Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
fabrice Hyber
Photo Michel Slomka / MYOP – Lumento

5 bonnes raisons d’aller voir l’expo de Fabrice Hyber à la Fondation Cartier

Jusqu’au 30 avril, le plasticien français nous donne rendez-vous dans le 14e avec La Vallée : une expo qui sent bon les livres neufs et la craie sur le tableau.

Écrit par Time Out. En partenariat avec la Fondation Cartier.
Publicité

Nom incontournable de la scène artistique française, Fabrice Hyber s’expose à la Fondation Cartier qu’il transforme en école idéale. On vous donne 5 raisons de ne pas rater l’un des plus gros événements de l’art contemporain parisien !

5 raisons d'aller voir Fabrice Hyber

Pour découvrir un grand nom de l’art tricolore
Photo Michel Slomka / MYOP – Lumento

Pour découvrir un grand nom de l’art tricolore

Artiste pluridisciplinaire de 61 ans, Fabrice Hyber est une des stars françaises de l’art contemporain. Lion d’or à la Biennale de Venise en 1997, membre de l’Académie des Beaux-Arts, ambassadeur du fonds ONF-Agir pour la forêt, cet hyber-doué porte haut les couleurs de la France grâce à son œuvre protéiforme, instructive et ludique.

Pour voir la Fondation Cartier transformée en école
Photo Michel Slomka / MYOP – Lumento

Pour voir la Fondation Cartier transformée en école

Grande monographie dédiée à la peinture de Fabrice Hyber, La Vallée prend des allures d’école XXL, transformant le bâtiment de verre et de béton qu’est la Fondation Cartier en un ensemble de salles de classe plus vraies que nature. Ici, pas de tableaux noirs mais des tableaux tout court, sur lesquels l’artiste déploie une pensée aussi libre que dynamique. Ça donne envie de s’asseoir au premier rang !

Publicité
Parce que c’est l’occasion de prendre des cours…
Photo Michel Slomka / MYOP – Lumento

Parce que c’est l’occasion de prendre des cours…

Si le plasticien a pensé sa scéno comme une école, c’est parce que, pour lui, l’art doit faire réfléchir et inspirer d’autres possibilités. Son expo, déjà très accessible, se voit complétée d’un programme de cours du soir, Les Voix de la Vallée, dispensé tous les jeudis de 19h à 20h par des experts dans leur domaine, jardinier, philosophe, climatologue ou sexologue. Qui a dit qu’il était trop tard pour apprendre ?

… et d’occuper les gosses !
Photo Michel Slomka / MYOP – Lumento

… et d’occuper les gosses !

Un programme pédagogique imaginé par l’artiste propose l’accueil de « classes en résidence ». Quésaco ? Treize classes d’écoles primaires et de lycées horticoles de Vendée et de région parisienne travailleront sur des thématiques présentes dans l'œuvre d’Hyber. C’est quand même plus sympa que des livres de cours classiques. Un riche programme d’ateliers pour le jeune public est également proposé.

Publicité
Parce que l’art, ça se partage
Photo Michel Slomka / MYOP – Lumento

Parce que l’art, ça se partage

Vous ne pouvez pas vous rendre à l’expo ou vous souhaitez prolonger le plaisir ? Vous pourrez réécouter les rencontres des Voix de la Vallée en podcast et vous rendre compte de l’année scolaire insolite vécue par les élèves dans un film documentaire retraçant les rencontres des différents étudiants, réalisé par Olivier Lambert. Intitulé À Main levée, ce docu sera diffusé à partir de l’été 2023. En attendant, direction la Fondation Cartier !

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité