Jordaens, 'La Gloire d'Anvers'

0 J'aime
Epingler
Jordaens, 'La Gloire d'Anvers'
/ © Stéphane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet
Jacob Jordaens, 'Le Repos de Diane', c. 1640

Quand on pense peinture flamande, on pense Rembrandt, Rubens, Van Dyck. On pense moins à Jacques Jordaens, à tort. Sans doute parce qu'en France, jusqu'à ce que le Petit Palais s'attache à réparer cet oubli en cette rentrée 2013, il n'avait jamais eu droit à une rétrospective d'envergure. Ce bourgeois d'Anvers, qui n'a presque jamais quitté sa ville natale, fut pourtant l'un des peintres les plus fameux du XVIIe siècle.

Très influencé par Le Caravage et Rubens (dont il fut l'élève puis le premier assistant lorsque Van Dyck partit pour l'Italie), Jacques Jordaens (1593-1678) développe un style unique, à la croisée de ses deux prestigieux aînés donc, mais aussi des peintres vénitiens de la Renaissance ou de l'art antique. Des portraits de famille aux compositions religieuses, en passant par de formidables paysages et des sujets au réalisme brutal, Jordaens devient célèbre et impose ses éclairages vifs, ses étonnants jeux de couleurs, et son balancement entre légèreté et emphase.

Alors qu'Anvers, à l'époque capitale économique du monde occidental, perd peu à peu sa prééminence au cours du XVIIe siècle, Jordaens voit les commandes affluer de toute l'Europe, concourant ainsi à entretenir la flamme du port de la mer du Nord. Et à devenir la gloire d'Anvers.

> Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi jusqu'à 20h.

Par MD

LiveReviews|0
2 people listening