Hugues Micol

Art, Dessin Libre
  • 4 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Hugues Micol
Courtesy de l'artiste et galerie Martel, Paris
Hugues Micol, 'Les Cowboys', 2015

Souvent paresseuse (lorsqu'elle enfonce des portes ouvertes en exposant le travail de Spiegelman, Crumb, Mattotti ou Chris Ware), la galerie Martel vaut par contre le détour quand elle s'attarde sur des artistes moins évidents, dont la popularité n'est pas à la hauteur du talent. C'était par exemple le cas avec Eric Lambé en 2013, et ça l'est encore une fois avec Hugues Micol. Réunissant peintures grands formats ou planches tirées de bandes dessinées parues ces dernières années, cette exposition présente l'un des plus talentueux auteurs français de BD, trop rarement mis en avant.

Dessinateur virtuose, aussi impressionnant en noir et blanc qu'en couleur (cf. les planches issues du magnifique album 'Le Chien dans la vallée de Chambara'), Micol semble crayonner comme d'autres sifflotent un air qu'ils ont en tête – sans se poser de questions, avec une liberté nonchalante et un enthousiasme contagieux. Du polar au fantastique (en passant par la SF pornographique), de la bande dessinée classique à des illustrations proches de la peinture ou du collage, il ne cesse de se renouveler en suivant son instinct. Micol, c'est le triomphe de l'imagination. Une imagination capable de l'entraîner au Japon ou aux Etats-Unis en un claquement de doigts, tant il met le réalisme de côté pour évoquer des univers fantasmés, toujours à la lisière de la parodie. Son Amérique résume à elle seule cet éclectisme réjouissant. Elle qui ressemble au télescopage improbable d'un épisode de 'Starsky & Hutch’, d'un film noir des années 1940, d'une scène tirée de 'Beverly Hills' et d'un cowboy échappé d'un western.


Du mardi au samedi de 14h30 à 19h.

Par Mikaël Demets

Publié :

Site Web de l'événement http://www.galeriemartel.com/
LiveReviews|0
1 person listening