Recevez Time Out dans votre boite mail

Recherche

Parcours street art à Ménilmontant

Le street art investit Paris. Mais pas que...

Écrit par
La Rédaction
Publicité

Jolie randonnée photographique sur les hauteurs de Ménilmontant. Voilà qui vous garantit de passer du bon temps ! 

Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... Les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Publicité
© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Publicité
© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Publicité
© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Publicité
© Emmanuel Chirache

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Photo : © TB / Time Out

Rue de Ménilmontant, rue Henri Noguères, rue des Petits Carreaux, rue de l'Ermitage, croisement de la rue Lucien Sampaix et du quai de Valmy... les endroits pour graffer et dessiner en (relative) liberté ne manquent pas non plus dans le 20e. Alors, quand la capitale se vide et que le temps est au beau fixe, le street art retrouve des couleurs.
Recommandé
    Vous aimerez aussi
      Publicité