20 ans. Les acquisitions du musée du quai Branly

Art
2 sur 5 étoiles
1/2
© DR / Quai Branly
2/2
© DR / Quai Branly

Time Out dit

2 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les événements sont bien confirmés avant de vous y rendre.

Le musée du Quai Branly célèbre 20 ans d’acquisitions à travers une expo blockbuster, avec plus ou moins de réussite. Verdict ?

Pour qui ? Les critiques d’art en herbe
Voir quoi ? Un condensé de ce qui fait le Quai Branly

Avec le musée du Quai Branly, c’est toujours un peu la surprise. Si l’institution est à l’origine d’événements extraordinaires – comme Tatoueurs, tatoués et Enfers et fantômes d’Asie, respectivement en 2014 et en 2018 –, elle est aussi le fief d’expositions problématiques. Dans la veine des Peintres des lointains (2018), l’événement célébrant les 20 ans du Quai Branly suit un plan très scolaire et sans surprise pour présenter les best-sellers des quelque 77 000 œuvres acquises lors de ces deux dernières décennies. 

Dans le but d’introduire les coulisses de l’établissement, le musée mise sur une scéno ultra-léchée et présente au public un florilège d’œuvres iconiques. Si les artefacts mènent la danse, certaines pièces sortent du lot, comme le superbe costume de reine des Indiens de Mardis gras de Rukiya Brown ou l’installation photo de Sammy Baloji, Allers-Retours.

Comment s’acquiert une œuvre ? Quels critères entrent en compte ? Qu’est-ce qui constitue une collection ? Des questions qu’on s’est déjà tous posées et auxquelles le Quai Branly se fait un plaisir de répondre. Enfin, avec une petite langue de bois digne des plus grands politiciens, puisque le musée passe sous silence les polémiques liées à la délicate question des restitutions des œuvres d’art africaines arrivées sous la colonisation.

Si la beauté de certaines œuvres parvient à sauver l’ensemble, l’expo est globalement une déception, la faute à un parcours classique et à l’absence de prise de risque. Le bébé de Jacques Chirac serait-il déjà devenu vieux ?

Par Zoé Kennedy

Publié :

Infos

Vous aimerez aussi