Que faire à Paris ?

Tour d'horizon des nombreuses sorties et activités culturelles qu'offre la capitale

9 expos immanquables en ce moment à Paris
Art

9 expos immanquables en ce moment à Paris

Peinture, photo, art contemporain, mode, design…

100 bars pour se la couler douce
Bars

100 bars pour se la couler douce

Vous cherchez les meilleurs bars à Paris ? Arrêtez tout. Vous êtes au bon endroit.

Les 100 meilleurs restaurants à Paris
Restaurants

Les 100 meilleurs restaurants à Paris

Les restos préférés de la Rédac', toutes catégories confondues

18 escape games pour s'évader à Paris
Que faire

18 escape games pour s'évader à Paris

Petit florilège des escape games dont il vous faudra vous échapper. Tic tac, tic tac !

56 brunchs pour lève-tard à Paris
Restaurants

56 brunchs pour lève-tard à Paris

Chaque week-end, c’est l’éternelle question : quel brunch là, maintenant, pour nos papilles affamées ?

Dernières critiques

Do & Coco
Restaurants

Do & Coco

Un bo-bun qui a troqué ses vermicelles contre des feuilles de riz. Do & Coco c’est quoi ? C’est l’annexe du déjà classique Do & Riz, situé sur le trottoir d’en face. Une sorte de petit frère qui n’aurait de petit que le nom : la carte est différente, un poil moins chère, mais tout aussi sexy. Avec une promesse alléchante : oui, la cuisine vietnamienne conserve encore quelques secrets, et Do & Coco et THE place to be pour les découvrir. Ici, ça commence donc par un jouissif banh bao de poulet saté- mini "burger" de pain brioché cuit à la vapeur (7 €) ou un non moins goûtu banh xeo aux légumes, petite crêpe de riz et lait de coco (8 €). On laisse de côté une carte de vin riquiqui (3 p’tits crus proposés, on a préféré la bière Hanoi, 5 €) et les sashimis maison (poisson cru servi avec des fruits frais) pour se concentrer sur l’épatant do-bun aux crevettes (15,50 €). Oui, vous avez bien lu, DO-bun : soit un bo-bun déstructuré, où les feuilles de riz ont remplacé les vermicelles. L’assiette est hyper punchy, mais n’empêche pas de loucher vers celle du voisin, un aguicheur saumon caramélisé au gingembre (15 €). Et comble de bonheur : le moment du dessert, habituel point faible de bien des restos asiatiques, se transforme ici en climax du repas. Pensez donc à garder une petite place pour l’épatant crémeux de mangue (et glace fruit de la passio

Time Out dit
4 sur 5 étoiles
Arthur, la quête du Graal - Victory Escape Game

Arthur, la quête du Graal - Victory Escape Game

Style : Interaction d’objets à tendance médiévaleNombre de joueurs : de 3 à 6 (optimal 4)Difficulté : IntermédiaireTaux de réussite : à venirEnglish version : Yes!Durée : 60 minutes On en a gros. Le Saint Graal a été dérobé et votre bande de preux chevaliers doit venir en aide au Roi Arthur. Vous aurez alors 120 jours pour mener à bien votre quête (en vrai 60 minutes) et ça ne sera pas de trop. Guenièvre et Excalibur seront à vos côtés pour vous filer un coup de main. Vous voilà dans la Légende. Tout commence dans une grande pièce à l’ambiance de château médiéval, les énigmes se résolvant grâce à des éléments dissimulés dans le décor. Du pur cache-cache un peu vicieux. Pour le reste, salles dissimulées et chevaleries en tous genres, pour un scénario adroitement mis en place. Les objets sont bien connectés à l’histoire, et pour peu que l’on aime cette esthétique d’époque, le jeu prend une dimension insoupçonnée. Les salles sont également habilement liées les unes aux autres, nous obligeant à nous équiper et à ne rien laisser derrière soi. Une aventure d’un bout à l’autre.  Nouvelle room de chez Victory Escape Game, l’un des plus grands live escape parisiens, Arthur, la quête du Graal sera très vite un classique, tant par son ambiance rare que par ses puzzles d’époque. Parfait pour passer l’automne ou l’hiver au chaud. Les « + » : - cette ambiance moyenâgeuse convaincante- se faire appeler « Chevalier » : ça fait quelque chose- quelques énigmes ultra-épiques- l’aspect grot

