1 J'aime
Epingler

Le Fort d'Aubervilliers sous les bombes

Place au street art dans le cadre du festival In Situ, jusqu'au 27 juillet

 (Création de RCF1 / © TB - Time Out)
1/25
Création de RCF1 / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
2/25
© TB - Time Out
 (Création de Levalet / © TB - Time Out)
3/25
Création de Levalet / © TB - Time Out
 (Créations de Kenor (façade) et Gerada (parking) / © TB - Time Out)
4/25
Créations de Kenor (façade) et Gerada (parking) / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
5/25
© TB - Time Out
 (© MD - Time Out)
6/25
© MD - Time Out
 (Création de 13bis / © TB - Time Out)
7/25
Création de 13bis / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
8/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
9/25
© TB - Time Out
 (Création de Sixo / © TB - Time Out)
10/25
Création de Sixo / © TB - Time Out
 (Créations de Faucheur, Gilbert, Mygalo, Btoy et Monsieur Qui / © TB - Time Out)
11/25
Créations de Faucheur, Gilbert, Mygalo, Btoy et Monsieur Qui / © TB - Time Out
 (Création de Laurence-Favory / © TB - Time Out)
12/25
Création de Laurence-Favory / © TB - Time Out
 (Création de Michael Beerens / © TB - Time Out)
13/25
Création de Michael Beerens / © TB - Time Out
 (Création de Levalet / © TB - Time Out)
14/25
Création de Levalet / © TB - Time Out
 (Création de Guy Denning / © TB - Time Out)
15/25
Création de Guy Denning / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
16/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
17/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
18/25
© TB - Time Out
 (Création de Laurence-Favory / © TB - Time Out)
19/25
Création de Laurence-Favory / © TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
20/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
21/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
22/25
© TB - Time Out
 (Vue aérienne de la création de Gerada / DR)
23/25
Vue aérienne de la création de Gerada / DR
 (© TB - Time Out)
24/25
© TB - Time Out
 (© TB - Time Out)
25/25
© TB - Time Out

Une quarantaine d'artistes. Une toile à ciel ouvert, faite de bric et de broc, de ruines industrielles, de voitures rouillées, de façades abandonnées. Non, ça ne se passe pas dans les décombres de Berlin Est, mais au nord de la ligne 7. Depuis le 17 mai, un monstrueux happening de street art a pris ses quartiers sur le terrain désaffecté du Fort d'Aubervilliers, désormais maquillé de la tête au bitume par des graffeurs venus des quatre coins du monde. Il faut dire que le lieu s'y prêtait. Convertie tour à tour en carrefour des contre-cultures du nord parisien (elle accueillait notamment le festival de hip-hop Temps Forts pendant les années 1980), en fourrière puis en casse automobile, l'ancienne bâtisse militaire du XIXe siècle respire le bon vieux terrain vague éclopé, à deux doigts d'être reconquis par une végétation insurgée contre la route nationale et les gratte-ciel environnants. Alors quand on sait que le site sera prochainement transformé en « éco-quartier » tout beau tout propre (ouverture prévue en 2025), on ne s'étonne pas que l'In Situ Art Festival ait voulu renouer, brièvement, avec l'histoire agitée du Fort en lui offrant une grand-messe de peinture à la bombe. Avec l'aide (tant qu'à faire) des docteurs ès psssht que sont 13 bis, Borondo, Kenor, Sixo, Jef Aerosol ou le collectif 9e Concept.

