J’ai le droit d’avoir des droits !

Art, Street art
3 sur 5 étoiles
J’ai le droit d’avoir des droits !

Time Out dit

3 sur 5 étoiles

Pour les 70 ans de la Déclaration des Droits de l’Homme, les street artistes Madame, Goin, Swoon, Zag & Sia, Lek et Sowat s’exposent au musée

Le street art a-t-il vraiment sa place, figé dans un musée ou une galerie ? Zappons la sempiternelle question, et rendons-nous au Musée de l’Homme, dans lequel une expo célèbre les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Outre une exposition de photos criant l’urgence de faire respecter les droits humains par le Brésilien Sebastião Salgado, un large espace est consacré à l’histoire des naufragés de l'Île de Tromelin dans l’océan indien. Ces esclaves malgaches embarqués à bord de l’Utile ont dû se reconstruire à partir de rien, laissés dans l’oubli par l’équipage français qui avait pu se sauver.

Le street art, lui, s’incruste dans la salle d’accueil, sur les escaliers, accompagné d’un article de la Déclaration. Comme le droit au travail par Swoon : l’article 5 est incarné par un grand format en bois, kiosque à transformation de l’homme maltraité en homme digne. Un pochoir sur toile de Goin interroge sur la liberté de conscience et religion en détournant Rodin… À voir dans le cadre d'une visite plus complète du musée, « J'ai le droit d'avoir des droits », pédagogique plus que choc, remet l’aérosol à sa juste place dans le débat sur la liberté.

Par Charline Lecarpentier

Publié :

Infos

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening