Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Non, les chiens et chats ne propagent pas le nouveau coronavirus
SPA France
© SPA

Non, les chiens et chats ne propagent pas le nouveau coronavirus

Advertising

Conformément au plan d’action Covid-19, la Société protectrice des animaux (SPA) n’est depuis dimanche 15 mars dernier plus autorisée à accueillir d'animaux dans ses refuges, désormais fermés. Problème : sur le Web, la circulation de fausses informations, accusant chiens et chat de propager le nouveau coronavirus, provoque une vague d'abandons. L’heure est gravissime pour son président Jacques-Charles Fombonne, qui rappelle que cela entraînera une vague d'euthanasie massive dans les fourrières, comme le prévoit la loi française.

Mardi 17 mars dernier, ce dernier a sollicité le Ministère de l'Intérieur pour demander une modification de la réglementation des déplacements autorisés dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19. L’objectif ? Obtenir le droit de pouvoir se rendre dans les SPA et refuges français afin d'adopter un animal de compagnie, individuellement, sur dérogation, après avoir préalablement choisir leur nouvel ami sur le site Internet de l’asso. Seule solution selon le porte-parole de l’association pour désengorger les refuges.

Sur la page Facebook de la SPA, le message est clair : à ce jour, « aucun élément ne permet de penser que les animaux de compagnie sont impliqués dans la circulation du virus (Source : OMS et OIE) »

Share the story
À la une
    Advertising