Une dernière explosion d'art, de couleurs et de liberté qui attire quelques amateurs du genre - mais aussi (il fallait s'y attendre) pas mal de promeneurs surlookés, équipés de poussettes et d'appareils photo à la gâchette facile. Hélas, c'est un peu le problème du street art une fois qu'il a été apprivoisé par une organisation externe : ça fait vite Disneyland de la contre-culture. Mais qu'importe, on prend plaisir à flâner parmi toutes ces créations éclectiques, à s'asseoir au volant d'une Twingo hémiplégique repeinte par Michael Beerens ou Laurence Favory, à s'attarder devant des fresques plus ou moins radicales, les expressions allant du plus kitsch (voire platement décoratif) au plus rêche. Quelques belles envolées graphiques sont à découvrir, notamment du côté des alcôves judicieusement exploitées par Gilbert ou Mygalo, du parking de la casse recouvert d'un portrait géant signé Gerada, ou sur le flanc des camionnettes corrodées prises d'assaut par les guérilleros urbains de Levalet. Et puis (autre bonne nouvelle) qui dit festival en plein air dit boissons fraîches : un petit bar a été improvisé du côté de l'entrée. De quoi siroter une petite mousse devant une drôle d'installation réalisée avec des cailloux. En regardant bien, on distingue une salle de bain, un lit conjugal, une chambre d'enfant - tout ce qu'il y a de plus insipides. Un plan d'architecte sans âme, en trois dimensions, couronné par un petit panneau ironique : « Ici prochainement. »

Plus d'infos sur le site officiel du festival.

Infos pratiques

• Où ?
Fort d'Aubervilliers
174 avenue Jean Jaurès, Aubervilliers (93)
Métro : Fort d'Aubervilliers

• Quand ?

Jusqu'au 27 juillet.
Les mercredi, samedi et dimanche de 14h à 19h30.

• Gratuit

 

Plus d'expos gratuites

Samurai - Antoine Bertrand

Sous ses voûtes caverneuses, la galerie Ground Effect présente 'Samurai'. Exclusivement dédiée à l'artiste résident des lieux, Antoine Bertrand - connu pour ses fameux portraits d’animaux exécutés au sabre - l’exposition dévoile pour la première fois des œuvres peintes en couleur. Une carte blanche comme un aparté chromatique marquant l'orée d'une ère plus paisible mais toujours aussi vivifiante qui déploie sous nos regards conquis une palette d’émotions intimes où la puissance du geste et le calme des éléments (sur)naturels ne sont pas incompatibles. Bien au contraire...

Style : Street Art
Où ? A la galerie Ground Effect, 160 Rue Montmartre, 2e
Quand ? Du 4 mai au 4 juin (prolongée !)

Visitez aussi l'atelier d'Antoine Bertrand en exclusicité !

En savoir plus

Don McCullin - Looking East

Depuis plusieurs décennies, Don McCullin touche de son écriture photographique intense et subtile les pires souffrances humaines : guerres, maladies, misères, révolutions… Sous son objectif, les émeutes des banlieues de Londres ou les conflits au Vietnam et au Liban deviennent des images mythiques et emblématiques de notre temps. Des œuvres iconiques et des images moins connues rassemblées en galerie pour une exposition rare et juste.

Style : Photographie
Où ? A la galerie Folia, 6e
Quand ? Du 30 mars au 27 mai

En savoir plus

An-My Lê - The Silent General

Pour sa première exposition personnelle à Paris, An-My Lê présente un ensemble de photographies en couleur inédites, dévoilées pour la première fois il y a seulement quelques semaines à New York. S'y ajoute également des œuvres en noir et blanc issues des précédentes séries de la photographe, travaillant sur le jeu de perception de paysages habités par une histoire martiale : 'Viêt Nam', 'Small Wars' et '29 Palms'.

Style : Photographie
Où ? A la galerie Marian Goodman, rue du Temple, 3e
Quand ? Jusqu'au 27 mai

En savoir plus
Advertising

Robert Doisneau - Les années Vogue

Découvrez pour la première fois un aspect méconnu du célèbre photographe français, spécialiste des scènes de vie quotidienne en noir et blanc : celui de "reporter mondain" pour le magazine Vogue. De 1949 aux années 1960, de Brigitte Bardot à Juliette Gréco en passant par les noces de Mademoiselle d'Origny, Vicomtesse d'Harcourt, admirez ces rares clichés qui vous feront revivre le raffinement bourgeois et quelque peu daté de l'après-guerre.

