Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Moriyama – Tomatsu | Tokyo

Moriyama – Tomatsu | Tokyo

Art, Photographie Maison Européenne de la Photographie , Le Marais mercredi 23 juin 2021 - dimanche 24 octobre 2021
Daido Moriyama
1/5
Untitled, de la série « Pretty Woman », 2017 © Daido Moriyama Photo Foundation. Courtesy of Akio Nagasawa Gallery
Shomei Tomatsu
2/5
Shomei Tomatsu Parade, 1980 Tirage jet d'encre, 59 x 42 cm © Shomei Tomatsu - INTERFACE
Daido Moriyama
3/5
Daido Moriyama Untitled, de la série « Pretty Woman », 2017 © Daido Moriyama Photo Foundation. Courtesy of Akio Nagasawa Gallery
Daido Moriyama
4/5
Daido Moriyama Shibuya, de la série "Lettre à Saint Loup", 1990 Tirage gélatino-argentique © Daido Moriyama Photo Foundation. Courtesy of Akio Nagasawa Gallery
Shomei Tomatsu
5/5
Shomei Tomatsu Protest, 1969 Tirage jet d'encre, 59 x 42 cm © Shomei Tomatsu - INTERFACE

Time Out dit

Oh le magnifique classico de la photo nippone ! Après avoir longtemps patienté dans la chambre noire de la MEP, la rétrospective consacrée à Shomei Tomatsu et Daido Moriyama, développe enfin ses clichés dans les galeries de l'institution. Les 400 œuvres disséminées sur les deux étages – un pour chacun pas de jaloux –, nous plongent au cœur de la passion charnelle pour Tokyo, son Histoire, ses rues et ses habitants, de deux des plus audacieux noms de la photo japonaise des soixante dernières années.

D'un côté, le pionnier Tomatsu – exposé pour la première fois dans de telles proportions à Paris – dont les tirages dévoilent entre autres les cicatrices japonaises de l'après-Seconde guerre mondiale, un pays qui change et qui se soulève dans les années 1960. Et de l'autre, Moriyama, avec lequel on s'engouffre dans les marges tokyoïtes, on prend le métro et on devient fétichiste des bas résille. Un Moriyama qui n'hésite pas au tournant des années 1960 à faire hara-kiri aux conventions esthétiques, avec des photos à mi-chemin entre le furtif cliché d'un agent en filature et le selfie pris après le huitième verre de trop. Autre segment de ce dernier à ne pas louper ? Sa récente série Pretty Woman et ses couleurs de bonbon Lutti. Est-il envisageable de rater cette expo ? Négatif. 

Par Rémi Morvan

Publié :

Infos

Nom du lieu Maison Européenne de la Photographie
Site Web du lieu www.mep-fr.org
Téléphone du lieu 01.44.78.75.00
Adresse 5-7 rue de Fourcy
Paris
75004
Transport Métro : Saint-Paul ou Pont Marie
Prix De 7 à 11 €

Dates et heures

Vous aimerez aussi