Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le candidat écologiste à la mairie a présenté son plan pour « libérer Paris de la voiture »
Actualités / Transport et Voyage

Le candidat écologiste à la mairie a présenté son plan pour « libérer Paris de la voiture »

Le candidat écologiste à la mairie a présenté son plan pour « libérer Paris de la voiture »
© Christophe Belin / Mairie de Paris

Alors que les élections municipales approchent à grands pas (les 15 et 22 mars 2020), que les candidatures et querelles – on vous voit Benjamin et Cédric – s'amoncellent, les premières propositions commencent à tomber. Fort du score obtenu par son parti aux dernières élections européennes dans la capitale (près de 20 %) et d'une prise de conscience de plus en plus forte sur la question écologique, celles du candidat EELV David Belliard seront particulièrement scrutées.

Partant du constat que « 50 % de la superficie de la capitale était consacrée à la voiture (route et stationnements) pour seulement 13 % des déplacements quotidiens », le candidat a présenté mardi son « plan pour un Paris libéré de la voiture », qui risque de faire tousser quelques irréductibles.

Dénonçant le « tout-voiture individuelle », David Belliard souhaite refondre l'aménagement urbain de la capitale et son système de transports. Parmi les annonces emblématiques, le candidat ambitionne de faire de Paris une « vélopole » avec la création d'un réseau routier 100 % cyclable. Soit l'aménagement de pistes cyclables bidirectionnelles dans toutes les rues, réduisant d'autant l'espace alloué aux véhicules motorisés. L'autre proposition phare concerne la construction « par tronçons » d'un tramway long de 10 kilomètres, reliant les gares Montparnasse et du Nord, et passant par les gares de l'Est, de Lyon et d'Austerlitz. Avec l'objectif affiché de désengorger les gares parisiennes et leurs 474 millions de voyageurs annuels. Coût estimé du projet ? Entre 400 et 500 millions d'euros.

Désireux de proposer une rupture en profondeur, ce « plan pour un Paris libéré de la voiture » ne s'arrête pas là avec une ribambelle de propositions allant dans ce sens. En vrac : la création de quartiers 100 % piétons et cyclables dans chaque arrondissement, la végétalisation et l'aménagement de 50 % des places de parking en surface d'ici 2025, la disparition des SUV, la piétonnisation des abords des 300 écoles les plus polluées, la mise en place de cours de vélocipèdes pour les enfants, l'introduction du stationnement payant pour les deux-roues ou encore la gratuité des transports pour les moins de 26 ans. En attendant la présentation de son programme global prévue en janvier, on laisse les Internets s'exciter.

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments