Parcours street art à la Butte-aux-Cailles

Pour prendre un bon bol d’art au détour des ruelles du 13e.
Par Clotilde Gaillard |
Advertising
© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

Advertising
© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

Advertising
© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

Advertising
© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

Advertising
© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

©C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

Advertising
© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

Advertising
© C.Gaillard

La Butte-aux-Cailles est réputée pour ses ruelles pentues où les graffeurs, connus et inconnus, laissent courir leur inspiration. Ainsi, dans une artère subsidiaire de la rue du Moulin-des-Prés, des pochoirs de Jana et JS partagent un pan de mur avec les fresques de Nemo et Jef Aérosol. Un peu plus loin, sur les immeubles de la rue des Cinq Diamants, c’est cette fois la silhouette sexy de Miss Tic et ses savoureux jeux de mots qui s’exposent langoureusement.

Autant d’œuvres urbaines et engagées qui transportent le badaud dans un univers en 2D, décousu mais enchanté, parfaitement intégrées dans le paysage de cette « Butokaï » au caractère historiquement insurgé, véritable galerie d’art en plein air.

Advertising
This page was migrated to our new look automatically. Let us know if anything looks off at feedback@timeout.com