Monde icon-chevron-right France icon-chevron-right Paris icon-chevron-right Wanted

Wanted

Bars, Bars à cocktails Jaurès
Recommandé
4 sur 5 étoiles
Wanted - Bar - Halle Secrétan

Time Out dit

4 sur 5 étoiles

Convenons-en : les débuts de la nouvelle halle Secrétan, rouverte à l’automne 2015 après une fermeture de deux ans et quinze millions d’euros de travaux, nous avaient laissés pour le moins perplexes. Lifté façon centre commercial, entre un magasin Camaïeu, un supermaché Simply et une salle de sport (l’horreur absolue, quoi), l’ancien marché inspiré des pavillons Baltard avait tristement perdu son authenticité et à peu près tout charme. Voilà, en somme, nos premières impressions pas folichonnes sur le lieu.

Heureusement, on peut espérer que 2016 sonnera la véritable résurrection de la halle Secrétan. Car après l’ouverture fin janvier d’un restaurant de l’artisan-boucher Hugo Desnoyer (amateurs de tartares, réjouissez-vous !), l’inauguration début mars du resto-bar Wanted proposait à peu près tout ce qu’il fallait pour donner un sympathique coup de jeune à la structure classée aux Monuments historiques. Créé à l’initiative des cofondateurs du bistrot Les Petites Gouttes (qui, pour sa part, trône au milieu de la halle Pajol dans le coin de Marx-Dormoy), Wanted décline à peu près le même type d’atmosphère : joli décor boisé, musique trendy (tiens, on a même droit à un DJ ici), clientèle dans la trentaine… « Boboland », vous avez dit ?

Seulement, à la différence des Petites Gouttes, Wanted affirme une identité plus nette, tendance américano-italienne, dont il faut reconnaître qu’elle semble assez intéressante. Outre de classiques mais soigneux antipasti, fromages italiens et charcuteries (très chouette mortadelle à la truffe, d’ailleurs), c’est sur ses pizzas qu’il faudra en particulièrement s’arrêter : cuites dans un four au principe assez singulier, misant sur l’association du feu de bois et d’un plateau rotatif du plus bel effet. Oscillant entre 12 et 18 €, leur prix paraît certes relativement élevé, mais leur confection, originale (mêlant farine bio, scamorza, bresaola de thon fumé, jambon de Parme vingt mois d’affinage ou miel de truffes), le justifie assez.

Côté boissons – parce que manger c’est bien, boire c’est mieux –, on retrouve à peu près le même topo. Racé, bien choisi et, du coup, inévitablement un peu reuch : jus de fruits frais autour de 5 €, pinte de Brooklyn Lager à 8,60 €, pastis Bardouin (le must du genre) à 3,50 €… Et sinon, cocktails entre 9 et 12 € (la savoureuse amertume du Negroni nous ayant tenus une bonne partie de la soirée) et une jolie carte de spiritueux : sélection de vieux rhums, gins et bourbons, ou digestifs à consonances italiennes dans les 8 € (limoncello ou grappa…). Clairement, le cadre est chouette, le concept sympa, la carte bien fichue. Encore faut-il préciser que la librairie Les Buveurs d’Encre, juste en face, au 59 rue de Meaux, propose une très jolie sélection de bouquins en vitrine. De quoi donner envie de refaire un petit tour chez Wanted, en somme. Et de se demander si on en sortira ivre-mort ou vif.

Infos

Adresse 46 bis rue de Meaux
Paris
75019
Transport Métro : Jaurès
Contact
Heures d'ouverture Du lundi au samedi de 8h à 2h / le dimanche de 11h à 00h30
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
Vous aimerez aussi
    À la une