Les Juifs dans l'orientalisme

0 J'aime
Epingler
Les Juifs dans l'orientalisme
New York, Dahesh Museum of Art
Lawrence Alma-Tadema, 'Joseph gardien des greniers de Pharaon', 1874

A l’heure où, guidés par leurs illusions romantiques, par l’appel de la Terre Sainte ou, tout simplement, par l’idéal de l’exotisme, les artistes occidentaux affluent en Orient pour en faire le sujet privilégié de leur art, ils découvrent au fil de leurs pérégrinations en Afrique du Nord une communauté ségréguée, aux rituels fascinants. L’exposition du musée d’art et d’histoire du Judaïsme révèlera comment, tout au long du XIXe siècle, les juifs des côtes méditerranéennes sont venus peupler les tableaux de peintres comme Gustave Doré, Eugène Delacroix, Gustave Moreau ou James Tissot, nourrissant leurs fantasmes orientalistes et leurs visions fabuleuses des Testaments. Affirmant parfois leurs préjugés ethniques (voire profondément antisémites) ou remettant, au contraire, en cause les différends qui déchirent judaïsme et christianisme, les Académistes, Romantiques et autres Symbolistes s’intéressent tour à tour à la sulfureuse Salomé ou aux origines de Jérusalem. Jusqu’à ce que l’idée d’un « Etat des juifs » en Palestine succède à ce « Grand Tour » euro-centrique, au début du XXe siècle : le retour à l’expression d’une identité juive orientale prend alors le dessus, concluant ce voyage au cœur d’une civilisation hébraïque, jamais bien loin de la légende.

Par TB

Site Web de l'événement http://www.mahj.org/fr/index.php
LiveReviews|0
2 people listening