Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Diaporama • Paris, sois belle et tes toits

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez bien les horaires avant de vous de déplacer.

 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)1/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)2/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)3/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)4/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)5/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)6/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)7/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)8/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)9/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)10/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)11/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)12/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris
 (Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris)13/13
Michael Wolf, 'Blind Walls. Paris Roof Tops', 2014 / Courtesy de Michael Wolf et la galerie Particulière, Paris

Diaporama • Paris, sois belle et tes toits

Le photographe Michael Wolf expose ses vues de rooftops parisiens

Par TB
Advertising

Dans les pas d'André Kertész, qui a longuement photographié les cheminées de New York et Paris au siècle dernier, Michael Wolf a passé l'été à grimper sur les toits de la capitale pour tirer le portrait hérissé de la Ville Lumière. Zinc, ardoise, tuyauterie, antennes, cheminées, fenêtres, briques, façades écaillées... Sous l'objectif du photographe allemand, les immeubles s'entassent à perte de vue dans un joyeux enchevêtrement de lignes obliques et d'aplats de couleurs qui frôle parfois l'abstraction. Ici, à quelques dizaines de mètres du bitume, la métropole haussmannienne propre sur elle change de visage. Place aux sommets ébouriffés, aux surfaces cabossées, aux arêtes en bataille, que Wolf divulgue à coups de vues frontales qui viennent défier les lois de la verticalité. Au détour d'un rideau, d'un tag ou d'une vitre entrouverte, l'homme pose son empreinte discrète sur ces « murs aveugles », témoins d'un autre Paris. Un bel hommage à nos toits iconiques, en passe d'être inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO (verdict en février 2015), à découvrir à la galerie Particulière à partir du 8 janvier. 

Exposition •
 'Michael Wolf : Blind Walls / Paris Rooftops'.

Où ? • A la galerie Particulière, 16 rue du Perche, 3e.

Quand ? • Du 8 janvier au 1er mars 2015. Du mardi au samedi de 11h à 19h.

Combien ? •
 Entrée libre.

Recommandé

    Vous aimerez aussi

      Advertising