Les Borgia et leur temps : de Léonard de Vinci à Michel-Ange

Art, Peinture
  • 3 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Les Borgia et leur temps : de Léonard de Vinci à Michel-Ange

Religion, inceste, assassinats, sexe, orgies, complots, guerres, empoisonnements : le nom des Borgia reste associé à une décadence de stupre et de sang qui inspire, encore aujourd'hui, nombre d'œuvres de fiction. Malheureusement, la fadeur du parcours proposé par le musée Maillol n’arrive pas à la cheville de la légende. A la platitude de la première salle, qui se contente de présenter l'époque en accolant des biographies et des portraits, répond la décevante dernière étape de l'exposition. Ici, il s’agit de montrer la persistance du mythe des Borgia en présentant, autour de l'amusant reliquaire contenant une mèche de cheveux de Lucrèce Borgia, trois affiches de film, deux planches d'une bande dessinée de Manara (assez vulgaire, comme souvent) et quatre costumes de la série de Canal+ avec en plus, sur un écran, les bonus du DVD qui tournent en boucle. Bonjour la conclusion.

Heureusement, entre-temps, les nombreux prêts de musées étrangers auront tout de même garni ce parcours de quelques jolis moments. En redonnant à Rome son rayonnement politique, militaire et culturel, les Borgia en font la nouvelle capitale artistique de la Renaissance et multiplient les actions de mécénat au point de supplanter la Florence des Médicis. On peut ainsi admirer des œuvres de Dosso Dossi, Giovanni Bellini, Titien, Lucas Cranach l'Ancien, Raphaël ou Michel-Ange – sans oublier Léonard de Vinci, qui dévoile ici une facette moins connue de son talent, celle de l'ingénieur militaire qui mit son inventivité au service des guerres de César Borgia, héros du 'Prince' de Machiavel. Bref, le casting réuni par le musée Maillol était à la hauteur, la construction de l'exposition un peu moins.

> Horaires : les mardi, mercredi, jeudi et samedi de 10h à 19h, le lundi et le vendredi de 10h à 21h.

Par Mikaël Demets

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening