Paris Champ & Hors Champ

Art, Photographie
0 J'aime
Epingler
 (Dolorès Marat, 'La Femme au sac à main', Charles-de-Gaulle-Etoile, 1987 / © Dolorès Marat / Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris)
1/6
Dolorès Marat, 'La Femme au sac à main', Charles-de-Gaulle-Etoile, 1987 / © Dolorès Marat / Collection Maison Européenne de la Photographie, Paris
 (Gabriele Basilico, ‘Paris’, 2002 / © Gabriele Basilico / Collection Maison européenne de la Photographie, Paris)
2/6
Gabriele Basilico, ‘Paris’, 2002 / © Gabriele Basilico / Collection Maison européenne de la Photographie, Paris
 (Philippe Ramette, ‘Contemplation irrationnelle’, 2005 / © ADAGP 2014 / MEP)
3/6
Philippe Ramette, ‘Contemplation irrationnelle’, 2005 / © ADAGP 2014 / MEP
 (Stéphane Couturier, ‘104 rue d’Aubervilliers, Paris 19’, 2008 / © Stéphane Couturier / CENTQUATRE)
4/6
Stéphane Couturier, ‘104 rue d’Aubervilliers, Paris 19’, 2008 / © Stéphane Couturier / CENTQUATRE
 (Kimsooja, ‘A needle woman in Paris’ (vidéo) / © Kimsooja / Fonds Municipal d’Art contemporain de la Ville de Paris)
5/6
Kimsooja, ‘A needle woman in Paris’ (vidéo) / © Kimsooja / Fonds Municipal d’Art contemporain de la Ville de Paris
 (Jane Evelyn Atwood, ‘L’Institut départemental des aveugles’, Saint-Mandé, France, 1980 / ©Jane Evelyn Atwood / Bibliothèque Historique de la Ville de Paris)
6/6
Jane Evelyn Atwood, ‘L’Institut départemental des aveugles’, Saint-Mandé, France, 1980 / ©Jane Evelyn Atwood / Bibliothèque Historique de la Ville de Paris

Qu’ont en commun Chris Marker, Valérie Jouve, Alain Bublex, Jane Evelyn Atwood, Philippe Ramette et Martin Parr ? Raté, ce n’est pas une addiction au Bingo, mais (attention, suspense) une fascination pour notre chère et tendre capitale. Et ils sont loin d’être seuls : la preuve à la galerie des bibliothèques, qui réunit une petite centaine de photos et de vidéos réalisées au cours des trente dernières années par des artistes déterminés à braquer leur objectif sur Paris et ses environs. Avec, en filigrane, une volonté de saboter les clichés en s’aventurant loin, bien loin de la ville-musée-lumière-amour pour arpenter quelque chose qui ressemblerait plutôt aux ‘Villes invisibles’ et fluctuantes d’Italo Calvino.

> Horaires : du mardi au dimanche de 13h à 19h, nocturne le jeudi jusqu'à 21h.

Par TB

Publié :

LiveReviews|0
1 person listening