• Actualités
  • Mode & shopping

À Manifeste011, le végan se porte bien

À Manifeste011, le végan se porte bien
Manifeste011

La première boutique exclusivement dédiée à la mode végane a ouvert en décembre dans le 11e arrondissement et vient déjà d’être nommée “Meilleur projet de mode végane 2017” par la PETA.

Pas de cuir animal mais du cuir d’ananas, pas de soie de ver mais de la soie de bambou ou de la fibre d’eucalyptus… Avec ces matériaux qu’on espère voir l’humain du futur adopter sur le dos, le duo formé par les jumelles Judith et Maud Pouzin donne du chic à la mode responsable à l’égard des animaux et de la planète. Notre première surprise est d’y voir des Dr. Martens, mais ce n’est en rien une dérogation pour céder à leur retour en force sur le pavé parisien : la marque a bien lancé sa collection sans cuir et on n’y voit que du feu. Le cliché du végan baba cool dégingandé en prend pour son grade ; on connaît des fashionistas qui pourraient bien en lâcher leur queue de renard.

Ici, plusieurs filtres : des marques qui utilisent des matériaux végans, bien entendu, mais aussi des produits pour la plupart écoresponsables. Seule l’élégance y trouve son cintre, même avec une culotte en coton qui remonte jusqu’au nombril ou des pantalons de jogging à la coupe idéale. L’upcycling de Fade Out Berlin, qui recycle du jean, est ainsi exemplaire comme le denim japonais des Belges de Façon Jacmin. On peut aussi y retrouver la fameuse marque de chaussures Good Guys prisée par Emma Watson ou les formes démentes de Martine Jarlgaard. 

Les tarifs naviguent du moyen au haut de gamme et les petites bourses peuvent s’y vêtir sans y laisser leur peau. La marque Colorful Standard, par exemple, propose des basiques en coton fabriqués au Portugal. Misant sur la transparence de la fabrication des produits, l’équipe de Manifeste011 s’est équipée d’un écran où l’on pourra tracer l’origine des vêtements et leur composition.  

Pour boucler la boucle, les bijoux fabriqués au Laos ARTICLE22, nommés en référence à la Déclaration des droits de l’homme, sont fabriqués à partir d’obus de la guerre du Vietnam et gravés “Peacebomb”. Le produit symbolique de l’obsolescence programmée, à savoir le collant, se trouve même une solution durable avec des paires fabriquées pour tenir longtemps, à partir de 19 €. De l’encre du tampon au carton des étiquettes sans oublier l’énergie propre utilisée pour la boutique, les deux créatrices ont manifestement pensé à tout.

Quoi ? Manifeste011, la première boutique vegan à Paris
Où ? 
14 rue Jean Macé, 11e
Quand ? 
Mardi au vendredi de 11h à 20h et samedi de 11h à 19h

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments