Malick Sidibé : Mali Twist

Art, Photographie
Recommandé
5 sur 5 étoiles

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les événements sont bien confirmés avant de vous y rendre.

« Dansez, amusez-vous parce qu'après c'est la mort ! », Malick Sidibé

On entre dans la Fondation Cartier sur le son ondulant et chaloupé des instrus des années 1960 et 1970. Dans la bulle de verre résonnent les cadences pop, rock et psyché des années twist et yéyé qui ont fait danser toute une génération. C'est avec cette bande musicale qu'on décolle pour se retrouver plongé dans un autre temps, celui où seuls comptaient la musique, la danse, la nuit et le style. A Bamako, le photographe Malick Sidibé courait chaque nuit de surprise-party en surprise-party pour tirer le portrait de ceux qui s'y trouvaient, captant le plaisir et l'exaltation des danseurs endiablés, la puissance des corps en mouvement et la fureur de vivre de la jeunesse malienne.

Dans un noir et blanc extatique, les photos de Malick Sidibé s'exposent ici dans toute leur splendeur. ‘Mali Twist’ présente plus de 250 de ses clichés, dont certains inédits, en studio, au bord du fleuve ou en soirée. Et on prend plaisir à regarder ceux qui aimaient vivre et se montrer. Pleines d'humour et de grâce, ses photos portent la malice du fin observateur qu'il est et l'insolence amusée des poseurs, fiers de leur image. Pour clôturer cette fantastique traversée au milieu des pattes d'eph et des verres fumés, un superbe documentaire part à la recherche des noceurs d'antan et ramène les commentaires espiègles du photographe toujours au travail dans son petit studio bamakois.

Par Elise Boutié

Publié :

Infos

Vous aimerez aussi