Style : Photographie
Où ? A l'Espace Richaud, 78 Boulevard de la Reine, Versailles (78)
Quand ? Jusqu'au 28 mai

En savoir plus

Lost Control - Stéfani Renoma

A la fois styliste et artiste, Stéfani Renoma a l'esthétique dans le sang. Son travail, sensuel et subversif où l'androgynie pointe comme un téton que l'on aurait titillé, s'imprègne de petites touches flashy et excentriques qui attirent l'oeil, immanquablement. Qu'elles soient en noir et blanc ou en couleurs, les photographies de la jeune femme mêlent érotisme élégant et symbolisme hypnotique. Dans un dialogue bouleversant avec l'intime.

Style : Photographie
Où ? A la Galerie ArtCube, 9 Place Furstenberg, 6e
Quand ? Jusqu'au 28 mai

En savoir plus

Léa Chassagne - Eternel Feminin

La Slow galerie aime mettre en lumière de jeune artiste immensément talentueux en accueillant leur première exposition solo. C’est cette fois encore le cas pour Léa Chassagne, qui a déjà collaboré avec Le Monde et XXI. Oscillant entre jardins luxuriants et déserts apocalyptiques, mondes édéniques joyeusement kitschs, le travail minutieux de la jeune femme s’avère toujours peuplé de figures colorées. Des créatures exclusivement féminines et libérées, empreintes d’une nuance mystico-érotique fascinante, voire iconique.

Style : Dessin
Où ? A la SLOW Galerie, 11e
Quand ? Du 11 mai au 3 juin

En savoir plus
Advertising

Girl Super Power !

Quand on voit qu'il y a si peu de femmes au Panthéon des super-héros, il y a de quoi s'insurger ! Heureusement, pour rendre à ces wonder women ce qui leur est dû, la galerie Sakura réunit 50 artistes de renommée internationale (de Jo Di Bona à Sarah & Catherine Satrun) afin de promouvoir les pouvoirs surhumains du féminin. Petit bémol : l'éloge pictural à la super-héroïne et majoritairement incarné par... des hommes.

Style : Photographie - Dessin
Où ? A la Galerie Sakura
Quand ? Du 11 mars au 4 juin 2017

En savoir plus

Rancillac - Rétrospective

Bernard Rancillac est l’un des grands noms de la peinture contemporaine. Il est l’inventeur d’une « nouvelle figuration » attentive aux réalités de la vie quotidienne et aux images dont les médias sont friands. Peintures, objets, affiches, installations, collages : une centaine de ses oeuvres, réalisées de 1961 à 2015, retracent ainsi sur 1300 m2 la carrière de ce peintre rebelle.

Style : Peinture
Où ? Au Musée de La Poste, à l’Espace Niemeyer, 2 place du Colonel Fabien, 19e
Quand ? Du 21 février au 7 juin

En savoir plus

Ella & Pitr - Au jour le jour pour toujours

Habitué à recouvrir les surfaces les plus vastes du globe, le couple stéphanois Ella & Pitr revient, le temps d'un mois, à des formats plus réduits pour rentrer dans la galerie Le Feuvre. Mêlant leur art et leur amour dans un univers poétique, liant leurs âmes par des traits sûrs et naïfs, Ella & Pitr nous invite à un carpe diem créatif des plus touchants. A vivre au jour le jour et pour toujours.

Style : Dessin - Peinture
Où ? A la galerie Le Feuvre, 8e
Quand ? Du 11 mai au 10 juin 
   

En savoir plus
Advertising

Le jour sui vient

Plus qu'une exposition, c'est une rencontre avec une toute nouvelle génération d'artistes du continent africain et de ses diasporas, dont certains sont exposés pour la première fois en France, que propose ici la Galerie des Galeries.

Style : Mode - Design
Où ? A la Galerie des Galeries, au sein des Galeries Lafayette
Quand ? Du 28 mars au 10 juin

En savoir plus
Afficher plus

Commentaires

0 comments