La Collection Courtauld : le parti de l'Impressionnisme

Art, Peinture
Recommandé
5 sur 5 étoiles
3 sur 5 étoiles
(1Appréciation)
© The Courtauld Gallery, London
© The Courtauld Gallery, London

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Courtauld ou la collection Impressionniste impressionnante

Pour qui ? Ceux qui reprendront bien une bouchée d’impressionnisme 
Voir quoi ? Le plus grand ratio de chefs-d’œuvre au mètre carré

La Fondation Louis Vuitton accueille quelque 110 œuvres impressionnistes, essentiellement des peintures, issues des fonds de la collection Courtauld. On pourrait se dire « encore de l’impressionnisme » (2018 en a eu son lot), sauf que cette aventure est avant tout celle d’un collectionneur, Samuel Courtauld, industriel et mécène anglais ayant pris part à la grande histoire de l’art.

Cette exposition présente des œuvres de Cézanne, Degas, Gauguin, Seurat, Manet, Matisse, Monet, Picasso, Renoir, Toulouse-Lautrec, Van Gogh (et son Autoportrait à l’oreille bandée) mais raconte aussi le rôle des collectionneurs dans l’émergence de la peinture moderne. Contrairement aux musées de l’époque, ce sont eux (avec les artistes) qui créent les tendances, les rencontres et les courants. Les anecdotes d’acquisition prouvent leur engagement, tout en contant de belles histoires sentimentales (Courtauld écrivait également des poèmes aux sujets de ses œuvres de cœur). 

Courtauld restera comme l’un des philanthropes les plus importants de son temps, un homme qui n’oubliait jamais de mettre en avant le rôle essentiel de l’art dans la société : ces œuvres, disait-il, « ont enseigné à voir la nature dans les tableaux, et les tableaux dans la nature ». Avec un plaisir infini.

Par Gildas Madelénat

Publié :

Infos

Votre avis (1)

3 sur 5 étoiles

Average User Rating

3 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:1
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|1
2 people listening

très belle exposition mais à force pour la fondation de vouloir rentabiliser, et de remplir les créneaux horaires au delà du raisonnable, essayer de voir, surtout lorsqu'on est petit, relève du tour de force et l'ambiance n'est pas à la dégustation de tableaux sublimes....Dommage.

nicole