Time Out dit
4 sur 5 étoiles
Acheter
Litani
Bars

Litani

Après avoir arrosé le Tout-Paris germanopratin, Thomas Codsi (Castor Club, Le Reflet) prend ses shakers et ses claques et jumpe de l’autre côté de la rive. Cap sur le bouillonnant 10e arrondissement ! Le bonhomme y amarre sur 50m2 une bonne dose de Litani spirit, ce fleuve aux confins de la Beeka et du sud du Liban. Côté déco, on s’y croirait (tapisseries orientales aux murs, porcelaines vintage et nappes en acrylique). Côté glouglou, encore plus, avec une dizaine de cocktails qui sentent bon le pays du Cèdre. Comme ce très anisé et ultra rafraîchissant Tannourine Les Alpes (arak, dry vermouth, gentiane, citron vert, concombre, menthe tonic). Ou ce litanique Ramène ta mule (gin, eau de noix, mélasse et jus de grenade, citron vert, ginger beer) qui semble invoquer les dieux de la mixologie. Surprise, surprise : le zigue devient carrément toqué et enfile même son tablier. Avec l’aide de la cheffe syrienne Randa Alsibai, il balance son lot de mezzes et de plats renversants. Ce soir-là, on a fait péter le bouton : goûtu moutabal (caviar d’aubergine, crème de sésame, yaourt), foul (haricot égyptien, ail, persil) comme chez maman, et onctueux houmous où tremper sa pita. Surtout, on boulotte le duo de superstar : kebbeh mechwiyye bien gras comme on aime, cachant son délice d’agneau à l’intérieur, et qu’on vous conseille de bien mélanger avec

Time Out dit
5 sur 5 étoiles
La Fine Mousse restaurant
Restaurants

La Fine Mousse restaurant

Les accords mets/vins ? So 2009 ! Rien de tel qu'une bonne bière micro-brassée pour envoyer bouler les préjugés (et valser les nappes amidonnées). Suffit de rentrer dans l'annexe bistrotière du bar éponyme pour s'en convaincre : dans les verres, un choix vertigineux de bulles houblonnées, artisanales, chinées par la biérologue Bianca. Et dans l’assiette, une cuisine de produits de saison tortorée par le jeune Victor Leclercq.  Le menu dîner à 35 € s'ouvre sur des panisses maison, à trempouiller dans un ketchup au gingembre qui place la barre haute. Pas le temps d’avoir soif que les entrées déboulent : une supersonique assiette mozza/tomate, revisitée à coups de coriandre et un tataki de thon au chou-rave, fondant et piquant... Le tout assez génialement combiné avec l’acidité d'une Ptite sour Rasberry. La suite ? Faux pas pour l’agneau et son boulgour, classique dans sa réalisation et surtout trop salé. Le cabillaud, nacré et fondant, demeure un poil fade malgré son émulsion de persil. On serait reparti mitigée s’il n’y avait eu pas cette crème de citron meringue et noisette, dinguerie absolue avec une bière CocoNuts. Bilan : des mousses et de belles propositions, ça pétille et l’expérience (malgré quelques couacs) ne peut que ravir les bincheurs exigeants à fourchettes tirées.

Time Out dit
3 sur 5 étoiles
Votre avis
1 sur 5 étoiles
14 Juillet
Théâtre

14 Juillet

Au début, ça devait être un spectacle sur la ruralité. Mais parce que trop ambitieux, parce les aléas de la création, Jacky (incarné par Fabrice Adde) se retrouve seul en scène pour un projet à destination des entreprises et centré sur la prise de parole en public, clé du bonheur et de la productivité.  Sur le papier, 14 Juillet est un projet séduisant à la forme hybride, quelque chose entre un one man show déphasé et du théâtre lo-fi. Mais voilà, il suffit d’un premier geste, d’un premier mot pour se rendre compte de la supercherie. Un comédien à la présence gêné se ramène et nous prévient d’emblée : « ça risque d’être médiocre, pardon d’avance ». Au final, il s'agit d'un spectacle sur l’incapacité à s’exprimer et sur les prétendues difficultés de l’art à pouvoir dire encore quelque chose. Mais leur réponse n’est pas vraiment à la hauteur : si on ne peut plus rien dire, plus rien faire, disent-ils, alors ne disons et ne faisons plus rien. 14 Juillet est une suite de micro-scènes qui s’enchaînent aussi vite qu’elles tombent à l’eau. Du théâtre anti-message (ce qui est en soi un message) où rien ne résiste, pas une histoire, pas un geste, pas une pensée. Il n’aborde pas les sujets sensibles parce qu’ils sont sensibles, il n’aborde pas les sujets puisqu’ils sont des sujets. Il n’éveille aucune conscience -ce qui n’est pas si grave- mais ce qui est embêtant c’est qu’il n’éveille rien (en plus on n’a pas rigolé, pa

