Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right La Nuit européenne des musées revient cet été en Île-de-France et on vous dit tout !
NUIT DES MUSEES 2009 - MUSEE D'ILE DE FRANCE
CG92/OLIVIER RAVOIRE

La Nuit européenne des musées revient cet été en Île-de-France et on vous dit tout !

Expos, concerts, spectacles… Si vous ne voulez plus choisir entre musée et open air, voici LE bon plan sans débourser un centime.

Écrit par Zoé Kennedy. En partenariat avec la DRAC.
Advertising

Après des mois de disette culturelle et de couvre-feu, enfin un événement qui conjugue amour de l’art et convivialité ! Rendez-vous le samedi 3 juillet pour la 17ème édition de la Nuit européenne des musées qui célèbre le patrimoine artistique du continent avec une pléiade d’événements et des nocturnes de folie. Alors on prépare déjà son thermos de café et ses meilleures sneakers parce qu’on vous prévient, vous n’êtes pas prêts d’aller vous coucher. 

Lancé en 2005 par le ministère de la Culture et organisé par la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), l’événement a pour vocation de sensibiliser le public français à notre patrimoine qui fait rêver les créateurs de séries américains (coucou Emily), de dynamiser la programmation des établissements culturels et surtout, de les rendre accessibles à tous grâce à la gratuité dans la majorité des musées. Pour sa première édition physique depuis deux ans, la Nuit européenne des musées met les petits plats dans les grands et nous propose une visite d’un Paname et de sa banlieue avec de nombreux musées rénovés, dont la maison de Victor Hugo (Paris-Guernesey), le musée Carnavalet ou encore le musée Zadkine à Paris ; mais aussi le musée du château de Dourdan (Essonne), le musée du domaine royal Marly-Louveciennes (Yvelines), le musée départemental du domaine de Sceaux (Hauts-de-Seine) etc. 

Musée Carnavalet
Musée Carnavalet

Niveau programme, difficile de faire des choix parmi la multitude d’expo gratuites ! Direction d’abord le MAD pour profiter du luxe sans débourser un centime. Ultra attendue, l’expo “Luxes” nous invite à découvrir plus de 100 pièces issues de la collection du musée d’un raffinement rare, à travers des questions sociétales et anthropologiques. De quoi se prendre pour une Kardashian le temps d’une soirée. 

Après avoir été baigné dans tant d’opulence, difficile de reprendre le métro pour retourner à sa vie quotidienne. On se rend donc au Musée Yves Saint Laurent afin de prolonger le plaisir du faste et faire un tour à l’expo “Yves Saint Laurent, Les coulisses de la haute couture à Lyon”, organisée en collaboration avec le musée des Tissus de Lyon, pour découvrir des robes aux étoffes somptueuses qu’on échangerait bien contre nos classiques jeans/baskets. 

De l’autre côté du périph’ aussi, les musées ont de quoi attirer les férus d’histoire. Après avoir passé des mois à se mettre du gel hydroalcoolique sur les mains, vous pensez être devenu incollable en matière d’hygiène ? Allez donc tester vos connaissances au Musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes (92) lors de l’expo “C’est du propre ! L’hygiène et la ville depuis le XIXe siècle” retraçant l’histoire hygiénique de la région parisienne. Visites thématiques mais aussi ateliers organisés par la fondation GoodPlanet ou encore concert vous attendent pour une soirée pour le moins insolite.

Pour un petit voyage dans le temps plus classique mais tout aussi savoureux, c’est à L’Isle-Adam (95) qu’on se rend, et plus précisément au Musée d’art et d’histoire Louis Senlecq, pour l’expo “Pierre Gatier (1878-1944). De l’élégance parisienne aux rives de l’Oise”. A travers pas moins de 130 œuvres conservées entre le musée et l’INHA (Institut national de l'histoire de l'art), Pierre Gatier nous plonge dans le Paris d’antan. De la Belle Époque parisienne frivole aux fantasmées années 20 en passant par la gravité de la guerre, Paris évolue en même temps que le style de Gatier. Le résultat est tout simplement magnifique. 

Lunette astronomique du musée de nuit sur le tarmac
© Frédéric Cabeza

Les plus rêveurs d’entre nous se donneront rendez-vous au Musée de l’Air et de l’Espace pour un voyage au cœur de la nuit. Visites guidées des expos “La Postale de nuit” et “Hymne à la nuit”, atelier chasse aux planètes, simulateur de vol ou encore découverte des célèbres Concorde, Boeing 747 et Dakota, le programme chargé (et toujours gratuit) du musée du Bourget (93) nous plonge la tête dans les étoiles, et ce n’est pas pour nous déplaire.

Pour ceux qui préfèrent se faire une soirée jeu entre potes, le Grand Palais propose un Escape Game géant en plein air dans lequel on doit aider André Malraux (rien que ça) à sauver le Grand Palais de la destruction. “With great power comes great responsibility”, comme disait Peter Parker.

Et parce qu’on a forcément une petite faim après tout ce joli programme, on se dirige vers l’Institut du monde arabe où, après avoir pu profiter gratuitement de l’exposition “Divas” rendant hommage aux plus grandes artistes femmes de la musique et du cinéma arabe du XXe siècle, nous sommes invités à boulotter sur le pouce des spécialités orientales toutes plus alléchantes les unes que les autres… Mezzés, grillades et cornes de gazelle arrosées de thé à la menthe nous attendent jusqu’à minuit au café littéraire dominant les toits de Paris. L’occasion de profiter pleinement d’un Paname qu’on a trop longtemps vu endormi. Et qui, le 3 juillet prochain, nous maintiendra, à coup sûr, bien éveillés.

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising