Au bonheur du jour

Art, Street art 2e arrondissement Libre
3 J'aime
Epingler
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
1/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
2/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
3/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
4/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
5/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
6/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
7/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
8/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
9/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
10/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
11/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
12/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
13/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
14/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
15/16
© Time Out Paris
Au bonheur du jour (© Time Out Paris)
16/16
© Time Out Paris

Que vous soyez collectionneur ou touriste en quête d’un cadeau de premier choix, la galerie Au bonheur du jour recèle de perles d’arts et d’érotisme, à la portée de toutes les bourses. Ce qui est sûr en entrant dans la boutique, c’est qu’il y a un peu de Cocteau et de Colette dans l’air, une atmosphère délicieusement rétro et authentique qui nous fait nous questionner sur les galeries (aseptisées) d’art contemporain. A l’occasion de l'exposition 'Nus masculins', lutteurs, jeunes marins, éphèbes et militaires dénudés ornent les murs. Panel sensuel d’une impudique virilité. Rassurez-vous, les courbes féminines au pastel, à l’encre de Chine ou sur papier glacé ne sont pas bien loin, il suffit de demander, ou de revenir à l'occasion d'autres expositions. Pour les amoureux de corps et d’histoire qui auraient du mal à choisir, nous vous conseillons les livres de la maîtresse des lieux : des catalogues compilant lettres, photos, dessins, anecdotes croustillantes et recherches argumentées (79 €). Une petite préférence pour le best-seller ‘Décors de bordels, entre intimité et exubérance’ qui redonne vie, en lettres et en images, à toute une époque (photos érotiques, lieux de rencontres et rapports de gendarmerie pour pédérastie à l’appui).

On doit sans aucun doute le charme de cette galerie et l’originalité de ses collections à Nicole Canet, collectionneuse infatigable, passionnée d’instantanés argentiques ou albuminés, et fétichiste assumée des textures de support d’œuvre. Elle s’évertue à rendre hommage à la beauté du corps, à son insoumission mais aussi aux cadres sociaux qui ont régi les comportements à travers les époques. Véritable encyclopédie de la décadence et de ses mille représentations, elle a les arguments pour conseiller ses clients. Après avoir passé vingt ans au marché Dauphine des puces de Saint-Ouen, les collections de Nicole Canet sont devenues une référence dans ce quartier traditionnellement subversif et élégant. C’est d’ailleurs en rendant visite à son amie Josy, la propriétaire de la Champmeslé (célèbre QG de filles), que la collectionneuse s’éprend d’un petit boudoir à louer, juste en face de l’ancienne maison close du numéro 12 de la rue Chabanais. Intime et velouté, le lieu appelle encore aujourd’hui au calme et à l’éveil des sens. Une galerie d’art qui pourrait être érigée en musée. N’en déplaise à la marchande d’art, les étincelles et les frasques du patrimoine français des Années folles et moins folles, se lovent si bien dans les murs et les petits tiroirs de sa galerie, qu’on ne peut que s’émouvoir de les voir s’échapper à l’abri des regards du grand public.

Par Céline Astorg

Publié :

Nom du lieu Au bonheur du jour
Contact
Adresse 11 rue Chabanais
2e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au samedi de 14h30 à 19h30
Transport Métro : Pyramides
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
LiveReviews|0
1 person listening