Richard Linklater, Le cinéma, matière-temps

Art
Richard Linklater, Le cinéma, matière-temps
© Boyhood Inc., IFC Productions I

Time Out dit

Le cinéma, matière-temps”, voilà le bel intitulé de la rétrospective consacrée au réalisateur texan, qui incarne l’Amérique comme on l’aime, audacieuse et aux idées larges. Du culte Slacker à la trilogie Before Sunrise, Before Sunset et Before Midnight, en passant par l’inégalable Boyhood tourné sur une durée de dix ans, cet auteur prolifique mais discret reçoit enfin l’hommage qu’il mérite.

 

Par La Rédaction

Publié :

Infos

Votre avis

0 comments