Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

L’Envers du décor #5

  • Art
La Forêt
© Julie Mouton
Publicité

Time Out dit

Situé à la lisière de la capitale, le palais de la Porte Dorée, cette immense bâtisse Art déco – qui englobe le musée de l'Immigration et l'Aquarium tropical – vous invite à voir ce qui se passe dans ses coulisses. Du 4 au 6 février, vous êtes conviés à la 5e édition du festival L'Envers du décor pour apercevoir tout un tas d'installations, de concerts et de performances qui prendront place dans tous les recoins du bâtiment.

Pendant trois jours, il sera notamment question de s'envoyer en l'air. On pense au ballet de danse verticale de la compagnie Retouramont mais aussi au spectacle Robert n'a pas de paillettes du fil-de-fériste (oui, ce métier existe et n'est même pas souligné par le correcteur) Arthur Sidoroff, en collaboration avec le musicien Thomas Caillou. De son côté, le duo Clédat & Petitpierre activera non loin de l'aquarium sa sculpture Abysse, une décoration d'aquarium mouvante. La chose a l'air assez intrigante, pour ne pas dire plus. Quant à la chorégraphe circassienne Justine Berthillot, elle sondera notre rapport à la nature avec sa performance multisensorielle Notre Forêt.

Egalement annoncés à l'auditorium : les concerts du musicien sénégalais Lass et du Français David Walters, entouré sur son dernier album Nocturne du docteur ès kora Ballaké Sissoko, du percussionniste Roger Raspail et du violoncelliste Vincent Ségal.

Enfin, plusieurs créations interrogeront le bâtiment et son histoire, lui qui a été construit à l'occasion de l'Exposition coloniale de 1931. Tandis que le collectif ANPU (Agence nationale de psychanalyse urbaine) questionnera l'histoire des produits coloniaux, l'illustratrice Carole Chaix végétalisera les dioramas de la funeste exposition de 1931. On clôturera avec la projection d'une visite vidéo en drone du palais réalisé par l'artiste Jérémie Bernaert.

Écrit par
Rémi Morvan

Infos

Adresse
Prix
Gratuit
Publicité
Vous aimerez aussi