Les Grandes Tables

19e arrondissement
  • 2 sur 5 étoiles
0 J'aime
Epingler
Les Grandes Tables
Maria Spera
Restaurant Les Grandes Tables, 104

Grandes, ça, elles le sont, les tables du restaurant imaginé par Fabrice Biasiolo, chef étoilé. Peut-être un peu trop : ce n’est pas ici que vous risquez de passer la soirée à faire du pied à votre voisin(e) d’en face sans vous exposer à une crampe à l'orteil. Il faut dire que la place ne manque pas au sein des anciennes pompes funèbres de Paris, où siègent désormais le Centquatre, son art contemporain, ses boutiques et ses « cantines ». Tout simple, tout bête, avec son bois industriel lambda et ses chaises d’écoliers au confort de salle de classe, le mobilier épuré de ce restaurant ouvert depuis septembre 2011 flotte au milieu d’un vaste espace aux plafonds élevés, cerné de baies vitrées, de ciment et de bois. A l'ombre de gros tuyaux en aluminium qui se contorsionnent le long des murs.

Décor post-industriel tout en tons gris et bruns, carte inventive, clientèle branchée (104 oblige) : tous les ingrédients étaient réunis pour faire des Grandes Tables une adresse décalée, à l’élégance brute, style « chic en friche » sauce berlinoise. Seulement, quelque chose ne colle pas dans cet industrio-restaurant « éthique » et « bio » à la parisienne. Tout souffre ici d’un manque déconcertant de saveur : des bols aux allures de bidet servis en entrée à la froideur du service, en passant par la lumière blafarde des néons. Sans parler de cette indéboulonnable sauce goût et couleur carotte, qui trouve le moyen de s’infiltrer en accompagnement d’à peu près tout : ni le sauté de légumes (bof), ni la salade d’encornets (caoutchouteuse), ni le burger du jour (sec le jour de notre passage) n’y échappent.

En contrepartie, les prix sont plutôt doux et l’expérimentation culinaire parfois réussie : à l’heure du déjeuner, on apprécie notamment le fish & chips fondant et croustillant, accompagné d’une sauce tartare (copieusement assaisonnée à l’ail : prudence !). Et, pour conclure ce repas style brasserie aux touches internationales, qui flirte plus ou moins habilement avec la fusion food, pourquoi pas une crème brûlée sauce caramel tout à fait honorable, ou bien un moelleux au chocolat plutôt convaincant. Bref, il y a de l’idée, mais tout cela manque encore cruellement de vie et de piquant : peut-être faut-il attendre le temps que la formule marine, que la salle se remplisse et que la cuisine se perfectionne. A suivre, donc : nous y retournerons.

Par Tania Brimson

Publié :

Nom du lieu Les Grandes Tables
Contact
Adresse Centquatre
5 rue Curial
19e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au samedi de midi à minuit, le dimanche de midi à 19h
Transport Métro : Riquet, Stalingrad ou Marx Dormoy
Prix Plats : 12 euros le midi, 18 euros le soir
Vous êtes propriétaire de ce commerce ?
LiveReviews|0
2 people listening