Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Tour Triangle
Photograph: Herzog & de Meuron

La construction de la controversée tour Triangle va débuter à la fin de l'année

Écrit par
Rémi Morvan
Publicité

Un peu comme les enfants qui essayent de faire rentrer des carrés dans des ronds, la tour Triangle passe en force. Alors que le projet paraissait enterré et que la justice a ouvert en juin une enquête pour favoritisme dans l'attribution de la concession, le consortium Unibail-Rodamco-Westfield – à la tête d'un immense cheptel de centres commerciaux – a annoncé le début des travaux de la tour Triangle « d'ici à la fin de l'année », pour une livraison prévue en 2026. La raison du déblocage de la situation ? L'arrivée d'Axe en soutien financier.

Si le projet a été voté en 2015 (après un refus en 2014), cette tour Triangle, dont le coût avoisinerait les 700 millions d'euros, n'aura eu de cesse, depuis sa mise sur les rails en 2008, de susciter les polémiques. Il faut dire que, visuellement déjà, la bâtisse croquée par les archis suisses Herzog et de Meuron n'est pas du genre à se fondre dans le paysage avec ses 42 étages, ses 180 mètres de haut (ce qui ferait d'elle la troisième tour la plus haute de la capitale derrière les tours Eiffel et Montparnasse) et un total de 90 000 mètres carrés. A l'intérieur, on trouvera une crèche, un bar, un hôtel, un centre culturel mais surtout des bureaux.

Si, à la mairie, par la voix du premier adjoint Emmanuel Grégoire, on se réjouit d'une « excellente nouvelle pour l'attractivité de Paris et de notre pays » avec un bâtiment qui « répond aux plus exigeantes normes environnementales », ce n'est pas le cas de tout le monde. Le maire LR du 15e Philippe Goujon annonce « [s'opposer] fermement à ce projet anti-écologique, de pure spéculation immobilière », tandis que les écologistes parisiens, pourtant dans la majorité municipale, dénoncent « une tour de bureaux dont le bilan carbone de la construction et du fonctionnement est catastrophique ». A l'heure de la COP26 et d'une pluie de plans verts municipaux (Vélo, Climat), ça la fout un peu mal.

Les Verts rappellent aussi que « 4 millions de mètres carrés de bureaux sont vacants sur le territoire francilien ». A l'ère du travail à la maison, on peut se demander ce que la tour Triangle va apporter de plus à Paris. 

À la une

    Publicité