Akrame

Chaillot
Recommandé
  • 5 sur 5 étoiles
3 J'aime
Epingler
Akrame
Akrame

Depuis son ouverture en 2011, le restaurant Akrame fait vibrer le cœur et les papilles des gourmets parisiens. Et, fait rare dans le petit monde de la gastronomie, son chef Akrame Benallal s’est vu décerner une étoile par le guide Michelin lors de sa première année d’exercice. Une récompense éclair, des références brillantes (Ferran Adrià, Pierre Gagnaire), une cuisine audacieuse et créative couverte d'éloges… Face à tous ces lauriers (et la relative difficulté d’obtenir une réservation), nos attentes étaient donc immenses.

Et Akrame nous réservait bien des surprises. A quelques pas de l’Arc de Triomphe, ce restaurant qui n’accueille qu’une vingtaine de couverts détonne. Aux murs, une frappante série de photos de femmes tatouées en couleur, qui vient trancher un décor sombre. Dans la salle animée, une cuisine ouverte pour observer le chef et ses commis, et des serveurs jeunes et sympathiques pour vous mettre à l’aise, attentifs sans être intrusifs. Nous voilà bien loin des restaurants étoilés un peu guindés, où l’on s’adresse à vous presque à voix basse.

Côté carte, on ne vous laisse pas le choix. Le serveur vérifie vos allergies, vos dégoûts (et si besoin, le chef vous prépare une alternative). Puis, vous choisissez votre formule – 3 plats pour 35 euros (le midi), 4 pour 60 euros ou 6 pour 90 euros. Et roulez finesse. Dans la formule à quatre plats : trois amuse-bouche pour commencer, dont ce fin morceau d’anguille fumée, déposé sur une gaufrette croustillante à l’encre de seiche – délicieux, le ton est donné.

Vient ensuite une surprenante, mais savoureuse, association entre gelée de lait et pommes de terre fumées, ainsi qu’un lieu jaune revisité haut la main, mariné avec du jus de carotte dans un premier temps, puis cuit à basse température pour un résultat parfait et accompagné de spaghettis de carottes vinaigrées et de gnocchis de polenta.

Puis, c’est au tour des champignons de Paris de se faire remarquer. Servis avec un jaune d’œuf, et recouverts d’un bouillon vapeur, ils se transforment en soupe japonisante. Nous avons à peine le temps de nous remettre de nos émotions avec un rafraîchissant sorbet au thym, qu’un médaillon de veau se pointe sur notre table, escorté de légumes oubliés juste croquants et saupoudré de réglisse râpée. Allez savoir comment, mais après tout ça, il nous restait visiblement encore un peu de place pour les petits desserts : des madeleines maison (et une tablette de chocolat à ramener avec soi).

Un parcours parfait donc, un poil assombri peut-être par l’insistance du sommelier, visiblement très intéressé par le fait de nous faire acheter la bouteille (40 euros) plutôt que les seuls verres. Mais pas de quoi vous laisser un goût amer non plus. 

Par John Brunton (traduction MT/AW)

Publié :

Nom du lieu Akrame
Contact
Adresse 19 rue Lauriston
16e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au vendredi de midi à 14h30 et de 19h à 22h30
Transport Métro : Kléber
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?

You may be interested in:

LiveReviews|0
1 person listening