Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche
© M. Denancé / musée de Cluny - musée national du Moyen Âge
© M. Denancé / musée de Cluny - musée national du Moyen Âge

5 raisons de se rendre au Musée Cluny, qui a rouvert ses portes

Vitraux, objets d'orfèvrerie, sculptures, parcours entièrement repensé, expo en cours incontournable… Time Out vous donne les raisons de se rendre dans le seul musée parisien consacré au Moyen Âge.

Écrit par Time Out. En partenariat avec le Musée Cluny.
Publicité

Pas d’idée pour patienter entre deux épisodes de House of the Dragon ? Direction le musée de Cluny pour prolonger le trip médiéval entre Dame à la licorne, chevalier et bijoux de reine. Après presque deux ans de fermeture, le seul musée parisien consacré au Moyen Âge a rouvert ses portes avec un immense parcours de visite, complètement repensé et ultra-accessible. Enfilez votre cotte de mailles, on vous donne cinq raisons de vous y rendre !

5 raisons de se rendre au Musée Cluny

Parce que c’est un des plus vieux musées de Paname
© Alexis Paoli, OPPIC

1. Parce que c’est un des plus vieux musées de Paname

Eh oui, bien avant le Centre Pompidou et le musée du Quai Branly, Cluny squattait déjà les pavés parisiens. Créé dès le XIXe siècle à partir des collections d’Alexandre Du Sommerard, fana d’Antiquité et de Moyen Âge qui vivait dans une partie de l’hôtel de Cluny, ce musée voit officiellement le jour à sa mort, quand l’Etat rachète sa “modeste” demeure et les quelque 1 500 objets médiévaux qu’elle abritait. Un musée est né ! Les férus d’histoire n’auront plus qu’à poser leurs lunettes sur le nez pour se balader dans près de 2 000 ans d’histoire : thermes gallo-romains, hôtel médiéval gothique, extension contemporaine inaugurée en 2018 : il y en aura pour tout le monde !

Parce que c’est quand même plus sympa que le RER B
© Alexis Paoli, OPPIC

2. Parce que c’est quand même plus sympa que le RER B

C’est vrai qu’après s’être tapé les heures de pointe dans le RER le plus sympa de Paris et ses interminables couloirs, sortir à la station Cluny - La Sorbonne apparaît comme une lumière au bout du tunnel. Qui pouvait se douter qu’à quelques pas de ce labyrinthe souterrain se cachaient les plus beaux secrets de l’époque médiévale ? Entre œuvres restaurées pour la réouverture (dont pas mal de tapisseries) et collections enrichies, le musée de Cluny se dévoile au grand public avec, en guests, quelques nouvelles pièces comme cette colonnette provenant de l’abbaye de Saint-Denis, jusqu’alors cachée en réserve.

Publicité
Pour voir “La Dame à la licorne”
© Alexis Paoli, OPPIC

3. Pour voir “La Dame à la licorne”

Vous l’attendiez comme le nouvel album de Beyoncé : La Dame à la licorne est de retour au musée de Cluny ! Après s’être refait une petite beauté de quelques mois, le célèbre ensemble de tapisseries s’installe dans une salle entièrement rénovée pour l’occasion. Tissées vers 1500, les six pièces qui constituent l'œuvre restent à ce jour l’une des plus belles réalisations du Moyen Âge. Si cinq d’entre elles représentent la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher, le sixième sens reste un mystère. Un indice est inscrit dessus : “A mon seul désir”… Alors, une idée ?

Pour se faire un petit séjour à Toulouse (si si)
© Mairie de Toulouse, Musée des Augustins / Daniel Martin

4. Pour se faire un petit séjour à Toulouse (si si)

Et sans éclater votre bilan carbone ! Pour son expo de réouverture Toulouse 1300-1400. L’éclat d’un gothique méridional, le musée de Cluny dresse jusqu’au 22 janvier un état des lieux de la création toulousaine du XIVe siècle. Parce qu’avant de devenir la capitale du rugby,  la cité languedocienne pesait déjà dans le game. Rattachée au royaume de France depuis 1271, la ville a gardé sa personnalité tout en se développant économiquement et artistiquement. Entre les chefs-d’œuvre sculptés provenant d’un édifice disparu (la chapelle Notre-Dame de Rieux) et des miniatures d’exception, l’expo – rendue possible grâce à un prêt exceptionnel du musée des Augustins de Toulouse – nous fait voyager dans le Sud médiéval. Et alors que la grisaille parisienne est sur le retour, ça fait du bien !

Publicité
Pour ses parcours insolites
© Élisa Haberer, Musée de Cluny - musée national du Moyen Âge

5. Pour ses parcours insolites

Pour changer un peu des expos classiques, le musée de Cluny propose des parcours insolites, entre visites dansées, chantées ou méditatives, concerts médiévaux et conférences. Et si vous êtes de corvée baby-sitting, le bon plan, c’est d’emmener les petits monstres aux ateliers de création de son propre blason, ou faire des balades sensibles et des visites théâtralisées. On s’éclate à tous les âges, promis ! Le musée a aussi revu son offre de médiation pour valoriser le potentiel de ses collections. Sensibles, sensoriels et inclusifs, les différents systèmes de médiation permettent d’explorer le cœur du musée et d’être sûr de ne rien louper.

Infos pratiques:

Musée de Cluny – musée national du Moyen-Âge : 28 rue Du Sommerard, Paris 5e.

Exposition Toulouse 1300-1400 : l’éclat d’un gothique méridional : du 18 octobre 2022 au 22 janvier 2023. 

Ouvert tous les jours sauf le lundi de 9h30 à 18h15

Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité