Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le musée d’Orsay et Time Out célèbrent les femmes le temps d’une Curieuse Nocturne !
Actualités / Art

Le musée d’Orsay et Time Out célèbrent les femmes le temps d’une Curieuse Nocturne !

Le musée d’Orsay et Time Out célèbrent les femmes le temps d’une Curieuse Nocturne !

Vous n’avez pas encore pu voir l’expo Berthe Morisot ? Pas de panique : Time Out et le musée d’Orsay s’associent pour une Curieuse Nocturne placée sous le signe des femmes artistes. Rencontres inspirantes, concerts, DJ sets et bien sûr visites de l’expo et du nouvel accrochage des galeries, rendez-vous le 19 septembre pour allier teuf et culture dans l’un des plus fameux musées de la capitale !

Représentées mais rarement présentées, les femmes peuplent bien souvent les musées pour leur unique qualité de modèle. En 1989, le collectif new-yorkais Guerrilla Girls détournait d’ailleurs La Grande Odalisque d’Ingres (1814) en posant la question qui fâche : « Do women have to be naked to get into the Met. Museum ? » (« Les femmes doivent-elles être nues pour entrer au Met ? »). Trente ans plus tard, c’est le musée d’Orsay qui s’interroge et ajoute un peu de girl power à ses collections en célébrant, le 19 septembre, des peintres, sculptrices, photographes, critiques ou collectionneuses au sexe tout sauf faible. Première étape : la superbe rétrospective Berthe Morisot, qui présente une artiste féministe avant l’heure ayant su se faire une place de choix dans un milieu d’hommes.

Adulée par ses confrères impressionnistes, boudée par les collectionneurs français, la peinture de Berthe Morisot (1841-1895) est aussi émotive qu’intuitive, forte et affirmée, et nous en apprend beaucoup sur les positions assumées d’une des rares femmes du mouvement. Issue d’une famille bourgeoise, la peintre ne se marie qu’à 33 ans avec l’artiste Eugène Manet, frère d’Edouard, qui sacrifiera d’ailleurs sa carrière au profit de celle de son épouse qui, elle, continuera de signer ses œuvres de son nom de jeune fille. Une petite révolution dans le clan des impressionnistes, qui lui vaudra de participer à tous les salons de 1874 à 1886. De quoi fermer le clapet de tous ceux qui voulaient la confiner à la maison !

Mauvais genre ? Certainement pas.

Conjuguant l’art au féminin, cette Curieuse Nocturne promet une soirée immersive et complète, entre nuit branchée et sortie culturelle. Si la visite de l’expo Berthe Morisot constitue une expérience à elle seule, une « Rencontre inspirante » menée par Laurence des Cars, présidente des musées d’Orsay et de l’Orangerie, et Dominique Bona de l’Académie française, répondra aux nombreuses questions suscitées par le parcours dédié à la peintre impressionniste. L’occasion de s’intéresser d’un peu plus près à la vie, l’intimité et l’importance de l’artiste du XIXe siècle.

En parallèle, un jeu de piste ludique guidé par les étudiants de l’Ecole du Louvre permettra aux curieux d’en apprendre plus sur le génie des femmes créatrices présentées au musée, à travers la figure de l’artiste engagée Rosa Bonheur (qui, non, ne désigne pas qu’un bar des Buttes-Chaumont). Et pour toujours plus de visites originales, l’association Sama for all, luttant pour l’inclusion des nouveaux arrivants sur le territoire français, assure la découverte des œuvres d’Orsay à travers le regard des participants du projet Mahatta, partenariat entre l’asso et le musée qui promet des analyses et descriptions des toiles dans de nombreuses langues.

Une Curieuse Nocturne entre teuf et culture

Puisque la collaboration de Time Out et du musée d’Orsay promet de décomplexer l’histoire de l’art, autant le faire en musique. Voix ensorcelante, androgynie mystérieuse et masque à plume, la chanteuse niçoise Canine vous donne rendez-vous sous la nef centrale pour trois sessions live à 19h, 20h30 et 22h.

Figure des nuits parisiennes, le collectif queer et féministe Barbi(e)turix – à l’origine des soirées Wet For Me – investira quant à lui le Café Campana et la vue de dingue de l’horloge dominant Paris. Promettant un DJ set de folie avec Fishbach comme invitée d’honneur, Barbi(e)turix enflammera le 5e étage du musée durant toute la soirée. Et pour se rafraîchir après avoir tout donné sur la piste de danse, le café propose la Curieuse Formule en happy hour jusqu’à 22h30. De quoi profiter pleinement de cette soirée en stimulant son cerveau et ses jambes !

Quoi ? Curieuse Nocturne au musée d’Orsay, « Mauvais Genre ? » EVENT FACEBOOK
Quand ? Jeudi 19 septembre, de 18h30 à 23h
Où ? Musée d’Orsay, 1 rue de la Légion-d’Honneur, 75007 Paris
Combien ? Gratuit pour les moins de 26 ans / Tarif nocturne à partir de 18h30 : 11 euros

 

 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

0 comments