Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Don Quichotte revisité comme jamais

Don Quichotte revisité comme jamais

Advertising

En partenariat avec le Nouveau théâtre de Montreuil.

La compagnie la Cordonnerie est de retour avec sa nouvelle création : une adaptation du Don Quichotte de Cervantes. Du 25 janvier au 10 février au Nouveau Théâtre de Montreuil, c’est le poétique Dans la peau de Don Quichotte que cette compagnie très attendue vient présenter. La pièce idéale pour (r)éveiller les sens des spectateurs, tous âges confondus.

Vous vous souvenez du passage à l’an 2000 et de son cortège de prévisions angoissées, de la fin du monde prédite par Paco Rabanne au fameux bug millénaire ? C’est dans cette atmosphère emprunte d’interrogations que se situe l’intrigue de la nouvelle pièce de la troupe pluridisciplinaire la Cordonnerie.

Depuis sa création en 1997 et en plus de 1 000 dates jouées dans le monde entier, la compagnie lyonnaise s’est construit un geste artistique unique aux confins du théâtre, du cinéma et de la musique, avec une approche décloisonnée des arts. Après Hamlet, Blanche Neige ou Hansel et Gretel, c’est au classique espagnol Don Quichotte que la bande emmenée par Métilde Weyergans et Samuel Hercule s’attaque.

Le pitch ? Le 31 décembre 1999, tout bascule pour Michel Alonzo. Le bug informatique va le faire complètement disjoncter : ce simple bibliothécaire se prend alors pour un brave et vaillant chevalier des temps modernes. Tout comme Cervantes, il erre, armure sur le dos, avec une seule motivation : retrouver sa dulcinée (une lectrice fidèle de la bibliothèque). Sans oublier, bien sûr, son fidèle écuyer Sancho (non pas le naïf paysan du roman mais un agent d’entretien Cotorep).

Un scénario loufoque qui nous tient en haleine comme rarement. Avec une utilisation toujours à propos et originale des procédés narratifs et techniques, la Cordonnerie embarque ses spectateurs. À l’instar de l’ellipse spatio-temporelle qui nous téléporte de la Picardie à l’Espagne, du Moyen Âge au troisième millénaire… Ou de ces judicieux bruitages de pluie donnant l’impression de se balader à Saint-Malo, les bottes en moins.

À travers l’histoire de Michel Alonzo, la Cordonnerie capte avec beaucoup de subtilité et tendresse le nouveau Mal du siècle, entre peurs et rêveries embrumées, un peu comme dans la tête de Don Quichotte.

Où ? Nouveau Théâtre de Montreuil
Quand ? du 25 janvier au 10 février 2018
Combien ? de 8 à 23 euros (Billetterie ici)

Share the story
À la une
    Advertising