Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le Ciré Jaune

Le Ciré Jaune

Bars, Bars à tapas Folie-Méricourt
Recommandé
4 sur 5 étoiles
1/9
2/9
3/9
4/9
5/9
6/9
7/9
8/9
9/9

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Attention les amis ! Nous nous efforçons d'être précis, mais la situation particulière nous oblige à quelques ajustements. Alors vérifiez que les lieux soient bien ouverts avant de vous y rendre.

Le Ciré Jaune… A l’évocation de son nom, on imagine un bar bariolé de bleu et blanc, des loups des mers accrochés au comptoir avec une grosse barbe et des bottes en caoutchouc, une vague odeur de poiscaille flottant dans l’air… et la pluie battante dehors. A part la pluie, aussi fidèle à la Bretagne qu’à Paris, c’est loupé. 

Ce nouveau bar, branchouille mais pas prétentieux, ouvert par la même bande de jeunes Parisiens que la Droguerie Moderne à une rue de là en plein Triangle d’or de la soif, ressemble en fait… à un appart suédois. Pas de meuble Ikea ici, mais du vrai mobilier design vintage des 50’s, allié à du carrelage à la française des années 1930, c'est très réussi. Au Ciré Jaune, on se sent comme à la maison... enfin, plutôt dans celle d’un auteur de roman suédois qui ouvrirait sa porte. Dans la salle du fond on découvre un lit solitaire (transformé en banquette), avec sa loupiotte et sa table de chevet, puis on passe au salon. Quelques fauteuils dépareillés, une vielle machine à écrire sur un bureau, et une grande table d’hôtes côté salle à manger appelle les groupes à s'accouder là. La partie bar est particulièrement réussie, avec un joli comptoir, de grandes baies vitrées et quelques tables en terrasse.

A la carte, pas de sophistication ultime, mais quelques bières pressions et bouteilles, quelques vins – rouge, blanc, rosé – les cocktails basiques mais bien préparés (mojito, caïpi…), et quatre sortes de tapas à grignoter. Des pâtés artisanaux et de délicieuses mozzarellas, burratina ou bufala, qu’on agrémente d’huile d’olive et de vinaigre en spray qui font pssshhht, so chic. Pendant ce moment de grâce qu’est l’happy hour, les prix sont plus que syndicaux : 2,50 € le verre de vin ou le kir, 3 € la pinte et 5 € le cocktail. Si vous arrivez plus tard, sachez que la pinte passe à 5 €, votre portefeuille s’en remettra. On regrette juste que le choix des vins ne soit pas meilleur en rouge.

Le Ciré Jaune vient d’ouvrir, sa programmation n’est pas encore définitive, mais des rendez-vous réguliers sont déjà programmés, comme la projection de courts métrages de réalisateurs parisiens tous les premiers mardis du mois, et des DJ sets du jeudi au samedi tous les week-ends. Le fond musical et les sets sont éclectiques, entre soul, afrobeat, reggae, rock’n’roll, hip-hop des 80’s, et quand la température monte le week-end en fin de soirée, davantage électro. 

Par Camille Griffoulières

Publié :

Infos

Adresse 112 rue Saint-Maur
11e
Paris

Transport Métro : Parmentier
Contact
Heures d'ouverture Du lundi au samedi de 18h à 2h
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Vous aimerez aussi
    À la une