1 J'aime
Epingler

10 films gratuits à voir en streaming

Diaporama vidéo • 10 chefs-d'œuvre du 7e art tombés dans le domaine public, à visionner gratuitement ici

Metropolis (10 films gratuits à voir en ligne)
1/10
10 films gratuits à voir en ligne

'Metropolis' (1927) de Fritz Lang

 

« J’ai récemment vu le film le plus idiot qui soit », écrivait H. G. Wells, l’auteur de ‘La Guerre des mondes’, en 1927 dans le New York Times. D’ailleurs, il n’était pas seul : les critiques furent généralement acerbes à l’égard du monument épique de Fritz Lang à sa sortie. Pourtant, le temps leur donna tort et ‘Metropolis’ est sans doute devenu, au fil des ans, le film de science-fiction le plus influent de l’histoire du cinéma. Dans une cité futuriste bondée, Freder, le fils d’un riche industriel, tombe éperdument amoureux d’une fille des bas-fonds où les ouvriers se tuent à la tâche pour la classe dominante vivant dans la ville haute.

 

Impossible sans doute de venir à bout de la richesse de ‘Metropolis’ et de ses échos futurs : la machine M, divinité sacrificatrice et mécanique, aura par exemple influencé le C-3PO de ‘Star Wars’, comme les Réplicants de ‘Blade Runner’. De même, les gratte-ciel et les autoroutes surélevées du film de Lang se retrouvent dans la majeure partie des architectures futuristes. Dans son article de l’époque, Wells se moquait de la description faite par Lang du prolétariat de ‘Metropolis’, estimant que la technologie abolirait la misère des classes les plus défavorisées. Pourtant, près de quatre-vingt-dix ans plus tard, la critique sociale portée par le film de Lang n’a pas perdu une once de son acuité.

 

 

Les 39 Marches (10 films gratuits à voir en ligne)
2/10
10 films gratuits à voir en ligne

'Les 39 Marches' (1935) d'Alfred Hitchcock

 

En parallèle à notre dossier sur les meilleurs films d'Alfred Hitchcock vus par dix cinéastes contemporains (David Cronenberg, William Friedkin, John Carpenter, Stephen Frears ou Kenneth Branagh...), voici 'Les 39 Marches', l'un des derniers films de la période anglaise d'Hitchcock, qui lui aura ouvert les portes d'Hollywood. Entre espionnage vintage et humour corrosif, le maître du suspense plonge ici Robert Donat et Madeleine Carroll dans un thriller enlevé, d'une liberté de ton réjouissante, au scénario machiavélique et rocambolesque. Un grand moment de cinéma, désormais libre de droits, dont Chabrol et Rohmer, admiratifs, disaient : « A son aise, sûr de séduire, Hitchcock multiplie les beautés. Il est détendu. A la plénitude de la matière correspondent tout naturellement la plénitude du scénario et la plénitude de la mise en scène. » Tout est dit.

 

 

Les Diaboliques (10 films gratuits à voir en ligne)
3/10
10 films gratuits à voir en ligne

'Les Diaboliques' (1955) de Henri-Georges Clouzot

 

Dans une école pour garçons, ‘Les Diaboliques’ suit le complot de deux femmes qui veulent se débarrasser de l'abusif et méprisant Michel, mari de l'une et amant de l'autre. L'assassinat réussit. Pourtant, sur une photo de classe, le visage du défunt apparaît dans le fond... Ce long métrage dégage une atmosphère que le cinéma fantastique ne renierait pas, mais Clouzot évite les effets et s'appuie essentiellement sur sa fragile et magnifique actrice principale, sa propre femme, Véra Clouzot. Les yeux habités de peur, elle est secondée par une Simone Signoret reptilienne, et un Paul Meurisse brillant dans le rôle du mari, utilisant avec virtuosité son regard froid, imperturbable. Délicieusement insidieuse, la mise en scène de Clouzot plonge sa Véra – et le spectateur – dans un cauchemar dont la résolution par un Charles Vanel goguenard ne dilue pas l'effroi. A noter qu'on y croise également un jeune Michel Serrault, et que l'un des enfants figurants n'est autre que le futur... Johnny Hallyday !

 

A noter que ce film fait partie de notre sélection des 100 meilleurs films français.

