Actualités / Évènements & festivals

Le festival Qui Embrouille Qui revient tout défoncer pour sa deuxième édition

Le festival Qui Embrouille Qui revient tout défoncer pour sa deuxième édition

Voici venu le temps de l’embrouille finale. Après avoir préchauffé la France entière ces derniers mois, le crew Qui Embrouille Qui revient à la fin de la semaine à la Station pour un festival qui risque de faire la une des journaux.  

Ces derniers jours, embrouille et musique ont avant tout rimé avec parfum, aéroport et détention provisoire. Avec la seconde édition du festival Qui Embrouille Qui, on aura d'avantage droit à des gros coups d’kicks ou à des hématomes de pogos – on ne s'en plaindra pas. Menés par la doublette DJ AZF et Pasteur Charles, respectivement une des DJ les plus bankable du moment et le boss d’un label de punk hypéractif, le festival régalera avec une programmation pantagruélique promouvant la scène locale et l’abolition des frontières stylistiques.

Premier round option expérimentation

Question ouverture d’esprit, la première soirée se pose là comme il faut. Commençons avec la fusion des frères Daoud soit Adrien Soleiman et Maxime Daoud. Alors que le premier est un des chantres du renouveau de la chanson française, le second est non seulement le génial bassiste du groupe Forever Pavot mais il est aussi à la tête de l’enchanteur projet Ojard. De cette association basée sur l’embrouille fraternelle créatrice devrait sortir une fresque électronique unique, à n’en pas douter magistrale. Quant à Détresse Collée, l’autre création originale de la soirée, elle devrait détendre quelques muscles intercostaux avec son krautnoise électronique. Et lorsque l'on sait qu’on pourra aussi prendre son gnon avec Tropical Horses, December ou DJ Pute-Acier, on ne peut que trop vous conseiller de flinguer votre journée du vendredi.

Quand le concept de soirée prend le pas sur celui du temps 

Pour être tout à fait honnête, c’est la peur qui nous envahit à la vue du programme des deux derniers jours. Peur du contenu et de potentiellement rater des concerts mémorables mais surtout peur de son format sans fin construit autour d'un enchaînement soirées-afters qui sent le soufre. On retrouvera forcément nombre de soldats du Turc Mécanique. De Jardin, performer électronique de l’extrême, à Bracco et son punk bidouillé électroniquement, en passant par Bajram Bili et sa techno à se péter le crâne, il ne fait aucun doute : le label du taulier du festival risque d’être aussi offensif qu’un chargé de mission du Président en fin de manif’.

Enfin, finissons avec les têtes d’affiche. Pourquoi arrivent-elles si tard ? Tant il semble évident que la sève de Qui Embrouille Qui prend avant tout sa source dans le collectif et qu'isoler un nom n'aurait aucun sens. DJ AZF tout d’abord qui se chargera de l’animation musicale de l’after du samedi, en compagnie notamment de Von Bikräv, membre des Casual Gabberz. Pis le roi de l’hardcore, le prince du pont de Tolbiac, Manu le Malin, qui viendra gober les derniers neurones des embrouilleurs encore présents… Avant un ultime after qui a tout pour rentrer dans la légende de l’embrouille, la vraie cette fois-ci.

Jeu concours : Pour tenter de gagner 2x2 pass, envoyer un mail coolos à leblog@timeout.com avec "Embrouille" en objet.

Quoi ? Qui Embrouille Qui
Quand ? Du 9 au 12 août 2018
Où ? La Station – Gare des Mines, 28 avenue de la Porte d’Aubervilliers, 18e
Combien ? De 10 à 35 € (Billetterie ici)

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments