MMM - Matthieu Chedid rencontre Martin Parr

Art, Photographie Philharmonie de Paris , Parc de la Villette Jusqu'au dimanche 29 janvier 2017
  • 4 sur 5 étoiles
  • 3 sur 5 étoiles
(4Appréciations)
12 J'aime
Epingler
MMM (© Martin Parr)
1/5
© Martin Parr
MMM (© C.Gaillard)
2/5
© C.Gaillard
MMM (© C.Gaillard/Martin Parr)
3/5
© C.Gaillard/Martin Parr
MMM (© C.Gaillard)
4/5
© C.Gaillard
MMM (© Martin Parr)
5/5
© Martin Parr

Trois lettres désignant un dialogue artistique entre deux virtuoses d’une folie douce et poétique, plein de tendresse et de dérision.

« Qui de nous deux inspire l'autre ? », chantait M, alias Matthieu Chedid, en 2003. Aujourd'hui, c'est exactement la même question que l'on pourrait se poser à propos de l'exposition 'MMM' qu'il partage avec le photographe britannique Martin Parr. Et avoir la réponse en la visitant.

Voir une symphonie, écouter une image : voilà la promesse que nous fait « M au cube ». Un parcours hybride, musico-pictural et insolite, fruit de la rencontre entre les deux artistes aux univers aussi drôles et fantasques l'un que l'autre. Le tout compartimenté en neuf espaces ouverts, neuf expérimentations particulières associant chaque fois un instrument à un sujet photographique. L'angoissante vibration du synthétiseur s'accouple donc aux clichés de parcs aquatiques surpeuplés de 'Busy/Plein', les chinoiseries du Zheng au défilé de 'Text' et les accords délicats de célesta à la série 'Animals', égrainant des diapositives de chiens de concours, de chatons sur cartes postales et même de poulets frits. Certes, les partitions font corps avec l'imagerie qui leur sert de support, l'ornant même d'un cadre auditif décuplant la profondeur des émotions procurées. Mais voilà, la patte compositrice de M se ressent difficilement dans ces airs.

Quand le silence photographique prend le pas sur la musique

A vrai dire, il n'y a que dans les sonorités d’un piano nostalgique, embellissant l'unique galerie de photos noir et blanc de Martin Parr, que la « Chedid touch » s'entend réellement. Alors que, paradoxalement, ces clichés bicolores sur les routes d’Angleterre, s'éloignent, eux, terriblement de la « comédie humaine » parresque habituellement saturée de couleurs et jetant un œil plus (gentiment) critique que bienveillant sur notre société. Un jeu de vases communicants, presqu’un déséquilibre permanent. Que l’on contemple avachi dans des transats, tels les miroirs de ces corps saisis par Parr sur les plages du monde entier, eux aussi abandonnés mollement sur leur serviette. Car le génie de Parr réside dans cette capacité à zoomer sur des petits riens, des détails qui paraissent insignifiants et sont pourtant porteurs de sens et d’humanité une fois révélés. Ainsi que dans son aptitude à la mise en abîme, de lui comme de son spectateur, dont témoigne la kyrielle de clichés d’appareils photo sur laquelle se clôt ce singulier voyage en Absurdie.  

En vérité, c'est donc une belle exposition photo que nous avons là, avec une ambiance sonore splendide mais qui aurait pu être l'œuvre de n'importe quel musicien talentueux. On sait donc qui a inspiré l'autre, voire même aspiré. En somme, les admirateurs de Martin Parr seront donc comblés par 'MMM'. Les fans de M un peu moins, si ce n'est frustrés.

[Concours] Gagnez vos places pour l'exposition.

Cette exposition fait partie de notre sélection des meilleures expositions à Paris

Par Clotilde Gaillard

Publié :

Nom du lieu Philharmonie de Paris
Contact
Adresse 221 avenue Jean Jaurès
19e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au vendredi de 12h à 18h. Le samedi et le dimanche de 10h à 18h.
Transport Métro : Porte de la Villette ou Porte de Pantin
Prix 7 €
Site Web de l'événement http://philharmoniedeparis.fr

Average User Rating

3 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:4
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|4
2 people listening
sharleenldn
tastemaker

Chouette idée de mêler ainsi deux artistes au sein d'une même exposition. Les photos de Martin Parr sont pour certaines pleines d'humour, d'autres plus nostalgiques et pleines d'émotions. Cette exposition permet de découvrir certaines photographies plus méconnues de Martin Parr. La musique qui accompagne chaque thématique est agréable, on reconnaît bien pour certains morceaux la touche de Matthieu Chedid. En revanche, j'ai trouvé que l'association thème des photos/instrument de musique ne sautait pas aux yeux, des explications sur le pourquoi de ces associations en particulier auraient été appréciables. L'exposition était également courte et Matthieu Chedid n'était finalement pas si présent qu'on l'aurait pensé compte tenu des pubs faites sur cette exposition. En conclusion, une exposition intéressante mais peut-être un peu trop conceptuel sans explications.

Alizée
tastemaker

On retrouve les photographies pleines d’humour de Martin Parr. Ce sont des instantanées de notre société actuelle, et elles soulignent souvent ses travers. Les photos sont exposées par thématiques, et chacune d’entre elle est illustrée par un son de Matthieu Chedid. C’est sympa que de la musique accompagne les visuels, mais on distingue mal le travail de M, hormis pour la partie voix. Niveau belle découverte : les anciennes photographies en noir et blanc de Martin Parr, beaucoup plus poétiques. Malheureusement l’exposition n’est pas très grande.

MDR
tastemaker

Une chouette expo malheureusement beaucoup trop courte qui mêle les superbes photos réalistes de Martin Part aux sons enivrant de M. Une jolie mise en scène, des supports très diverses qui donnent prensque envie de se poser pour discuter entre amis sur l'un des transat à disposition. Domlage que la touche de M reste très discrète. Un bon moment malgré tout.

Anna M

Déçue par cette expo. Pourtant, j'adore les deux, mais le rôle de -M- est pour moi moins marqué et trop conceptuel.. Après, je ne regrette pas le déplacement, c'est toujours un plaisir de voir des photos de Martin Paar.