• Actualités
  • Vivre en Ville

Time Out lance son magazine papier à Paris

Time Out lance son magazine papier à Paris

Il en a fait du chemin ce bout de papier. De ses premiers balbutiements londoniens en 1968, à ses envies d’ailleurs en Europe, en Amérique et en Asie, le voilà qui célèbre fièrement ses 50 piges en débarquant chez nous version bleu-blanc-rouge. Il était temps ! Temps de prouver que Paris, pseudo ville-musée, soi-disant belle endormie, sait montrer ses muscles et déployer la richesse de sa vie diurne comme nocturne. Temps que nous autres journalistes time outiens décidions de proposer, au long de 64 pages, ce qui se fait de mieux dans notre ville, prolongeant ainsi les sacro-saintes rubriques de notre site. Comprenez : des sorties, de la culture, un peu plus de sorties, et des adresses qu’on teste de manière toujours anonyme.

Alors oui, la date de lancement de ce premier numéro est originale : n’est-ce pas une drôle d’idée que de démarrer un magazine à l’approche de l’été ? Quand tous - ou presque - se rêvent à Biarritz façon Tellier ou face à la mer comme… Calogero. On assume ! Car cette saison, c’est surtout celle des festivals où l’offre pantagruélique s’étale sur trois mois, et que notre journaliste nous sert sur un énorme plateau facile à digérer. Et puis franchement, quel plaisir de squatter pépouze au soleil sur l’une des nombreuses friches qui exportent l’esprit berlinois, avant de s’embastiller dans l’un des 20 meilleurs bars de notre classement 100 % subjectif ! Enfin, et si l’envie vous brûle d’avoir la tête sous l’eau, vous pourrez toujours vous inspirer de nos choix de baignades dans le Grand Paris. Sortez le maillot peau de pêche et les tongs Tati : cet été, Time Out a tout prévu pour vous !

Pour le trouver, rien de plus simple : les 300 000 exemplaires seront distribués un peu partout dans les rues de la capitale par nos équipes drapées d’une tenue estampillée Time Out. Un paquet d’autres exemplaires se déploiera dans les musées et galeries, hôtels, stations de métro, bars et restaurants, universités et même dans le terminal Eurostar.

 

 

 

Advertising
Advertising

Commentaires

3 comments
Sand R

Bonsoir fan de Time out quand je vivais à Londres, j aimerai me procurer le petit nouveau français mais je suis au fond de la Seine et

Marne

Comment l acheter s il vous plait?

Sinon je vais être trop trop trop déçue

Merci de votre retour et bon lancement

Sandrine

Alain Z

La pinte à 16 EUR !!!!

Mister P

La presse n'est pas morte : vive la presse papier !

Merci pour cette excellente nouvelle