 

Détour (10 films gratuits à voir en ligne)
4/10
10 films gratuits à voir en ligne

'Détour' (1945) d'Edgar G. Ulmer

 

« Un innocent plongé dans un monde coupable » : avec 'Détour', Edgar George Ulmer se livre à une impeccable démonstration du théorème du film noir. Et quoique tourné en seulement six jours, avec un budget dérisoire, son film n'en reste pas moins un monument d'efficacité perverse. Un pianiste de bar incompris et paumé (Tom Neal, sorte de Matt Damon en plus gracieux) s'apprête à rejoindre sa fiancée en Californie. Démuni, il est pris en stop par un type grande gueule et roublard, au physique banal, qui décède brutalement. Usurpation d'identité, fuite en avant... Bientôt, notre musicien en déroute se trouve pris au piège d'une femme machiavélique, à la beauté étrange et vénéneuse (l'intense Ann Savage). On ne vous en dit pas plus : 'Détour' est génial, relativement court (à peine plus d'une heure) et largement méconnu. Ce qui fait au moins trois bonnes raisons de le regarder au plus vite !

 

 

La Nuit des morts-vivants (10 films gratuits à voir en ligne)
5/10
10 films gratuits à voir en ligne

'La Nuit des morts-vivants' (1968) de George A. Romero

 

C'est ici que commence véritablement le cinéma d'horreur moderne. Tourné en 1968, le film-culte à tout petit budget de George Romero ouvrit en effet la voie à tous les autres, de Wes Craven ('La Dernière Maison sur la gauche') à David Cronenberg ('Frissons'), en passant par Tobe Hooper ('Massacre à la tronçonneuse') ou Sam Raimi ('Evil Dead'). L'histoire est classique : isolé dans un coin reculé de campagne, un groupe de personnages se retrouve assailli par des mangeurs de cerveaux toujours plus nombreux. Toutefois, caractérisé par une approche radicalement subversive, un nihilisme social, viscéral, et son militantisme anti-Vietnam, ce film de zombies révolutionnaire piétine allègrement toutes les règles, tabous et conventions préalablement établis. Et si Romero réalisa par la suite d'autres films de zombies ('Dawn of the Dead', 'Day of the Dead', 'Land of the Dead'), aucun ne parvint sans doute vraiment à égaler celui-ci.

 

A noter que ce film fait partie de notre sélection des 60 meilleurs films d’horreur.

 

M le Maudit (10 films gratuits à voir en ligne)
6/10
10 films gratuits à voir en ligne

'M le Maudit' (1931) de Fritz Lang

 

Premier film parlant de Fritz Lang, sorti en 1931, le célébrissime 'M le Maudit' faillit ne pas exister. Face à la lourdeur grandissante de l'industrie cinématographique de l'époque, le réalisateur de 'Metropolis' se dit en effet las des contraintes imposées, décidé à abandonner le grand spectacle, voire le cinéma. Lorsqu'un producteur lui propose de réaliser un film sonore et dialogué, Lang pose alors ses conditions : une liberté totale, en termes de scénario comme de montage, sur lesquels les producteurs devront décliner tout droit de regard. Le résultat, imparable exploration du mal aux airs de film noir, 'M le Maudit' reste son œuvre la plus célèbre. Dans une grande ville d'Allemagne, un tueur d'enfants sème la terreur. Bientôt, la pègre décide même de s'allier à la police afin de retrouver le coupable... On s'arrête là : on risquerait de dévoiler la fin du film, l'une des plus cruelles et profondes de l'histoire du cinéma, avec le jeu superbe de l'acteur Peter Lorre.

 

 

Freaks (10 films gratuits à voir en ligne)
7/10
10 films gratuits à voir en ligne

'Freaks, la monstrueuse parade' (1932) de Tod Browning

 

Est-ce vraiment un film d'horreur ? Ou plutôt un conte humaniste, touchant, d'amour et de trahison ? Le réalisateur Tod Browning lui-même quitta l'école dans sa jeunesse pour travailler dans un cirque. Avec 'Freaks', il met en scène une troupe de « bêtes de foire » (qui se révèlent également de remarquables acteurs), pour raconter l'histoire d'une jolie trapéziste, Cleo (Olga Baclanova), qui accepte de se marier au nain Hans (Harry Earles) pour sa fortune, avant de l'empoisonner. Le reste du temps, Browning suit la vie itinérante de ces forains avec beaucoup de sympathie et d'humour – par exemple avec la délirante histoire de ce type qui épouse une fille dont il ne peut supporter la sœur siamoise... Pourtant, ce qui fait de 'Freaks' un authentique film d'horreur, c'est sa fin dérangeante et macabre, lorsque les « monstres » chassent Cleo et son amant à travers la forêt – bien que, évidemment, l'horreur la plus violente réside dans la cruauté médiocre des prétendus « gens normaux ». D''Ombres et brouillard' de Woody Allen à 'Elephant Man' de David Lynch, on ne compte d'ailleurs plus les clins d'œil du cinéma à la parade fondatrice, émouvante, grotesque et superbe de Tod Browning.

 

A noter que ce film fait partie de notre sélection des 60 meilleurs films d’horreur.

