Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Une centaine de bulles dans les rues de Paris pour accueillir les sans-abris
Actualités / Vivre en Ville

Une centaine de bulles dans les rues de Paris pour accueillir les sans-abris

Premier centre pour réfugiés © Mairie de Paris
Premier centre pour réfugiés © Mairie de Paris

La promesse était ambitieuse, elle a fait pschitt. L’été dernier, alors tout juste élu Président de la République, Emmanuel Macron avait promis qu’avant la fin de l’année 2017, plus aucun SDF ne resterait à la rue. Résultat ? Nul besoin de chercher très longtemps pour constater l’échec. Le 16 février, à l’occasion de la Nuit de la Solidarité, 2 000 bénévoles et fonctionnaires recensaient pas moins de 2 952 sans-abris dans les rues de Paris. Chiffre auquel s’ajoutaient les 672 personnes hébergées d’urgence ce jour-là, ainsi que toutes celles qui avaient échappé au comptage.

C’est dans ce contexte que la Mairie de Paris a proposé une maxi-solution : "Il manque au moins 3.000 places d'hébergement", a estimé mardi dernier, au cours d'une conférence de presse, Dominique Versini, adjointe en charge des solidarités et de la lutte contre l'exclusion. L’idée : bâtir « une centaine de petites bulles » disséminées un peu partout dans la capitale (dont les dimensions n'ont pas été précisées) pour venir en aide aux plus démunis.

On attend encore des précisions, tant sur le calendrier que sur l’emplacement. On sait notamment qu’une bagagerie par arrondissement serait mise à disposition des sans-abris, que deux restaurants solidaires ouvriront, de même qu'une structure de bains-douches exclusivement réservée aux femmes. Suffisant pour autant ? Tant sur le court que le long terme, on a des doutes...

Advertising
Advertising