1 J'aime
Epingler

Le Fort d'Aubervilliers sous les bombes

Place au street art dans le cadre du festival In Situ, jusqu'au 27 juillet

 (Création de RCF1 / © TB - Time Out)
1/25
Création de RCF1 / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
2/25
© TB - Time Out
 (Création de Levalet / © TB - Time Out)
3/25
Création de Levalet / © TB - Time Out
 (Créations de Kenor (façade) et Gerada (parking) / © TB - Time Out)
4/25
Créations de Kenor (façade) et Gerada (parking) / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
5/25
© TB - Time Out
 (© MD - Time Out)
6/25
© MD - Time Out
 (Création de 13bis / © TB - Time Out)
7/25
Création de 13bis / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
8/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
9/25
© TB - Time Out
 (Création de Sixo / © TB - Time Out)
10/25
Création de Sixo / © TB - Time Out
 (Créations de Faucheur, Gilbert, Mygalo, Btoy et Monsieur Qui / © TB - Time Out)
11/25
Créations de Faucheur, Gilbert, Mygalo, Btoy et Monsieur Qui / © TB - Time Out
 (Création de Laurence-Favory / © TB - Time Out)
12/25
Création de Laurence-Favory / © TB - Time Out
 (Création de Michael Beerens / © TB - Time Out)
13/25
Création de Michael Beerens / © TB - Time Out
 (Création de Levalet / © TB - Time Out)
14/25
Création de Levalet / © TB - Time Out
 (Création de Guy Denning / © TB - Time Out)
15/25
Création de Guy Denning / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
16/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
17/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
18/25
© TB - Time Out
 (Création de Laurence-Favory / © TB - Time Out)
19/25
Création de Laurence-Favory / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
20/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
21/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
22/25
© TB - Time Out
 (Vue aérienne de la création de Gerada / DR)
23/25
Vue aérienne de la création de Gerada / DR
 (© TB - Time Out)
24/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
25/25
© TB - Time Out

Une quarantaine d'artistes. Une toile à ciel ouvert, faite de bric et de broc, de ruines industrielles, de voitures rouillées, de façades abandonnées. Non, ça ne se passe pas dans les décombres de Berlin Est, mais au nord de la ligne 7. Depuis le 17 mai, un monstrueux happening de street art a pris ses quartiers sur le terrain désaffecté du Fort d'Aubervilliers, désormais maquillé de la tête au bitume par des graffeurs venus des quatre coins du monde. Il faut dire que le lieu s'y prêtait. Convertie tour à tour en carrefour des contre-cultures du nord parisien (elle accueillait notamment le festival de hip-hop Temps Forts pendant les années 1980), en fourrière puis en casse automobile, l'ancienne bâtisse militaire du XIXe siècle respire le bon vieux terrain vague éclopé, à deux doigts d'être reconquis par une végétation insurgée contre la route nationale et les gratte-ciel environnants. Alors quand on sait que le site sera prochainement transformé en « éco-quartier » tout beau tout propre (ouverture prévue en 2025), on ne s'étonne pas que l'In Situ Art Festival ait voulu renouer, brièvement, avec l'histoire agitée du Fort en lui offrant une grand-messe de peinture à la bombe. Avec l'aide (tant qu'à faire) des docteurs ès psssht que sont 13 bis, Borondo, Kenor, Sixo, Jef Aerosol ou le collectif 9e Concept.

Une dernière explosion d'art, de couleurs et de liberté qui attire quelques amateurs du genre - mais aussi (il fallait s'y attendre) pas mal de promeneurs surlookés, équipés de poussettes et d'appareils photo à la gâchette facile. Hélas, c'est un peu le problème du street art une fois qu'il a été apprivoisé par une organisation externe : ça fait vite Disneyland de la contre-culture. Mais qu'importe, on prend plaisir à flâner parmi toutes ces créations éclectiques, à s'asseoir au volant d'une Twingo hémiplégique repeinte par Michael Beerens ou Laurence Favory, à s'attarder devant des fresques plus ou moins radicales, les expressions allant du plus kitsch (voire platement décoratif) au plus rêche. Quelques belles envolées graphiques sont à découvrir, notamment du côté des alcôves judicieusement exploitées par Gilbert ou Mygalo, du parking de la casse recouvert d'un portrait géant signé Gerada, ou sur le flanc des camionnettes corrodées prises d'assaut par les guérilleros urbains de Levalet. Et puis (autre bonne nouvelle) qui dit festival en plein air dit boissons fraîches : un petit bar a été improvisé du côté de l'entrée. De quoi siroter une petite mousse devant une drôle d'installation réalisée avec des cailloux. En regardant bien, on distingue une salle de bain, un lit conjugal, une chambre d'enfant - tout ce qu'il y a de plus insipides. Un plan d'architecte sans âme, en trois dimensions, couronné par un petit panneau ironique : « Ici prochainement. »

Plus d'infos sur le site officiel du festival.

Infos pratiques

• Où ?
Fort d'Aubervilliers
174 avenue Jean Jaurès, Aubervilliers (93)
Métro : Fort d'Aubervilliers

• Quand ?

Jusqu'au 27 juillet.
Les mercredi, samedi et dimanche de 14h à 19h30.