 

 

Le Mécano de la Général (10 films gratuits à voir en ligne)
8/10
10 films gratuits à voir en ligne

'Le Mécano de la Général' (1926) de Clyde Bruckman et Buster Keaton

 

Des gags visuels menés avec une précision d'orfèvre, une inspiration historique (ici, la guerre de Sécession), des scènes aussi drôles qu'émouvantes et un visage de clown triste impassible : l'humour de Buster Keaton reste lié au meilleur du cinéma muet. D'ailleurs, contrairement à Chaplin, Keaton ne passera jamais l'épreuve du parlant. Sa fantaisie rythmique, son jeu corporel, son inspiration de mime en font pourtant l'un des plus grands comiques du cinéma, et ce malgré (ou plutôt faudrait-il dire « grâce à ») son mutisme, l'un des plus intemporels. Considéré par beaucoup comme l'un des plus grands films de l'histoire, 'Le Mécano de la Général' reste surtout, tout bonnement, à mourir de rire.

 

 

La Dame du vendredi (10 films gratuits à voir en ligne)
9/10
10 films gratuits à voir en ligne

'La Dame du vendredi' (1940) de Howard Hawks

 

Ayant débuté comme réalisateur de films muets, Howard Hawks forçait par la suite ses acteurs à parler avec un débit très rapide, pour donner à ses films un style plus réaliste et percutant. ‘La Dame du vendredi’, qui pousse cette technique à son paroxysme, se présente comme une avalanche de sarcasmes et de bons mots, débités à toute vitesse par ses charmants protagonistes. Hildy (Rosalind Russell), journaliste de talent, annonce à Walter (Cary Grant), son ex-mari et patron, qu’elle compte se remarier et changer de vie. Pendant une journée, Walter met alors au point une succession de stratagèmes éhontés pour gâcher la vie de son rival et, surtout, séduire à nouveau Hildy. C’est drôle, intelligent et impertinent - et sans aucun doute l'une des meilleures comédies romantiques jamais réalisées.

 

A noter que ce film fait partie de notre sélection des 60 meilleurs films d’amour.

 

 

L'Aurore (10 films gratuits à voir en ligne)
10/10
10 films gratuits à voir en ligne

'L'Aurore' (1927) de Friedrich Wilhelm Murnau

 

Oui, ‘L’Aurore’ est probablement ce « plus beau film du monde » qu’évoquait François Truffaut. Bien sûr, il est muet, en noir et blanc et date de 1927, ce qui pourrait a priori en décourager certains. Il demeure pourtant l’une des œuvres les plus poignantes jamais vues sur grand écran. Amour, mort, trahison, rédemption : l’histoire ressemble à une légende immémoriale, mêlant simplicité et profondeur. D’ailleurs, les personnages sont anonymes, simplement crédités comme « L’Homme » (George O'Brien), « La Femme » (Janet Gaynor) ou « La Femme de la ville » (Margaret Livingston).

 

En vacances à la campagne, une citadine drague un fermier, lui faisant miroiter la possibilité de vivre ensemble parmi les lumières de la ville. Et lui conseille alors de tuer sa femme, avec laquelle il vient d’avoir un enfant. D’abord révolté par cette idée, le fermier tente d'abord de l’étrangler, mais leur dispute finit dans une étreinte. Plus tard, le fermier convie sa femme à une promenade sur le lac et tente de la noyer, mais s’en révèle finalement incapable. Effondrée, la femme fuit alors vers la ville. Son mari se lance à sa poursuite pour la reconquérir. Ensemble, ils vont dériver jusqu’à l’aube.

 

L’histoire est sublime, bourrée de symboles, mais c’est surtout la réalisation de Murnau, éclatante, qui noue la gorge du spectateur. Comme lors de cette séquence où, fuyant son mari, la femme traverse une avenue comme si elle courait au suicide, tandis que l’homme se jette à sa suite : en jouant sur les surimpressions d’images (du couple et de voitures lancées à toute allure), le réalisateur de ‘Nosferatu’ parvient à créer un univers à la fois onirique et moderne, mythique et palpable, que le mutisme de ‘L’Aurore’ rend encore plus fort. Ici comme dans l’érotisme, l’amour passe par des gestes subreptices, incertains, plutôt que par le discours. D’ailleurs, on pourrait écrire des pages et des pages, on n’arriverait jamais à épuiser la puissance de ce film, où la passion, contradictoire, dépasse de loin son expression verbale. Et laisse le spectateur coi, interdit devant la beauté nue, à pleurer, de ce film aussi bouleversant qu’inoubliable.

 

A noter que ce film fait partie de notre sélection des 60 meilleurs films d’amour.

 

 

Commentaires

0 comments