Michael Jackson : On the Wall

Art, Photographie
5 sur 5 étoiles
Michael Jackson : On the Wall
© David La Chapelle

Time Out dit

5 sur 5 étoiles

King of the Pop, King of expo

Pour qui ? Pour de vrai, absolument tout le monde.
Voir quoi ? Un voyage à Neverland.

Quand dans le Grand Palais on t’accueille avec Beat It, tu sais que ça va être une bonne journée. Mais attention, car cette exposition n’est pas un voyage biographique. Elle retrace l’impact de la légende sur les imaginaires d’artistes contemporains, des influences qui s’étendent plus loin que les sphères musicales. La star et ses constellations.

Sur les murs on retrouve toute la majesté du King of Pop, avec un ton donné dès l’entrée par un gigantesque portrait où le visage de Philip II est remplacé par celui de Jackson (peinture dont il a lui-même passé commande). Oui, ici Michael est le roi de tous les rois.

Le reste du parcours est une accumulation d’objets d’époque, de portraits décalés et autres adorations magnifiques. Un culte d’idole qui montre la manière dont le regard du fan procure une énergie explosive. Parmi les merveilles, les ballons d’Appau Jnr Boaky-Yiadom, qui font s’envoler des talons de mocassins et rappellent the freeze, l’une de ses poses emblématiques. Une installation qui dit tout de sa magie de mouvement.

Certains regretteront le trop peu de musique, mais tant pis, ce qui importe c’est de voir ce qu’il reste de son image, de son empreinte, c’est le travail autour de sa figure. Il n’y a qu’à voir les archives de concert. Il est là sur scène, figé comme une statue et tout le monde applaudit. Michael Jackson est une icône. Il est la preuve du sacré. Et On the Wall un hommage grandiose à un homme hors du temps.

Par Gildas Madelénat

Publié :

Infos

Votre avis

LiveReviews|0
1 person listening