Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Nouvel an 2018 : quel type de réveillonneur êtes-vous ?

Nouvel an 2018 : quel type de réveillonneur êtes-vous ?

Advertising

2018 sera-t-elle l'année des jésuites ou de la cuite ? Est-il devenu ringard de présenter ses vœux de bonne année avec un statut Facebook ? Peut-on encore décemment dîner chez des amis jusqu'à 23h50 et s'éclipser pour faire le décompte en s'incrustant dans une autre soirée ? Smoking ou déguisement ? Foie gras ou saumon fumé ? Time Out ou le Bonbon ? Surtout, quel réveillonneur êtes-vous ? Pour le savoir, voici sept petits scénarios, on parie que l'un d'entre eux correspondra à votre soirée du 31.

Scénario 1 : la solitudine

Cette année, vous comptez inviter plein d'amis à dîner chez vous. Vous lancez les invitations à la cantonade, à chaque soirée, sur Facebook, par mail, via Snapchat, au téléphone, dans la rue. Toutes vos connaissances sont bienvenues, même Hervé, qui est un peu con. On vous répond : « Ok, ça me dit bien, mais il faut que j'en parle à Seb d'abord. », « Ah ouais carrément, ça peut être cool ! Je te confirme vite. » « Hmm, pourquoi pas ? » A deux jours du réveillon, seul Simplet (le surnom d'Hervé) vous a donné son accord officiel. Effrayé à l'idée de vous retrouver en tête-à-tête avec lui, vous annulez et vous vous incrustez chez Seb et Clara, qui sont un peu cons, mais moins qu'Hervé. 

Vous êtes... un banlieusard.

 

Les secrets d'un nouvel an réussi.

 

Scénario 2 : la modestie

Cette année, vous souhaitez retrouver la simplicité des premiers réveillons, quand vous n'étiez encore que des enfants innocents et purs. Un truc sans chichis, entouré de vos proches, de tous ceux qui comme vous ne rêvent pas de soirées pharaoniques, de boîtes de nuit déprimantes ou de dîners compassés. Votre frère Bastien et deux amis à lui sont motivés, tout comme votre sœur Louise et son mec Mehdi, mais aussi Laurent et Vanessa, Cyril, Francesco, Camille, Seb et Patachou (c'est son surnom). Le 28 décembre, votre événement « anti-réveillon » posté sur Facebook rassemble 108 invités. Le 30, vous recevez des textos d'inconnus, amis de untel, vous demandant s'ils peuvent venir chez vous. Le 31, un vendeur de fleurs pakistanais se promène au milieu de vos 246 convives d'après les organisateurs. 

Vous êtes... trop branché.

Scénario 3 : la totale

Cette année, vous comptez honorer tous vos proches de votre présence. A 18h, vous prenez l'apéro chez Nico, à 20h, vous partez dîner chez Flo et Gab, à 22h, vous les quittez pour prendre le dessert avec votre sœur, son mec et leurs amis, quand minuit sonne, vous êtes tout seul dans le métro en direction de la soirée de votre pote Snoopy (c'est son surnom), et à 3h du matin vous terminez à la Bellevilloise avec Marie, Houssine, Elsa et Cyril. Très éméché, titubant, vous sonnez chez votre père à 8h du matin pour faire l'after : « Bonne année papa, je t'aime ! » Il ne vous reconnaît pas et claque la porte.

Vous êtes... un ado parisien.

Scénario 4 : le rebelle

Cette année, vous comptez faire l'impasse sur le réveillon. Trop fatigant, trop cher, trop déjà-vu. Vous achetez juste un carpaccio de bœuf et une bouteille de blanc sec pour aller avec vos huîtres, ce soir c'est à la bonne franquette. Vous allumez la télévision pour jeter un œil au "Plus grand cabaret du monde" sur France 2 avec Patrick Sébastien (c'est son surnom, en fait c'est Patrick Boutot). C'est vrai qu'à bien y réfléchir, ce n'est pas la meilleure soirée de votre vie, mais vous ne regrettez pas, surtout pas. A minuit, vos enfants vous envoient un sms de bonne année et les voisins gueulent. Vous êtes déjà au lit en train de poster un statut Facebook qui dénonce la société du spectacle, la société de consommation et les jeux de société.

Vous êtes... divorcé.

 

A l'époque, on était content d'être en 2015, on savait pas.

 

Scénario 5 : Champ(agne)-Élysées

Cette année, vous comptez profiter du Nouvel an à Paris. C'est vrai quoi, vous êtes dans la Ville Lumière, pas à Melun - même si c'est chouette aussi. Pourquoi ne pas faire un tour sur les Champs-Elysées, la plus belle avenue du monde, avec vos gardes du corps ? Histoire d'apprécier l'ambiance festive, les boutiques de luxe et les décorations fastueuses qui ornent l'artère parisienne. Tout excité, vous vous mettez sur votre 31, prêt à parader avec tous ceux qui ont eu la même idée que vous. Quelle belle foule ! Vous êtes serré mais ça réchauffe après tout. Ce n'est qu'en regagnant votre hôtel que vous vous rendez compte qu'on vous a piqué votre portefeuille avec 5 000 € en cash et les bijoux de Kardachou (le surnom de votre femme). 

Vous êtes... Kanye West, ou un touriste opulent.

Scénario 6 : on fait comme on a dit

Cette année, vous comptez minimiser au maximum les embêtements liés au réveillon. Alors quand Marc et Céline vous ont invité chez eux pour le 31 dès le mois de septembre, vous avez tout de suite confirmé votre présence et annoncé la nouvelle à vos autres amis (« Au cas où tu me demandes plus tard, sache que j'ai déjà une soirée pour le nouvel an »). Vous n'avez plus pensé au réveillon pendant trois mois, puis le 27 décembre une alarme de votre iPhone vous a rappelé d'acheter du foie gras et du saumon fumé. Le jour J, vous venez, vous buvez, vous repartez. Un peu saoul, mais pas trop, vous conduisez. 

Vous êtes... chiant.

Scénario 7 : pourquoi ?

Cette année, vous comptez le nombre d'invitations que vous avez reçues, si nombreuses que vous ne savez plus où donner de la tête. Vous répondez « peut-être » aux événements sur Facebook, vous relancez cet ami qui réfléchit à faire une grosse soirée dans sa maison de campagne, vous faites mariner vos proches sans vous décider. Pas question pour vous de multiplier les rendez-vous, vous détestez prendre le métro un 31 et on vous comprend. Vous aimeriez être certain d'avoir choisi la meilleure soirée possible, une soirée d'où vous ne bougeriez jamais, alors vous prenez votre temps. L'hésitation tourne à la paralysie, voire au questionnement métaphysique : pourquoi faire la fête quand tant de gens souffrent dans le monde ? Pourquoi aujourd'hui spécifiquement ? Vous n'aimez pas qu'on vous donne des ordres. Et puis merde, vous restez chez vous. 

Vous êtes... suivi par un psychanalyste. 

 

Smoking asiatique.

Scénario 8 : l'autre continent du nouvel an

Vous restez chez vous, tranquille. D'ici quelques mois, vous ferez la fête, la vraie, pas celle toute pourrie des Occidentaux.

Vous êtes... d'origine chinoise, vietnamienne, thaïlandaise, laotienne.

 

Share the story
À la une
    Advertising