Alice Springs

Art, Photographie
  • 2 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
 (© Alice Springs)
1/5
© Alice Springs
 (© Alice Springs)
2/5
© Alice Springs
 (© Alice Springs)
3/5
© Alice Springs
 (© Alice Springs)
4/5
© Alice Springs
 (© Alice Springs)
5/5
© Alice Springs

Ce qui est agaçant quand on est la femme d'une pointure de la photographie comme Helmut Newton, c'est qu'on sera toujours comparée à son mari. Et dans le cas de June Newton, le rapprochement est rude, tant sa production photographique, initiée dans les années 1970 sous le pseudonyme de la ville la plus paumée d'Australie, peut paraître terne face à celle de son époux. En tout cas, dans cette exposition. Utilisant tantôt la couleur, tantôt le noir et blanc, ici, Alice Springs se complaît dans des portraits propres, bien léchés – quoique rigolos, parfois, lorsqu'elle tombe par exemple sur cette vieille richarde américaine fardée à outrance avec ses chiens sous les bras, ou sur un Olivier de Kersauson qui, décidément, sait toujours imposer sa grande gueule.

Mais l'on peine à aller plus loin, à trouver dans ses images une densité, une audace, une recherche de composition qui nous accrocheraient le regard ou parviendraient à créer la surprise – hormis, peut-être, pour certains autoportraits tardifs, d'une troublante beauté. Même les sujets d’Alice Springs s'avèrent fades : les fistons Souchon-Voulzy, Jack Lang, Stéphanie de Monaco… Difficile de faire moins rock ’n’ roll, surtout quand l'image cherche à peine à sublimer son modèle. Résultat : on a un peu l'impression de visiter la galerie des has-been de l'ère Mitterrand. Si la MEP avait pensé nous faire plaisir en insistant notamment sur ces portraits français, c'est raté.

Heureusement, la dernière salle rattrape l'ensemble. Deux séries consacrées aux mouvements punk et hip-hop dans la Californie des années 1980 révèlent enfin une ambition graphique, un propos intéressant et une démarche artistique autrement plus aboutie que celle qui consiste juste à faire les portraits de riches anonymes ou d'amis stars. A se demander si les commissaires ont fait un choix pertinent en se concentrant sur les portraits, tant la photographie de madame Newton semble, dans cet exercice, s'endormir sur ses lauriers.

Par Mikaël Demets

Publié :

Téléphone de l'événement 01.44.78.75.00
Site Web de l'événement http://www.mep-fr.org
LiveReviews|0
1 person listening