Parcours street art rue Dénoyez

Le street art investit Paris. Mais pas que...
Par La Rédaction |
Advertising
Rue Denoyez
© TB / Time Out

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent. 

Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Advertising
Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Rue dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Advertising
Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Rue dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Advertising
Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Advertising
Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Advertising
Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Rue Dénoyez
© Kevin Berthon

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Advertising
Rue Dénoyez
© Camille Griffoulieres

La rue Dénoyez a bien changé depuis l'époque des bals et autres guinguettes. Cette ruelle pavée abrite des ateliers et des galeries d'art, mais pas seulement. Tout l'art de cette petite voie, célèbre spot pour les graffeurs, réside dans son esprit éphémère en perpétuelle évolution, et vous aurez très certainement l'occasion de voir des artistes à l'œuvre tout en buvant un verre aux Folies.

Mais pas pour longtemps... Il y a neuf mois, une pétition était lancée pour soutenir la rue Dénoyez et empêcher l'installation d'un projet immobilier piloté par la mairie du 20e. Aujourd'hui, l'espoir semble perdu de sauver cette rue populaire, aux bars et aux graffitis devenus si célèbres qu'on vient de très loin pour les photographier. Pour les acteurs locaux, artistes, associations (notamment Fais ta rue), bars ou habitants, le nouveau projet ne respecte pas l'histoire et l'urbanisme de la rue. Ce n'est pas tant l'installation de logements sociaux qui est remise en cause par les pétitionnaires que l'expulsion des artistes, la destruction d'un bar et d'immeubles faubouriens pleins de charme, ainsi que la probable implantation d'une grande enseigne commerciale dans la rue. Si la mairie décide de renoncer au dialogue, ce qui semble être actuellement le cas, alors l'un des hauts lieux du street art parisien va disparaître dans les semaines ou mois qui viennent.

Advertising
This page was migrated to our new look automatically. Let us know if anything looks off at feedback@timeout.com