0 J'aime
Epingler

Faites la fête à travers 6 villes du monde !

De Londres à Shanghai, en passant par Milan, New York, Berlin et Rio

Vivez des soirées folles à travers 6 villes du monde ! Voici quelques adresses pour vous guider dans votre quête de moments nocturnes mémorables.

LONDRES

LONDRES

Étrange contraste entre le coût de la vie à Londres et le côté underground qui s’y dégage. En particulier en termes de lieux nocturnes. C’est bien simple, l’offre musicale y est tellement dense et variée que chacun peut y trouver son compte. Punk à souhait, Londres aime les pubs crado, le rock qui tache, les clubs dantesques et le mobilier de récup’. Des concerts s’improvisent dans des squats d’artistes, des fêtes électro dans des appartements, sous-sols et lieux impromptus (que l’on appelle « warehouses »).  Pour une soirée réussie, pourquoi ne pas démarrer par une ou deux bières sur la grande terrasse du pub The Shacklewell Arms, avant d’aller se poser au Zigfrid pour une ambiance plus intimiste ?  Après quoi on file au Plastic People, un mini club à Shoreditch qui accueille les pointures mondiales de la musique house et techno, pour danser jusqu’au petit matin.  Good morning England.

SHANGHAI

SHANGHAI

Shanghai est considérée comme l’une des villes les plus vivantes d’Asie. Semaine ou week-end, il n’y a pas de règle pour sortir la nuit. D’apparence bling bling, la métropole regorge de lieux où paillettes et champagne coulent à flot. Cependant, il est tout à fait possible de contourner cette réalité en fuyant les attrape-touristes, pour aller se faufiler dans les quelques lieux qui valent vraiment le détour. Début de soirée au Craft, un bar intimiste caché dans une petite allée à côté de Huaihai Zhong Lu, qui propose de délicieux cocktails à déguster sur fond de musique funk et soul. Pour la suite, on file faire la fête dans l’un des clubs underground incontournables de la ville, The Mansion. Situé un peu à l’écart du centre, cette maison transformée en boîte de nuit par une ancienne top model chinoise ravira les amateurs de lieux alternatifs et de techno minimale. 

BERLIN

BERLIN

Ce n’est pas pour rien qu’on l’a nommée capitale de la fête. Ici, on ne sort pas le vendredi ou le samedi. On sort tous les jours de la semaine, à midi comme à minuit. Surtout connue pour sa monstrueuse scène techno, la ville regorge aussi de petits endroits underground et rock. Et pour digérer son curry wurst, rien de tel qu’une soirée folle, à écumer les bars et à danser dans des clubs qui ressemblent à des parcs d’attraction pour adultes. Concernant le bar, Das Gift dans le quartier Neukölln est parfait pour démarrer son périple nocturne. Tenu par l’un des membre du groupe Mogwai, Das gift est un endroit cosy et emmuré de bois, qui propose des expos et des DJ sets endiablés de façon récurrente. Pour la partie club, il y a l’embarras du choix. L’Arena Club par exemple, qui est connu pour sa programmation de qualité. Mais on porte une attention particulière au Salon Zur Wilden Renate, sorte d’appartement théâtral sur 3 étages aux murs destroy qui vibrent au son de musique techno. 

Advertising
NEW YORK

NEW YORK

Si New York est célèbre pour ses clubs de jazz, son attitude arty, ses rooftops spectaculaires et ses hipsters à barbe, elle n’en reste pas moins la ville de toutes les possibilités. Loin d’être cantonnée à un genre particulier, la nuit newyorkaise est très diversifiée. Ici, on va surtout s’intéresser à Williamsburg, quartier branché de Brooklyn et repaire d’amoureux de lieux alternatifs. On y trouve des entrepôts reconvertis en lofts, des petits cafés bio, des friperies, et des bars où il fait bon vivre. Et concernant les bars, celui qui porte le nom de Night of Joy est à retenir :  avec ses prix raisonnables, ses cocktails sophistiqués et bières diverses et variées, son rooftop ultra cosy et sa programmation musicale pointue, il illustre à merveille la grosse pomme. Et pour continuer, rien de mieux qu’un concert de rock indé à la Glasslands Gallery, lieu aux murs de brique qui se transforme en club une fois minuit passé. Vous finissez très tard ? Pas de problème, le métro est ouvert 24h/24. 

RIO DE JANEIRO

RIO DE JANEIRO

On sait des Brésiliens qu’ils ont la fibre festive, qu’ils adorent danser et qu’ils rayonnent de bonne humeur. Et toute cette énergie, on peut la retrouver dans la faune nocturne de Rio de Janeiro. Le bar musical Rio Scenarium, également appelé le « visage de Rio », est un endroit idéal pour faire la fête à la brésilienne. Situé dans les rues bohèmes de Lapa, ce lieu de 1500 m2 sur trois étages impressionne par sa décoration entièrement conçue d’objets chinés de collection, et son ambiance folle. Les soirées y sont éclectiques, mais y on entend surtout de la musique locale, parfait pour s’adonner à la samba. Moins branchée clubbing  que Sao Paulo, la ville de Rio abrite tout de même un lieu qui satisfait tout amateur de musique underground : le Fosfobar, en plein cœur de Copacabana. DJ sets électro et concerts de rock garage font vibrer le dancefloor de ce club branché.

AMSTERDAM

AMSTERDAM

Amsterdam… Ses canaux, ses musées, ses balades en vélo, ses cafés bio… Si la capitale du Pays-Bas est admirée pour sa tranquillité en journée, elle est aussi connue pour sa vie nocturne agitée. Et comme il est intéressant de vivre les deux côtés de la ville, quoi de mieux que de démarrer sa soirée par un petit verre sur la terrasse du Bar HUF, ce petit endroit cosy faire de briques rouges et de bois qui sert de délicieux plats jusque tard le soir ? Après cela, on part explorer les entrailles de la nuit amstellodamoise en filant à  Wibautstraat dans le meilleur club de la ville, le Trouw. Excellente programmation house et techno, déco industrielle et ambiance des plus folles. Et le petit plus, en sortant à la fermeture à 5h du matin, vous pouvez faire un tour à la fameuse boulangerie Hartog’s qui se situe juste à la sortie du club, pour y déguster une gourmandise. Bonne nuit ! 

Advertising

Commentaires

0 comments