Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
Train
Photo par Barthelemy de Mazenod / Unsplash

Les Parisiens exilés peuvent rentrer chez eux

Par La Rédaction
Publicité

C’est officiel : si vous faites partie des 1,2 million de Franciliens qui, selon les données de géolocalisation recueillies par Orange, sont partis se faire un petit shot de verdure en province, sachez qu’il va être possible de rentrer au bercail à partir du 11 mai. 

C’est Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, qui a confirmé l’information sur l’antenne de LCI. “Quand ils sont partis, ils avaient le droit de partir. Nous n'interdisons pas aux Français de rentrer dans leur domicile principal pour reprendre leur travail ou scolariser leurs enfants à partir du 11 mai”, a-t-il expliqué, précisant que ce retour pourra se faire même si vous êtes confinés à plus de 100 kilomètres. La seule condition ? Remplir une attestation de retour à son domicile pour motif familial impérieux. 

Des déclarations qui viennent confirmer celles de Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d'Etat aux Transports, qui avait assuré dès le 28 avril qu'il souhaitait un retour “ordonné” de nos chers Parisiens. “Un certain nombre de ces Parisiens, qui se sont exilés temporairement, font aujourd'hui des réservations de billets de train pour rentrer”, indiquait-il sur France 5. “Nous allons organiser dans les prochains jours le retour de ceux qui le veulent.” 

Attention quand même : la SNCF ne vendra qu’un siège sur deux dans chaque train et le trafic est encore fortement réduit.

À la une

    Publicité