus ou moins humiliantes  de finir une soirée (sans dignité).

1 - Se baigner dans le canal de bon matin. La pollution, vous dîtes ? A 4 grammes dans le sang, aucun problème. 
2 - Finir au beau milieu d'une manif' à gueuler le slogan de ladite manif'. Un jour, c'est sûr, vous vous souviendrez de la cause que vous avez vaillamment défendu. 
3 - Finir en cellule de dégrisement pour à peu près toutes les infractions possibles dont une tentative d'escalade de la Tour Eiffel. C'est ça être un champion !
4 - Se faire réveiller dans tes escaliers à trois pas de ta porte d'entrée par un gamin qui dit à sa maman "il y a encore le clochard maman".
5 - Rentrer chez soi avec un tatouage tribal. Sur le bas du dos pour madame, pour monsieur, ce sera le pec'. Regrets éternels.  
6 - Se réveiller à poil sur une bouée gonflable au milieu du lac de Daumesnil. Au moins t'es bronzé, t'as bonne mine. 
7 - Se faire réveiller par le chauffeur uber / les autres passagers du Pool : mademoiselle ! mademoiselle ! vous êtes arrivée ! 
8 - Se faire réveiller par son enfant affamé. Mon fils ma bataille.  

9 - Se réveiller dans la baignoire (vide) d'un(e) inconnu(e). La tentative de reconstitution de la soirée de la veille peut commencer. 
10 - Rentrer en courant chez soi (ie : semi-marathon de Paris) au petit matin pour éliminer tout l'alcool et les calories engendrées afin de t'endormir très rapidement en arrivant. Avec la secrète pensée que vous serez frais et d'attaque le lendemain.
11 - Se réveiller à Bordeaux alors qu'on était tranquillement à faire la fête à Paris la veille (il paraît qu'on aurait lâché à des inconnus : allez les gars, on va voir la mer et faire du surf)
12 - Se réveiller en catastrophe le dimanche matin à 15h à l'autre bout de la ville. Se souvenir que TOUTE la famille vous attend depuis midi pour... Fêter vos 30 ans (y compris la mamie de 90 ans qui a fait le déplacement pour l'occase)
13 - Embuscade ou Zorba. Seuls les vrais savent. 

 

14 - Entendre une centaine de fois : "Please Mind the gap between the train and the platform...".

 

15 - Boire un double Ricard à 5h du matin aux Petits Tonneaux et finir plein comme une barrique. 

 

16 - Se faire réveiller par les cris des enfants après s'être endormi au parc des Buttes-Chaumont. 

 

17 - Se faire réveiller par une reprise de volée en pleine face  toujours dans un parc , péter un plomb et shooter violemment dans le ballon. Vous les sentez les regards (avec hochements de tête) braqués sur vous ? 

 

18 - Rentrer littéralement chez soi en vélib' (aka ne pas le déposer à la borne). 150 € pour toi. Bien joué génie.

Advertising
Advertising