Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Le Baton Rouge

Le Baton Rouge

Bars, Bars à cocktails Saint-Georges
Recommandé
4 sur 5 étoiles
1/5
2/5
3/5
4/5
5/5

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

« C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane… » En plein Pigalle ! Mais après tout, pourquoi pas : n'y a-t-il pas une tour Eiffel à Las Vegas et un Paris au Texas ? C’est donc au n°62 de la rue Notre-Dame de Lorette que Joseph Biolatto et Julien Escot ont décidé d'installer leur petit coin de bayou, un charmant bar à cocktails nommé Le Bâton Rouge.

Planqué derrière ses persiennes, ce joli petit lieu raffiné aux douces lumières tamisées vous enveloppe dès l’entrée de son atmosphère mystérieuse. Vous tournez la tête et… Ah ! Des crânes ! Sur un mur, bien alignés sur leur présentoir, des cannes surmontées de têtes réduites peinturlurées et sanguinolentes semblent vous contempler de leur air menaçant. Voilà qui vous rappelle que la Louisiane, ce ne sont pas que des marais, des crocos et des vampires accros au true blood qui susurrent “Sookie”. Non, c’est aussi et surtout le vaudou qui prête à ce lieu un peu de sa symbolique francisée et anecdotique dont on se serait relativement bien passés.

Mais nous voilà prêts à commander l’un des nombreux cocktails (de 8 à 13 €) qui figurent à la carte. Et l’envie se fait d'autant plus pressante quand on découvre l’originalité des créations proposées. Notre premier choix se porte sur le Nola Fizz (gin Plymouth, jus de citron frais, liqueur yoghourt Bols, liqueur d’orange sanguine et sucre - 13 €). Explosion de saveurs et de fraîcheur en bouche, concert de jazz à la 'Treme' sur notre palais, une réussite. Puis, maintenant que le charme a agi, reste à se faire complètement marabouter par le Lait de Pélican (bourbon Jim Beam, Suprême Denoix, sirop d’érable aux épices cajun, jaune d’œuf bio, lait et noix de muscade). Malgré une présentation dans un mini-biberon en verre orné d’un petit ruban qui rappelle clairement les layettes, le goût est une nouvelle fois au rendez-vous, doux, tendre et réconfortant.

Ne reste qu’à accompagner toutes ces merveilleuses potions de ribs de porc tendres ou de Po’boy sandwiches, et voilà : on a envie de saisir un banjo et de fredonner des airs de musique cajun en tapant du pied. C’est aussi ça, l’Amérique.

Par Jenny Stampa

Publié :

Infos

Adresse 62 rue de Notre-Dame de Lorette
9e
Paris

Transport Métro : Pigalle
Contact
Heures d'ouverture Du lundi au samedi de 18h à 2h
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Vous aimerez aussi
    À la une