Au diapason du monde

Art, Art contemporain
5 sur 5 étoiles
Au diapason du monde
© FLV

La Fondation Louis Vuitton signe une magnifique expo avec « Au diapason du monde »

Quelle est la place de l’homme dans l’univers ? Pour répondre à cette question toujours d’actualité, la Fondation Louis Vuitton signe l’une des plus belles expos de ces dernières années en exposant 200 œuvres signées de quelques-uns des plus grands artistes du 20e siècle et d'aujourd'hui. Matisse, Klein, Christian Boltanski, Villar Rojas, Takashi Murakami ou encore Cyprien Gaillard se croisent avec cette idée constante de connecter l’humain, l’animal et le végétal.  

Et ce sont tous vos sens qui vont atteindre leur pic de sensibilité. On retiendra la sculpture monumentale d’Adrián Villar Rojas, inspirée du célèbre David de Michel Ange. Si l’artiste a sacrifié le corps pour n’en conserver que les jambes, l’oeuvre maintient tout son mystère et en impose d’autant plus avec l’étrange présence de deux chatons, réalisés par impression 3D. Gros coup de cœur pour le sublime Night Life de Cyprien Gaillard, court-métrage hypnotique qui ralentit le temps et fait danser les éléments naturels sur la musique enivrante d’Alton Ellis, I was born a loser. Un authentique frisson.

Vous terminerez ce parcours par un focus sur Takashi Murakami. L’artiste nippon dépeint les traumatismes sociétaux de son Japon à travers un univers onirique — sombre et enchanté à la fois — peuplé de créatures fantastiques, dans une esthétique kawaii et pop-manga aux couleurs infiniment saturées. Une œuvre qui se dévoile sous un large éventail de techniques — peinture, sculpture, installation. Peut-être un peu trop enfantin...

Par Karim Merikhi

Publié :

Average User Rating

1 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:1
LiveReviews|1
1 person listening

J'aurais tellement aimé visiter ce lieu hier, mais j'en fus empêchée par le retour de nos glorieux champions et la fermeture de la ligne 43 et de stations de métro secteur bd Haussmann. J'ai contacté la fondation qui m'a refusé tout net de modifier ma réservation. Voilà, c'est dommage...