Time Out dit
1 sur 5 étoiles
Botanero
Restaurants

Botanero

Au Mexique, un botanero c’est une cantine où l’on se régale de petites assiettes, les botanas, tout en buvant du mezcal. Il n’en fallait pas plus à Davy Ngy, déjà à la tête de Distrito Francès, pour convaincre le chef mexicain Daniel Fierro (Ellsworth, Martin) de rejoindre le bateau. Inspiré par les produits du marché et dans un cadre tamisé, il vous concocte une popote mexicaine qui dépote. Ce jour-là, le taco de poulet (7 €) nous a fait voyager : taco maison à la farine de maïs nixtamalisée, poulet français braisé, pickles de raisin, sauce tomatillo et chicharron de peau de poulet. Et si la hot pocket de ragoût de canard (6 €) comme une empanadas à tremper dans une sauce aux mûres nous en a mis pleins les papilles, on a aussi été bluffé par l’explosif ceviche de bonite et ses croquantes noix de maïs (8€). Un décevant taco d’éperlan (5 €) a vite été oublié par un dessert atomique : une glace au snickers maison calée entre deux beignets, le tout arrosé de cajeta, la confiture de lait de chèvre. A boire avec tout ça ? Du bon mezcal évidemment. Comme ce Rey Zapoteco Espadin et ses notes fumées. C'est comme ça qu’ils le boivent au Mexique, pur comme un vin de table ! Si vous n’êtes pas trop de ce boire-là, vous serez conquis par la belle sélection de vins natures (6 € au verre), bières artisanales (8 €) et cocktails (12 €) concoctés pa

Time Out dit
4 sur 5 étoiles

Nos bonnes adresses

Nos 100 meilleurs restaurants
Restaurants

Nos 100 meilleurs restaurants

On est toujours à la recherche d'un bon resto. 

Guide des clubs à Paris
Clubbing

Guide des clubs à Paris

Clubs, boîtes de nuit, discothèques, fêtes éphémères, afters, friches industrielles, lieux insolites, bars de nuit ou bars électro...

Guide des boutiques pour hommes
Shopping

Guide des boutiques pour hommes

On a fait le tour de Paris pour rhabiller les hommes. 

Les 100 meilleurs bars
Bars

Les 100 meilleurs bars

Trouver un bon bar. C'est très certainement un problème hebdomadaire chez tout Parisien.

101 choses à faire à Paris
Que faire

101 choses à faire à Paris

Bienvenue dans le guide d’à peu près tout ce qu’il y a de mieux à faire à Paris. 

Paris par quartiers

Montmartre
Actualités

Montmartre

Daguerre
Actualités

Daguerre

Ménilmontant
Actualités

Ménilmontant

La Villette
Actualités

La Villette

Saint-Michel
Actualités

Saint-Michel

 Butte-aux-Cailles
Actualités

Butte-aux-Cailles

Paris par quartiers

Paris, ville culturelle

101 choses à faire à Paris
Que faire

101 choses à faire à Paris

Bienvenue dans le guide d’à peu près tout ce qu’il y a de mieux à faire à Paris.

Les meilleures expositions à Paris
Art

Les meilleures expositions à Paris

Les meilleures expositions de Paris : les rater, c’est le regretter ! 

Paris gratuit
Que faire

Paris gratuit

Un Paris gratuit existe... eh oui, on a bien dit un Paris GRATUIT ! 

Les théâtres parisiens
Théâtre

Les théâtres parisiens

Ville lumière, mais surtout capitale de la culture, Paris regorge de théâtres. 

Le guide du musée à Paris
Art

Le guide du musée à Paris

On nous répète toujours que Paris est une ville d'art et de culture, une ville musée, LA ville musée, mais on oublie parfois à quel point c'est vrai. 

Les salles de concert atypiques
Musique

Les salles de concert atypiques

Les plus belles salles pour écouter de la musique. 

Explorer (le grand) Paris

Promenades dans le Paris bucolique
Que faire

Promenades dans le Paris bucolique

Parce que Paris n'est jamais aussi belle que quand elle ne se ressemble pas.

Street Art Paris
Art

Street Art Paris

"Errer est humain, flâner est parisien", disait Victor Hugo. Et pour cause : à Paris, au détour de presque chaque ruelle, se cachent des oeuvres d'art impromptues. 

Sport et sorties en famille
Junior

Sport et sorties en famille

Et si on profitait de notre temps libre pour faire une balade en famille ?

 Les balades accessibles en RER
Que faire

Les balades accessibles en RER

Comment je peux fuir de Paris en vélo ? Bah en vélo, tu peux pas, faut prendre le RER ! 

Sorties vertes en banlieue parisienne
Que faire

Sorties vertes en banlieue parisienne

Pour prendre l'air et fuir les passages cloutés, on vous propose de vous exporter hors de la capitale !

Paris dans la rue
Que faire

Paris dans la rue

Nous avons arpenté les chaussées de Paris pour vous trouver nos meilleures adresses.

Où dormir à Paris ?

Hôtel Henriette

Hôtel Henriette

Hôtel 3 étoiles  

Time Out dit
4 sur 5 étoiles
Voir les prix
Hidden Hotel

Hidden Hotel

Hôtel 4 étoiles

Time Out dit
4 sur 5 étoiles
Voir les prix
Maison Souquet

Maison Souquet

Hôtel 5 étoiles 

Time Out dit
5 sur 5 étoiles
Voir les prix
Plus d'hôtels à Paris