Eugene Richards : the Run-on of Time - La course du temps

Art, Photographie
1/4
2/4
3/4
4/4
© Eugene Richards

Première rétrospective parisienne de l’un des plus grands photojournalistes contemporains.

Sur le toit de l’Arche de la Défense, c’est un nouveau monstre du photojournalisme qui surplombe les costards et les attaché-cases en contrebas. Eugene Richards, 73 ans au compteur, grand manitou de la photographie et ultra prolifique scrutateur des déshérités et des marginaux aux Etats-Unis, signe sa première rétrospective à Paris dans cet immense espace embastillé par des murs de béton. Son leitmotiv depuis un demi-siècle ? Capter au plus près la souffrance physique et psychologique des laissés pour compte de l’Amérique contemporaine en les photographiant en noir et blanc dans leur vie quotidienne, pleine de misères et de souffrances. Tous passent ainsi au crible de l’autodiacte Richards : camés, malades du cancer, vétérans broyés par la guerre en Irak, Afro-Américains livrés à la rue... Sous forme de coup de poing, les clichés nous émeuvent, nous bouleversent, nous dérangent ou nous indignent. Au point qu’on a l’impression d’en ressortir cabossé mais avec la conviction - profonde - d’avoir rencontré l’un des plus grands photographes contemporains.

Par Houssine Bouchama

Publié :

LiveReviews|0
0 people listening