Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Crédit : Pierre Antoine
Crédit : Pierre Antoine

La maison de Victor Hugo s'apprête à réouvrir à Paris

Et les collections permanentes sont gratuites !

Par La Rédaction
Publicité

Paris serait-il devenu complètement hugomaniaque ? Alors qu'au Panthéon, une expo dédiée à Victor Hugo se tiendra bientôt (dès que les musées pourront rouvrir en fait !), place des Vosges, l'appartement que l'auteur des Misérables habita de 1832 à 1848 (juste avant son exil sur l'île anglo-normande de Guernesey) s'apprête de nouveau à accueillir des visiteurs, dix-huit mois et 4,7 millions d'euros de travaux plus tard.

Une incroyable maison-musée pour plonger sur 283 m2 dans l'intimité du bonhomme. Reconstitué avec les multiples meubles, objets et œuvres d'art soigneusement chinés par Hugo himself, le lieu possède un charme fou, comme sorti d'un décor de ciné. Fermé depuis avril 2019, le lieu aurait dû rouvrir plus tôt – mais c'était avant que tonton Covid ne vienne foutre la pagaille). L'occasion de découvrir d'autres facettes moins connues de l'écrivain et poète français.

Crédit : Pierre Antoine
Crédit : Pierre Antoine

Hugo, un designer d'intérieur en puissance !

On le sait peu, mais le défenseur des Droits de l'Homme était aussi un pro de la chine (Hugo la brocante) et décorateur-né, n'hésitant pas à chantourner sur mesure le décor de son quotidien. A l'instar de ce buffet de style Henri III, qu'il fait démonter puis assembler avec une pièce gothique et une pièce Renaissance… Du pur baroque hugolien !

Un designer d'intérieur doublé d'un dessinateur compulsif : la maison abrite 700 dessins sur les 3 500 qu'il a réalisés.

Les nouveautés de cette réouverture

Pour cette réouverture tant attendue, le somptueux miroir gravé d'un papillon, que Hugo avait conçu et offert à sa maîtresse Juliette Drouet, a été restauré. Pour rejoindre les collections permanentes (gratuites), on pénètre désormais par l'escalier de service, jadis emprunté par Hugo qui allait et venait en toute discrétion. L'entrée a été refaite. Des tablettes tactiles remplacent les anciennes affiches murales.

Mais la grande nouveauté, c'est sans conteste la création de ce jardin romantique dans la cour intérieure, inspiré par celui de la rue Plumet dans Les Misérables. Avec salon de thé géré par la Maison Mulot. Le spot rêvé pour ramener son date et savourer des pâtisseries… En toute intimité.

Quoi ? Réouverture de la Maison Victor Hugo
Où ? 6, place des Vosges, 4e.
Quand ? En attente de date (vraisemblablement dès la réouverture officielle des musées). Tous les jours sauf lundi.
Combien ? Collections permanentes gratuites. Entrée dans l'exposition du moment payante. Plus d'infos : www.maisonsvictorhugo.paris.fr

À la une

    Publicité