L'actu par Time Out Paris

Votre guide de Paris au quotidien : actualité, infos, culture et humour (enfin, on essaye)

Publicité

Derniers articles

  • Dans nos Assiettes
Salade-tomate-techno à Strasbourg-Saint-Denis © Sürpriz Sürpriz, le kebab plus berlinois qu’un after dans une Trabant, lâche les BPM le 21 juin. Devant son comptoir du boulevard Saint-Denis, l’enseigne installe grosses enceintes Funktion One, platines et brochette de DJ 100 % allemande. Sauce disco avec John Vibrations, plus techno avec la doublette Granpa et Stoner, et carrément deep house avec le trio du crew Loopy Daze. Pour se sustenter, Surpriz va évidemment proposer des döners en flux tendu et des bières allemandes. Où ? 28 boulevard Saint-Denis, Paris 10e.Quand ? Le 21 juin à partir de 16h   Banh mi, pizza et amapiano rue Jean-Pierre-Timbaud © Rom Tellier On prend le pari que les amateurs de block party pointue ne vont pas bouger de l’esplanade Roger-Linet, entre la Maison des Métallos et la mosquée Omar. Là, le collectif londonien Shindig (“fiesta” dans la langue de Britney Spears) va poser ses beats (deep house, amapiano, trap…) toute la nuit escorté du duo de DJ parisiens Cure. Ça va onduler sec sur les pavés. Et côté solide, tout vient du trottoir d’en face : Gramme 11 s’occupe des banh mi et du barbecue tandis que Rori proposera des parts de pizza. Où ? Esplanade Roger-Linet, Paris 11e.Quand ? Le 21 juin à partir de 18h House qui pique à Ménilmontant © The Sndoctor Ça va être le feu rue du Liban ce 21 juin. Dans les oreilles déjà puisque, une semaine avant le Macki Music Festival à Carrières-sur-Seine, le Cracki Soundsystem et la Mamie’s vont chauffer les pa
  • Musique
  • Musique
Le plus arty des labels de rap indé qui tricote sa Fête de la Musique dans un centre d’art, logique dirait Limsa d’Aulnay. En attendant sa très attendue carte blanche annoncée au festival Grünt en septembre, le label tout de hype vêtu Sublime a annoncé qu’il mettrait du son le 21 juin du côté de Lafayette Anticipations, la fondation d’art des Galeries plantée en plein Marais. Label pouponnière de la new gen Fondé par Disiz en 2022, le label a depuis pris l’allure d’une pouponnière de la new gen, entre producteurs aux beats épiques (au choix Lucasv ou Abel31) et rappeurs joailliers tels le Suisse Rounhaa ou le Sudiste Luther. Et bien sûr, comme pour la carte blanche, aucun nom n’a filtré mais on peut leur faire confiance. Ultime détail : c’est gratuit. Sublime, non ? Quand ? vendredi 21 juin 2024, de 19h à 1h.Où ? Lafayette Anticipations, 9 rue du Plâtre, Paris 4e. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par SUBLIME (@sublimetc)  
Publicité
  • Cinéma
  • Cinéma
A gauche de la carte parisienne, high five pour ce ciné à l’air libre ! Alors que, JO obligent, son ciné amiral du Louvre s’est mis sur pause, le distributeur MK2 (et le département du 9-2) viennent d’annoncer la tenue de la cinquième halte du Cinéclub Paradiso sur le parvis de la Seine Musicale. Flashdance ou En Corps Du 8 au 11 juillet, les spectateurs pourront découvrir – gratuitement – quatre films sur le thème de la danse. Au programme : l’ultra-grand public Flashdance d’Adrian Lyne et sa BO so 80’s ; En Corps de Cédric Klapisch, qui raconte le parcours d’une danseuse étoile se blessant gravement ; le docu sur la danse et l’intégration Allons Enfants d’Alban Teurlai ; et Pina de Wim Wenders, documentaire stylistique en 3D retraçant la vie de l’iconique chorégraphe allemande Pina Bausch. Présentation et DJ sets par FIP Sur le même modèle que les années précédentes, toutes les projections seront précédées de DJ sets tricotés par les équipes de FIP et accompagnés d’une présentation de chaque film par la critique Lily Bloom. Bonne séance !  Quand ? du 8 au 11 juillet 2024.Où ? Seine Musicale, île Seguin, 92100 Boulogne-BillancourtCombien ? gratuit (réservation ici). Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Hotel Paradiso (@mk2hotelparadiso)
  • Dans nos Assiettes
Juin 2024 sera donc le mois des alliances inattendues. Prenez Nonette. Cette adresse de banh mi soignés a décidé de sortir de sa guitoune orange du 11e pour rejoindre la très chic place Vendôme  et… la Semaine de la mode masculine !L’enseigne va se poser durant deux jours dans le pavillon Man/Woman afin de nourrir (un peu) les fashionistas. Au menu des sandwichs : carottes et daikon en pickles, charcuterie vietnamienne maison et baguette fraîche tartinée de beurre pour éviter les taches de mayo sur vos pièces de créateur. Le prix ? 12 €, soit 1/300e de seconde du salaire mensuel de Pharrell Williams chez LVMH. Une affaire ! A noter que Nonette ne s’arrête pas là dans la bougeotte et va ouvrir un kiosque éphémère durant les Jeux olympiques au 71 rue Jean-Pierre-Timbaud. Où ? 7 place Vendôme, Paris 1er.Quand ? du 21 au 23 juin de 10h à 18h. Pour encore plus de bons plans, inscrivez-vous à la newsletter de Time Out Paris.
