Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
© Fabrizio Verrecchia / Unsplash
© Fabrizio Verrecchia / Unsplash

Elle flashe pour un inconnu dans le métro, lance un appel sur Instagram, et le retrouve !

Par La Rédaction
Publicité

Voilà de quoi nous redonner le smile. C'est l'histoire d'une jeune Parisienne très romantique... Et tenace ! Vendredi 12 mars, vers 15h, elle tombe en arrêt devant un garçon d'une vingtaine d'années, aux "cheveux bouclés et bruns" assis dans la ligne 8 du métro. Lequel lit L'existentialisme est un humanisme (ah, le pouvoir de Sartre !)

Et là, bim ! Sans même avoir vu la partie inférieure du bel inconnu (masqué, crise sanitaire oblige), la miss décide de lancer une "bouteille à la mer". Ni une ni deux, la voilà qui se met à poster des affiches dans le métro, relaie son message sur plusieurs groupes d'entraide locaux et créé même un compte Instagram dédié, Inconnu du métro

© @inconnudumetro
© @inconnudumetro
Mercredi 17 mars, elle commentait sur ledit compte Insta : "Je n’ai pas encore réussi à retrouver ce mystérieux garçon malgré tous nos efforts" avant de s'enflammer dans un accès de lyrisme: "Nous sommes loin les uns des autres, mais par cette histoire d’amour, si proches". 

S'ensuivait un post Instagram épilogue où la mystérieuse jeune fille rassurait sa communauté: "Au risque de faire canard une énième fois" (sic) elle avait retrouvé son crush ! "un homme gentil, droit et doux" qui lui aurait écrit, lui expliquant ne pas pouvoir donner suite car il était en couple "depuis de longs mois".

Et de conclure, fair-play : "Je n’ai pas été la seule à y croire, vous aussi, vous y avez cru. Vous avez, sans me connaître, voulu m’aider dans une histoire où vous vous identifiez. Dans une histoire où nous souhaitions retrouver un semblable de communauté dans cette période si isolée. Cette formidable entraide m’a permis de le retrouver."

Bilan ? "Je n’ai pas trouvé d’amoureux grâce à cette affiche, j’ai trouvé bien plus que ça. J’ai trouvé une Philia (le fait d’aimer) si forte envers les humains." 

À la une

    Publicité