• Gratuit

 

Plus d'expos gratuites

Animal on est mal

En puisant aussi bien dans les œuvres anciennes que contemporaines de la collection du musée de la Chasse et de la Nature, Richard Fauguet propose de pénétrer dans un bestiaire imaginaire et invite la nature à prendre possession du Château de Rentilly.

Style : Peinture - Techniques mixtes
Où ? Au Château de Rentilly
Quand ? Jusqu'au 22 janvier 2017

En savoir plus
dimanche 22 janvier 2017

Sauvage - Pedro Richardo

Imprégné de culture underground, de punk rock, de Matisse, Picasso ou encore Van Gogh, le street artiste Pedro entraîne le curieux dans son monde poétique peuplé de couleurs, d'animaux mystérieux et d'une ambiance mouvementée... Un bestiaire tout droit sorti d'un zoo imaginaire et inconscient mais, avant tout, fascinant. 

Style : street art
Où ? A la galerie Lacroix, 19 rue Lesage, 20e
Quand ? Du 1er décembre au 27 janvier

En savoir plus

Patrick Roger - Entrez en matière(s)

L'art et la gourmandise sont, selon vous, deux choses très opposées ? Revoyez vos certitudes avec cette exposition très chocolatée, présentée à la Maison des ventes Christie's France. L'alchimiste du goût et chocolatier Patrick Roger y dévoile des sculptures comme des oeuvres d'art où le cacao devient bronze et argent. Totalement a(rt)lléchant.

Style : Sculpture
Où ? Chez Christie's, 9 avenue Matignon, 8e
Quand ? Du 12 janvier au 27 janvier

En savoir plus

ODN Solo Show à l'Hôtel Molitor

Pas les moyens de se payer un plongeon dans la fameuse piscine de l'Hôtel Molitor ? Au moins vous pourrez toujours admirer les oeuvres 'Serrial Letters' d'ODN, vagues de couleurs franches et saturées qui emportent le tag pour mieux le déstructurer. 

Style : Street Art
Où ? A l'Hôtel Molitor, 16e
Quand ? Du 6 janvier au 5 février

En savoir plus

L'Heure Bleue, entre chien et loup

Installation végétale féérique imaginée par la scénographe et designer Marianne Guedin, la forêt enchantée qui occupe le 34 Quai d’Austerlitz jusque dans l’Atrium de la Cité de la Mode et du Design offre aux curieux de s'immerger (tous les jours, de 10 h à minuit) dans un monde merveilleux. Entre l’alcôve secrète, pluie de paillettes de givre et vallon de mousse. 

Style : Art contemporain
Où ? A la Cité des Docks, 34 Quai d’Austerlitz, 13e
Quand ? Jusqu'au 5 février 2017

En savoir plus

Cleon Peterson - Victory

Pour sa première exposition personnelle en France, l'artiste américain plonge le visiteur dans son univers violent où l’humanité et ses valeurs sont malmenées par le chaos et l’idéologie guerrière. Où les coprs s'affrontent dans une chorégraphie en noir et blanc du corps, un cauchemar mental envoûtant. 

Style : Peinture - Sculpture
Où ? A la galerie du Jour Agnès b., 4e
Quand ? Du 12 janvier au 18 février

En savoir plus

Chiharu Shiota au Bon Marché

La pratique créative, extrême et protéiforme de cette artiste japonaise explore sans cesse les notions de corps, de temporalité, de mouvement, de mémoire et de rêve. Par conséquent, ses installations in situ sont souvent le théâtre de performances faisant appel à l’implication mentale et corporelle du spectateur, comme ce sera le cas pour ce "special show" intitulé "Where are we going ?".

Style : Art Contemporain
Où ? Au Bon Marché Rive Gauche, 7e
Quand ? Du 14 janvier au 18 février 2017

En savoir plus

Pieter Vermeersch

L'oeuvre de l'artiste belge est un big-bang permanent : la collision brutale et frontale de douces nuances pastel et d'un trait de pinceau qui racle violemment la toile. L'affrontement de la peinture délicatement dégradée et du marbre nerveux et nervuré. La rencontre de la rêverie céleste et du monde organique, minéral, terre à pierre.

Style : Peinture - Art contemporain
Où ? A la galerie Perrotin, 76 rue de Turenne, 3e
Quand ? Du 7 janvier au 18 février

En savoir plus

Graphic Design Festival

Cette année, il n'y aura pas de Fête du Graphisme - un événement qui transformait Paris en galerie d’art à ciel ouvert et devait célébrer sa quatrième édition. Non, en 2017, ce sera un 'Graphic Design Festival'. Mais le principe reste le même : des artistes du monde entier qui investissent de leurs oeuvres les panneaux publicitaires de la ville.

Style : Design - Dessin
Où ? Partout dans Paris
Quand ? du 11 janvier eu 22 février

En savoir plus

Steve Gianakos à la Galerie Semiose

Les dessins, collages et peintures de Steve Gianakos combinent la luxure, presque la vulgarité, et la sophistication, comme pour mieux révéler l'absurde mixtion de sexualité et d'anxiété au cœur de la condition humaine. Son style innocent, moqueur et vintage supporte ainsi des saynètes obscènes, cocasses ou cruelles, peuplées de pin-ups tourmentées par des escargots rampant ou des serpents à la langue bien pendue. 

Style : Dessin
Où ? A la Galerie Semiose, 54 rue Chapon, 3e
Quand ? Du 7 janvier au 25 février 2017

En savoir plus
Afficher plus

Commentaires

0 comments