Publicité
  • Musique
  • Musique
Grand huit le bras à la portière pour le Garage MU ! Ce festival – du nom du collectif derrière la Station et la salle originelle dans le 18e – revient dans le circuit pour une huitième édition les 26 et 27 juin. Sur deux jours, on découvre une affiche célébrant les plus belles expressions des scènes indés, avec une inclinaison certaine pour le rock. Accrochez-vous, ça va secouer et ça va surtout kiffer. Jour des braves Habituel jour des enfants, ce mercredi 26 sera surtout celui des braves avec une triade de blazes à exciter le plus relous de vos potes mélomanes. Sur scène ? Le groupe Gwendoline, nouvelle splendeur du label Born Bad, qui casse tout avec ses tubes coldwave chantés en français ; Deep Tan, un trio anglais dont les titres post-pop très arty piquent autant les oreilles que la curiosité ; ou Rắn Cạp Đuôi Collective, venus du Vietnam pour immerger la Station dans leurs fresques atmosphériques lardées de bidouillages électroniques. Un trajet cinq étoiles Et le jeudi aguiche tout autant, entre le passage des Hollandais de Housepainters, créateurs de rebondissantes perles mi-dub mi-postwave, les morceaux expé tout en montée des Anglais de Quade, et les étrangetés pop synthétiques de James K. Encore un trajet cinq étoiles pour le Garage MU. Quand ? mercredi 26 et jeudi 27 juin 2024.Où ? la Station – Gare des Mines, 29 avenue de la Porte-d’Aubervilliers, Paris 18e.Combien ? à partir de 15 € (billetterie ici).
  • Musique
  • Musique
En ces sombres temps électoraux, c’est un jour qu’on aimerait voir décliner à l’infini. Samedi 29 juin, de midi à minuit, Petit Bain propose une nouvelle itération de son Welcome Day. Une journée pendant laquelle la barge du 13e célébrera son projet Welcome, visant à aider les personnes exilées à accéder aux milieux musicaux et festifs. Une prog sans frontières artistiques Pour ce grand tour du cadran solidaire et festif, Petit Bain a imaginé une prog sans frontières artistiques. Ce qui signifie que vous pourrez participer à la confection d’une grande fresque sur le thème de la gastronomie ; tenter de triompher à un blind test dont le but sera de retrouver la langue – pour info, il y en a entre 5 et 10 000 dans le monde ; et, pour les anciens Terminale L, vous faire masser par des osthéos pour « une expérience de massage intuitif axée autour des sens ». Côté estomac, c’est le Refugee Food Festival qui sera toute la journée aux pianos de la cantine. Côté concerts Petit Bain oblige, la clôture de ce Welcome Day aura lieu dans la cale et en concerts. On y croisera à tour de rôle Bedouin Burger, duo usinant des titres électroniques hérissés de sonorités moyen-orientales, ou Poundo, artiste entremêlant rap et rythmes mandingues. Tout droit venu du Congo, le dernier groupe, Kin'GongoloKiniata, risque de faire un foin pas possible avec ses titres – composés sur des instruments fabriqués à partir d’objets recyclés – oscillant entre énergie punk, rythmes traditionnels et textures élec
Publicité
  • Dans nos Assiettes
Devant son comptoir du boulevard Saint-Denis, aux pieds de la porte, Sürpriz spécialiste des kebabs comme à Kreuzberg profite de la Fête de la Musique pour installer grosses enceintes Funktion One, platines et brochette de DJ 100 % allemande. Sauce disco avec John Vibrations, plus techno avec la doublette Granpa et Stoner, et carrément deep house avec le trio du crew Loopy Daze. Pour se sustenter, l’enseigne va évidemment proposer ses super döner en flux tendu et mettre la pression sur les bières allemandes. Si vous êtes encore chaud après minuit, direction l’after officiel au Guru Bastille (l’ancien Café de la Presse) pour retrouver, en intérieur, les mêmes DJ jusqu’à 5h ! Où ? 28 boulevard Saint-Denis; Paris 10e.Quand ? 21 juin de 16h à minuit. Par ici pour d'autres kebabs à essayer  
  • Musique
  • Musique
Manger, bouger, sauce festival ! Du 5 au 7 juillet, Douve Blanche, ce festival (thermo)mixant musique et gastronomie, revient pour un 10e millésime, dont les (s)cènes seront à nouveau installées dans les douves du château d’Egreville datant du XIIe siècle, situé en Seine-et-Marne. Une grosse trentaine de noms Sur le flyer musical, on trouve une grosse trentaine de noms furetant dans des styles très divers : le combo rap Angie et Lazuli, le pape de la pop psyché hexagonale Flavien Berger, ou Kendal, gourou du label italo-trance Ritmo Fatale. Pensez aussi à passer une truffe devant le set d’Aubry, manitou de Pardonnez-Nous pour une petite leçon techno/house, celui de Louise Petrouchka, pour des teintes plus hip-hop/baile funk, ou devant le vétéran du live électronique Vitalic. Un soin particulier apporté à la tambouille Et si BPM, ça voulait dire aussi « bons plats à manger » ? Car le festival a toujours apporté un soin particulier à la tambouille. Depuis cinq ans, il organise, dans la salle surplombant la scène, le Festin des Chef.fe.s, un repas carrément gastronomique proposé par des pointures des fourneaux. Cette année, c’est du lourd puisqu’on trouve au menu (pour deux dîners et un déjeuner) des quatre-mains entre Chloé Charles et Pascal Barbot mais aussi entre Alice Arnoux (passée par le Mermoz) et Loïck Tonnoir (Ippon à Marseille) et entre Minh-Tri Tran-Dinh et Laurence Dufour (du Café du Coin).  Le repas en cinq temps coûte 74 € (sans le vin), réservation indispensable !
Publicité
  • Art
  • Art
Après analyse au télescope, nous sommes formels : le plan qui suit est lunaire ! Jugez par vous-même : du 3 au 13 juillet, dans le cadre de l’incontournable festival Paris l’été, les Parisiens vont de nouveau pouvoir zieuter la lune interactive de 7 mètres de diamètre imaginée par le plasticien britannique Luke Jerram. Et après le plafond de la piscine Pailleron en 2018, c’est dans le jardin du tout beau lycée Jacques-Decours, en plein 9e, que ça se passera. Des photos de vacances de la NASA Le caractère sacrément perché de ce Museum of the Moon cache une prouesse technique. Car à l’intérieur de cette structure gonflée à l’hélium, ce sont des images de la Lune issues des photos de vacances de la NASA qui seront projetées, le tout en très haute résolution. La légende dit que même Neil Armstrong n’a pas vu la Lune en aussi bonne qualité. Et si vous avez déjà vu l’œuvre, n’hésitez pas à repasser une tête, un coup en plein jour, l’autre à la nuit tombée, pour voir la lune sous toutes ses coutures. Quand ? du 3 au 13 juillet 2024, de 18h à 23h ou minuit selon les jours.Où ? 12 avenue Trudaine, Paris 9e.  
  • Shopping
  • Mode & shopping
Un peu de chine nippone, ça vous botte ? Oh, le beau jeu de mots géopolitique ! Après plusieurs éditions toutes plus cartons les unes que les autres, la Cité fertile organise une nouvelle brocante japonaise XXL les 6 et 7 juillet. Avec toujours le même exposant star : Koji Fukushima, un ancien cycliste devenu « le meilleur brocanteur de Paris », dixit l’orga.  Déco, illus et kimono Pendant deux jours, vous pourrez dégoter des kimonos, des uniformes scolaires nippons, des plaques publicitaires vintage ou des céramiques. Également au menu ? Des objets de déco, des moules en bois pour faire des wagashi (des pâtisseries traditionnelles) et des magazines rétro. Des étals de street food sont aussi sur le dépliant. On clôture avec une info de taille : contrairement aux éditions précédentes, l’entrée sera entièrement libre, alors ramenez votre fraise assez tôt pour ne pas avoir le bec dans l’eau. Et pour découvrir notre sélection des marchés aux puces c'est par ici que ça se passe. Quand ? les 6 et 7 juillet 2024, de midi à 20h.Où ? 14 avenue Edouard-Vaillant, 93500 Pantin.Combien ? entrée libre.
Recommandé
    Vous aimerez aussi
    Vous aimerez aussi
    Publicité